03 52 99 00 00 (non surtaxé) ou service client (réponse sous 4H)

L'espace de documentation sur l'agriculture,
pour vous aider sur votre exploitation !

L’espace de documentation, 100% gratuit,
pour vous aider sur votre exploitation !

Cultures

Tout savoir sur l'avoine : propriétés, utilisation, culture, bienfaits

Date de publication : 22/03/2024

L'Avoine cultivée (Avena sativa), parfois appelée « avoine commune », « avoine byzantine » ou simplement « avoine », est une céréale de la famille des Poaceae (ou Graminées) dont les origines se situent en Europe. Connue seulement à l'état cultivé, cette espèce cultigène a probablement été domestiquée en Europe centrale et septentrionale vers 2500 ans av. J.-C. Ce sont des plantes herbacées annuelles aux tiges (chaumes) dressées. Consommée sous différentes formes comme en flocons, l'avoine est aujourd'hui l'une des céréales les plus populaires.

Dans cet article, nous verrons ensemble les points importants à connaître à propos de l'avoine, en nous intéressant d'abord à ses propriétés, puis à ses différentes utilisations, à sa méthode et sa période de semis, et enfin, à comment s'en débarrasser en fonction des différentes méthodes connues.

Comprendre l'avoine (Avena sativa) : propriétés

Composants de l'avoine (glucides, fer, vitamines, gluten...)

L'avoine est composé de glucides*, fer, fibres, protéines (dont le gluten),vitamines et minéraux. À cette liste de multiples composants ayant des bienfaits corporels, se rajoutent des effets antioxydants**, très appréciés pour leur effet "rajeunissant", ou du moins anti-vieillesse. Tous ces atouts font de cette graminée un allié essentiel des sportifs au petit déjeuner et de monsieur tout le monde dans des régimes visant à améliorer le fonctionnement de l'organisme, mais aussi prévenir de certaines maladies comme les maladies du cœur, ce que nous verrons ensemble dans la suite de cet article.

L'utilisation de l'avoine dans l'alimentation remonte à des milliers d'années. Cette céréale, originaire du Moyen-Orient, est aujourd'hui cultivée dans de nombreux pays partout à travers le monde, faisant parfois même partie intégrante de la gastronomie de certains pays.

*Ces derniers sont indispensables pour fournir de l'énergie à notre corps et maintenir une glycémie stable. De plus, ils apportent un sentiment de satiété qui peut être bénéfique dans le cadre d'un régime alimentaire équilibré. Ils sont également un allié dans la recherche de performance musculaire.
**Les flocons d'avoine sont aussi connus pour être un stimulant naturel de la production de collagène car ils sont riches en arginine, un acide aminé essentiel au renouvellement des cellules.

L'avoine, une espèce cultigène

L'avoine est une espèce cultigène, c'est-à-dire une espèce cultivée dont il n'existe pas d'homologue ou d'équivalent à l'état sauvage ou non cultivé ; en d'autres termes, c'est une espèce altérée ou choisie par l'Homme : c'est une espèce dite "artificielle". Attention à ne pas confondre ce terme avec "cultivar", qui lui, désigne une variété cultivée ayant évolué par rapport aux populations sauvages par culture sélective ou bien de façon naturelle. L'avoine est donc une espèce qui a été sélectionnée par l'Homme pour ses propriétés nutritionnelles et son adaptation à la culture.

L'avantage de l'utilisation d'une espèce cultigène comme l'avoine est qu'elle possède des qualités spécifiques répondant aux besoins humains. Par exemple, sa teneur en fibres solubles et insolubles en font un aliment idéal pour réguler le transit intestinal et prévenir des maladies cardiovasculaires. De plus, sa richesse en vitamines B, en fer et en calcium en fait un allié de choix pour renforcer le système immunitaire et maintenir une bonne santé osseuse.

Sensibilité de l'avoine

L'avoine présente plusieurs avantages importants, mais présente également quelques désavantages, notamment en termes de vulnérabilité face aux maladies. En effet, bien que résistante aux périodes de sécheresse, l'avoine est sensible à la rouille couronnée et à la jaunisse nanisante de l'orge. Elle est également une plante dite hôte pour les pucerons.

zoom avoine

Utilisations de l'avoine (flocon, farine, lait)

Utilisation de l'avoine en agriculture

L'avoine cultivée est utilisée en agriculture pour deux raisons. La première est la culture en tant que céréale pour son fruit riche en amidon, destiné à l'alimentation humaine. La seconde raison est l'alimentation animale : l'avoine est aussi cultivée comme plante fourragère, destinée aux élevages fermiers (chevaux, bovins, ovins, ruminants, porcs, volaille, chiens...). Elle apporte un goût sucré et des tas de nutriments à ces animaux, qui en raffolent.

Elle se cultive aussi bien seule qu'en association (avec un protéagineux ou une légumineuse) afin de produire fourrage et grains. L'avoine est une plante très rustique et peu exigeante en termes de sols, ce qui la rend facilement cultivable dans toutes sortes d'environnements. De plus, elle a l'avantage de pousser rapidement et de s'adapter à des conditions climatiques variées.

