03 52 99 00 00 (non surtaxé) ou service client (réponse sous 4H)

L'espace de documentation sur l'agriculture,
pour vous aider sur votre exploitation !

L’espace de documentation, 100% gratuit,
pour vous aider sur votre exploitation !

La ville d'Orléans propose une solution durable pour l'agriculture
Actualités

La Métropole d'Orléans propose un nouveau modèle durable en agriculture

Date de publication : 24/04/2024

Jamais deux sans trois

Orléans Métropole réaffirme son engagement envers l'agriculture en signant une nouvelle charte pour la période 2024-2028, faisant suite à ses accords précédents de 2012 et 2018. Cette dernière version met un accent particulier sur la durabilité.

Face à la progression rapide de l'urbanisation sur les terres agricoles, Orléans Métropole, qui comprend 22 communes du Loiret, prend un engagement solide pour la préservation des dernières parcelles de terre agricole disponibles. Avec sa troisième charte, la métropole vise à établir un modèle de développement durable, articulé autour de principes clés essentiels.

Protéger les terres et favoriser les circuits de proximité

Un objectif principal de la charte vise à préserver les espaces agricoles au cœur de la métropole. Laurent Baude, Vice-Président chargé de l'agriculture urbaine et périurbaine à Orléans Métropole, met l'accent sur le renforcement des liens entre les agriculteurs et les nouveaux habitants souhaitant s'établir dans la région.

Un objectif essentiel de cette nouvelle charte agricole est de préserver et promouvoir les circuits courts. « La conscience du public quant à l'importance de l'alimentation s'est fortement intensifiée récemment. Soutenir ce modèle en favorisant les producteurs locaux devient donc crucial », souligne l'élu.

Nouvel espace d'innovation

En 2023, avec l'achat de la Ferme des Cassines, s'étendant sur 60 hectares à Saint-Jean-le-Blanc, la métropole ambitionne de favoriser l'arrivée de nouveaux agriculteurs. Pour cela, elle met à leur disposition des espaces spécifiquement aménagés pour tester et évaluer la viabilité de leurs initiatives agricoles.

Cette ferme vise à devenir une vitrine majeure de la production locale, en créant un vaste espace consacré exclusivement à la vente directe. Laurent Baude souligne la problématique de la dispersion actuelle des 50 points de vente directe au sein de la Métropole, ce qui complique la tâche des consommateurs désireux de se rendre d'un point à un autre.

Thomas

Thomas, Rédacteur
chez Agriconomie.