Pour afficher les prix négociés dans ma ville

8-30-0 +16,5SO3 +3MgO (spécial maïs) - Granulé

Expédié par Agriconomie

Engrais NP Soufré 8-30-0 +16,5SO3 +3MgO granulé. (à base de DAP et TSP soufré) Engrais Starter adapté à toutes les cultures au 1er passage sur céréales, maïs, tournesol, betteraves...

2 sources d'azote:

-Azote nitrique (8%), directement assimilable par la plante même par temps froid et humide,
-Azote ammoniacal (8%), pour agir dans la durée et prendre le relais sur la partie nitrique

L’absence d’urée rend par ailleurs cet engrais NP peu sensible aux pertes d’azote par volatilisation ammoniacale. 

Phosphore (P2O5 sous forme phosphate d'ammoniac) et soufre sous formes solubles et assimilables : 90 % du phosphore et du soufre sont solubles dans l’eau. (les plantes vont bénéficier d'une croissance racinaire élevée pour un rendement maximum)

Utilisation: Peut être utilisé comme engrais starter en localisé ou en épandage classique sur les cultures de printemps (pommes de terre, maïs…)

Conditionnements: BB 0,6t camion complet ou 12t / vrac camion complet (autres besoins, nous contacter au 03.52.99.00.00)

Disponibilités: Toute France et Belgique

Lire la suite

Composition

  • 8
  • 30
  • 16.5
  • 3
NOUVEAUEXCLU
Frais de livraison
inclus
Paiement après
livraison
Prélèvement SEPA
100% sécurisé
4.5 / 5
(4415 clients nous ont évalué)
Voir tous les avis de nos clients
Nos meilleures offres pour : 8-30-0 +16,5SO3 +3MgO (spécial maïs)

Pour connaître les meilleurs prix de 8-30-0 +16,5SO3 +3MgO (spécial maïs).
Veuillez renseigner votre code postal .

Forme

Granulé

Composition
  • 8% Azote total (dont 8 nitrique et 8 ammoniacal)
    • 8 % Nitrique
    • 8 % Ammoniacal
  • 30% P205 (90% soluble eau)
  • 16.5% SO3
  • 3% MgO, magnésie
Caractéristiques
  • Granulométrie 90% entre 2-5mm
  • Densité 0,95 et 1
Description du produit

Le maïs a une croissance rapide et mobilise des quantités importantes d'éléments nutritifs en peu de jours. Du stade 10 feuilles jusqu'à la floraison, la plante absorbe 4 kg d'azote, 1 kg de phosphate et 10 kg de potassium par jour. C'est pourquoi la réussite du semis qui favorise la vigueur au départ assure à la culture une alimentation régulière. (Une dose de 40 kg/ha suffit à satisfaire les besoins d’azote des jeunes plantes jusqu’à 10 feuilles.)

Le Soufre: "En sol sableux ou très filtrants et en l’absence de restitutions organiques, un apport de soufre au semis donne des résultats très significatifs sur le rendement." (source : UNIFA)

Préconisations d’emploi : Apporter au semis entre 100kg et 180kg. Il est beaucoup utilisé pour les cultures de maïs.

Conseils Agrico:

Fertilisation starter, une technique qui se démocratise!

Rapidement après la levée, les jeunes plants épuisent la graine et doivent trouver grâce à leurs racines les éléments nutritifs dont elles ont besoin. L'engrais starter sert donc d'aliment "premier âge" à proximité du système racinaire.

La localisation améliore l’efficience de la fertilisation et limite les difficultés à absorber certains éléments dans des conditions défavorables. Cette technique permet donc de sécuriser les semis en particulier dans les conditions climatiques froides ou pluvieuses après semis, les sols froids de couleur claire ou blanche ou de texture argileuse, les sols peu pourvus en certains éléments nutritifs ou faible disponibilité de ces éléments (ex : pH acide ou à l’inverse trop alcalin bloquant le phosphore), les sols non travaillés (semis direct), plus lent à se réchauffer et à minéraliser et présentant souvent une acidité de surface plus importante.

Comment définir les doses? exemple avec le maïs

Implanté au printemps, le maïs peut végéter en début de cycle à cause des conditions climatiques. Or, pour que cette culture ait de bons rendements, il faut qu’elle profite au maximum des mois d’été et elle doit donc démarrer rapidement.  L’objectif d’une technique « starter » est  de stimuler  la croissance des plantes et en particulier des racines.

Les éléments à prendre en compte pour le phosphore, élément peu mobile, sont: les résultats de l’analyse de sol, le type de sol et le passé récent de fertilisation sont les trois critères à regarder. Si la dose de P à apporter est faible (moins de 50 U/ha), l’engrais starter suffit. Au-delà, des apports complémentaires en plein tous les deux ans sont nécessaires.

Sur la partie azoté, au semis, il n’est pas recommandé d’apporter plus de 50 kg N/ha. Avant le stade 4 feuilles, le maïs valorise moins bien les apports d’azote (coefficient d’utilisation estimé à 0,6)) Les besoins du maïs en azote sont évalués grâce à la quantité d’azote nécessaire pour produire un quintal multipliée par l’objectif de rendement atteignable.

Déjà bien employée en maïs, cette fertilisation est une technique en plein boom sur céréales, colza, pomme de terre. (Même si peu de producteurs sont équipés pour le moment en fertilisation localisée, elle a des des bénéfices sur le rendement, le taux de protéines et les dates de récolte.)

La quantité d’engrais apportée par localisation ne représente qu’une partie de l’apport et devra être complété ensuite.

Granulométrie
90% entre 2-5mm
Densité
0,95 et 1
LES + PRODUIT
  • Assure une bonne fertilisation au démarrage
  • Améliore les rendements
PRÉCONISATIONS D'EMPLOI
  • Tenir à l’abri de l’humidité à l’écart de toute source de chaleur
  • Stocker de préférence sous abri, sur sol sec et propre
  • Eviter tout contact direct avec le produit
Agriconomie
Pour afficher les prix négociés dans votre ville Veuillez renseigner votre code postal