03 52 99 00 00 (non surtaxé) ou service client (réponse sous 4H)

L'espace de documentation sur l'agriculture,
pour vous aider sur votre exploitation !

L’espace de documentation, 100% gratuit,
pour vous aider sur votre exploitation !

L'ONPH va évaluer l'évolution de la croissance de l'herbe dans 350 exploitations agricoles françaises
Actualités

L'ONPH va évaluer l'évolution de la croissance de l'herbe dans 350 exploitations agricoles

Date de publication : 19/04/2024

Des pertes prévues

L'évaluation précise des pertes de récoltes pour les assurances dans le secteur des prairies est un défi majeur. Pour améliorer la fiabilité des estimations, l’inauguration de l’observatoire national de la pousse de l’herbe le 17 avril marque une avancée significative. Cette initiative, déployée dans 70 régions fourragères, vise à accroître la précision et la fiabilité de l'évaluation des dommages aux cultures.

Le 17 avril 2024, l'Observatoire National de la Pousse de l'Herbe (ONPH) a été officiellement lancé, sous l'égide du Ministère de l'Agriculture. Ce projet ambitieux, mené en collaboration avec Chambres d'Agriculture France et l'Institut de l’Élevage, vise à améliorer les méthodes de travail et approfondir les connaissances dans le domaine agricole.

Cette action s'inscrit dans le cadre de la réforme de l'assurance récolte, entrée en vigueur le 1er janvier 2023. Le but principal est de perfectionner l'évaluation des dommages associés à l'assurance prairie.

Actuellement, l'estimation de ces pertes se fait à travers un indice satellitaire, approuvé par le ministère de l'Agriculture. Les données fournies par cet indice sont minutieusement examinées par le comité des Indices, qui évalue à la fois l'approche méthodologique et technique de l'indice et vérifie également la corrélation entre les pertes estimées et les pertes réellement enregistrées.

Un protocole rigoureux et uniforme

L'Office National des Pratiques Horticoles (ONPH) a été créé pour répondre aux défis du secteur agricole, visant à améliorer la fiabilité des évaluations. Cette initiative novatrice implémente des stratégies pour augmenter la croissance de l'herbe dans 350 exploitations exemplaires, dispersées à travers 70 zones dédiées à la production fourragère.

Des protocoles scientifiques stricts et standardisés seront déployés à l'échelle nationale, conformément aux annonces des autorités de l'observatoire. Les mesures, prises dans les prairies utilisées pour le pâturage par des techniciens qualifiés des Chambres d'Agriculture et de leurs entités partenaires, s'effectueront tous les 10 jours avec l'emploi d'un herbomètre intelligent. Afin d'assurer la fiabilité de cette approche, une entité indépendante validera le respect du protocole.

Une expansion majeure du réseau vers les régions actuellement non couvertes est en cours de planification. Chambres d'Agriculture France et l'Institut de l'Élevage soulignent l'importance vitale de cette extension, surtout pour la région méditerranéenne, particulièrement vulnérable aux aléas climatiques.

Thomas

Thomas, Rédacteur
chez Agriconomie.