03 52 99 00 00 (non surtaxé) ou service client (réponse sous 4H)

L'espace de documentation sur l'agriculture,
pour vous aider sur votre exploitation !

L’espace de documentation, 100% gratuit,
pour vous aider sur votre exploitation !

Soleil champ
Actualités

Prévisions météo : chaleur et orages au rendez-vous

Date de publication : 11/04/2024

Des températures supérieures à la moyenne

Pour les mois de mai, juin et juillet en France et en Europe – marquant le début de l'été –, nous devrions nous attendre à des températures supérieures à la moyenne. Toutefois, des incertitudes persistent concernant les précipitations, qui pourraient se présenter sous forme d'orages.

L'évolution climatique en 2024 sera largement dictée par l'arrêt brusque du phénomène El Niño dans l'océan Pacifique, suivi par l'avènement attendu de La Niña durant l'été. Cette transition rapide entre les deux phénomènes, inhabituelle par sa nature, complexifie et rend plus délicat le travail de prévision climatique à long terme.

Bien que La Niña tende à refroidir le climat à l'échelle mondiale, les effets ne se feront pas sentir immédiatement à cause de l'inertie thermique de l'atmosphère et, plus significativement, des océans. De ce fait, l'Organisation Météorologique Mondiale prévoit que les températures en 2024 seront presque aussi élevées que celles de 2023, avant une possible baisse notable des températures durant l'hiver qui suivra.

De plus, la réapparition de La Niña cet été pourrait considérablement intensifier l'activité cyclonique dans l'Atlantique Nord, rendant les tempêtes 70% plus intenses que la moyenne habituelle.

La Niña désigne un phénomène de refroidissement cyclique des eaux de surface de l'océan Pacifique, impactant profondément le climat de la zone intertropicale à l'échelle mondiale. Paradoxalement, les modèles climatiques prévoient une hausse des températures de 1 à 2°C au-dessus des normales saisonnières dans l'océan Atlantique nord. Cette évolution pourrait entraîner un été exceptionnellement chaud dans plusieurs régions, notamment en Europe de l'Ouest.

Pour le trimestre allant de mai à juillet, les prévisions indiquent que les températures en France devraient dépasser les normales saisonnières (basées sur les 30 dernières années) avec un écart moyen compris entre +1 et +2°C. Quant aux précipitations, elles devraient se maintenir aux niveaux moyens habituels, toutefois avec une tendance accrue à la formation d'orages, en particulier dans le sud du pays.

Le mois de mai rimera avec "sec"

Après un avril pluvieux, nous prévoyons un virage météorologique pour mai, avec l'arrivée d'un climat anticyclonique, sec et marqué par des températures supérieures aux moyennes saisonnières. Ce climat de printemps pourrait être agrémenté d'orages isolés, surtout dans le sud, près des montagnes (Pyrénées, Alpes) et à l'ouest. On s'attend à une légère augmentation des températures, de +0,5 à +1°C au-dessus de la normale saisonnière.

À retenir :

Un beau mois enfin favorable à l'agriculture et au tourisme, notamment pour les ponts.

Juin rimera avec fortes chaleurs et orages

Les prédictions numériques sont unanimes : la France se dirige vers un mois de juin d'une chaleur exceptionnelle. Cette hausse des températures est le résultat d'une combinaison de hautes pressions subtropicales et de dépressions atlantiques agissant comme des catalyseurs, dirigeant des flux d'air chaud vers notre pays. Cette canicule ne se cantonnera pas uniquement à la France ; toute l'Europe devrait connaître des températures supérieures aux normales saisonnières de 1 à 2°C. Cependant, nos dernières analyses prévoient aussi une hausse significative des orages, s'étendant du sud-ouest au nord-est.

À retenir :

Des pics de chaleur alterneraient avec de gros orages, à l'image de l'année dernière.

Juillet sera plus chaud que la normale (et parfois orageux)

Les prévisions météorologiques suggèrent que les températures en France continueront de dépasser les moyennes saisonnières, avec un excès de température estimé entre +1 et +2°C. Cette tendance se vérifie également dans une large partie de l'Europe. Malgré les orages survenus en juin, une baisse des précipitations est anticipée. Néanmoins, des orages sporadiques pourraient encore se développer, traversant du sud-ouest au nord-est suivant une trajectoire habituelle. La prévision pour juillet demeure toutefois incertaine. D'autres modèles, à l'instar de celui de l'ECMWF, suggèrent une instabilité accrue sur l'Europe du Nord, pouvant provoquer des perturbations météorologiques dans la moitié nord de la France.

À retenir :

Un beau mois estival chaud à très chaud et plutôt sec avec cependant une fiabilité assez limitée pour la moitié nord de notre pays.

Bien se préparer

Pour l'été 2024, la France s'apprête à expérimenter une chaleur intense, anticipant des températures de +1 à +2°C au-dessus des normales saisonnières, ce qui pourrait égaler les records battus l'année précédente. Cependant, cet été s'annonce potentiellement moins aride, avec des orages prévus, surtout en juin. La fiabilité des prévisions de température est jugée "bonne", alors que celles concernant les précipitations demeurent plus incertaines. Certains modèles prévoient un mois de juillet avec des conditions plus variées pour la moitié nord de la France, probablement en raison d'un système dépressionnaire en Scandinavie.

Ces prévisions à long terme se basent sur l'analyse des anomalies identifiées par le modèle développé par METEO CONSULT. Il est important de reconnaître qu'il existe divers autres modèles de prévisions saisonnières disponibles, qui parfois présentent des scénarios pouvant différer de manière significative.

Thomas

Thomas, Rédacteur
chez Agriconomie.