Néanmoins, contrairement à d'autres céréales comme le blé par exemple, l'avoine a besoin d'un apport important en eau. Cela en fait une plante idéale pour les régions plus humides, mais elle peut également être cultivée dans des sols plus secs avec un système d'irrigation adéquat. En termes de climat, l'avoine préfère les temps frais et supporte bien le gel, ce qui la rend adaptée à des zones géographiques plus froides.

Utilisation de l'avoine : cuisine alimentation

  • Flocons d'avoine :
  • Ils sont couramment utilisés dans des recettes de petit-déjeuner sous forme de porridge ou le muesli. Ils peuvent également être incorporés dans des recettes de pâtisserie pour apporter du croquant et des fibres.

  • Farine d'avoine :
  • Cette farine, riche en fibres, est idéale pour préparer des pains, des biscuits ou des gâteaux de qualité. Elle peut être utilisée seule ou en complément d'autres farines pour enrichir l'apport nutritionnel de vos préparations.

  • Lait d'avoine :
  • Alternative végétale au lait animal, c'est une boisson crémeuse et légèrement sucrée. Elle peut être utilisée en remplacement du lait classique dans de nombreuses recettes, comme les smoothies, les sauces ou les crèmes dessert.

La culture de l'avoine

Quand et comment semer de l'avoine ?

Quand ? En semis d'hiver, la période optimale est la mi-octobre, mais peut débuter en septembre. En ce qui concerne la densité, planter environ 250 plantes/m² (en fonction du PMG).

En semis de printemps, il est conseillé de semer le plus tôt possible à partir de la mi-février (en fonction de l'état des sols), avec une densité semblable à celle du semis d'hiver.

Comment ? Aprés avoir sélectionné la bonne variété de semences. Les graines sont déposées tous les 2,5 cm dans un sillon profond de 2 à 3 cm. Chaque sillon est espacé de 12,5 cm. Une fois les graines recouvertes, la terre doit être tassée pour faire adhérer les graines à la terre.

La culture de l'avoine en France et chez nos voisins : l'exemple de l'Allemagne

En Allemagne, la culture de l'avoine a pendant longtemps été mise en second plan car le pays possède un taux d'autosuffisance (TAS) de près de 70% (sur la base des chiffres de production*), ce qui signifie que l'Allemagne importe 30% de ce qu'elle consomme afin de satisfaire la demande totale de la population allemande. À titre de comparaison, le France possède une taux d'autosuffisance alimentaire de 83%.

Trois pays se positionnent devant la France : les Etats-Unis (92%),le Canada (121%) et l'Australie (128%). Dans les cas du Canda et de l'Australie, dont le taux d'autosuffisance est supérieur à 1 (ou à 100%), cela signifie qu'ils produisent plus qu'ils ne consomment. Concrètement, en exportant 28% de sa production totale, l'Australie sera toujours en capacité (théoriquement) de répondre à la demande totale de la population australienne.

Voici un graphique qui retrace l'évolution du taux d'autosuffisance alimentaire (sur la base des chiffres de production) de plusieurs pays en 2009.

Avoine evolution taux autosuffisance alimentaire
Taux d'autosuffisance alimentaire en base de production (chiffres de 2009)

Aujourd'hui, en comptant tous les pays producteurs, l'avoine est produite à hauteur de 25 Mt/an. Il y a encore 50 ans (début des années 1970), sa production était double, à raison de 50 Mt/an.

Comment se débarrasser de la folle avoine ? (Avena fatua)

Rotation de cultures

La lutte contre la folle avoine n'est pas chose facile. En effet, cet adventice (ou mauvaise herbe) est résistant et il faut généralement plusieurs années pour s'en débarrasser. Pour ce faire, optez pour l'allongement de la rotation avec la mise en place de plusieurs cultures d'été ou de printemps successives. Cela permet de diminuer largement le stock de graines en quelques années.

De plus, il est important de varier les cultures afin de ne pas créer un environnement favorable à la prolifération de la folle avoine. En effet, cette dernière préfère les sols riches en azote et en phosphore, donc évitez de cultiver des cultures qui en sont gourmandes.

Enfin, n'hésitez pas à utiliser des méthodes alternatives telles que le désherbage mécanique ou thermique pour limiter l'usage de pesticides.

Désherbage mécanique et thermique pour éliminer l'avoine folle

  • Le désherbage mécanique pour traiter les adventices s'effectue avec la bineuse et la herse étrille, appliquées deux fois en alternance. Ce type de désherbage permet de limiter l'enracinement des mauvaises herbes en les coupant à la base et peut être une bonne solution pour les petites parcelles, mais peut s'avérer plus compliqué pour les grandes exploitations.
  • Le désherbage thermique utilise, comme son nom l'indique, un choc thermique pour brûler les plantules d'adventices. Cette méthode est souvent utilisée sur les cultures sensibles aux herbicides chimiques et est particulièrement efficace contre la folle avoine, qui y est très sensible. Cependant, elle nécessite une certaine expérience et vigilance car elle peut endommager vos cultures si elle est mal utilisée. Cependant, il est important de noter que toutes ces méthodes de désherbage ne doivent pas être utilisées seules, mais plutôt combinées pour une meilleure efficacité. En effet, les adventices peuvent développer une résistance aux différentes méthodes et il est donc recommandé de varier les techniques pour éviter cette résistance.

Utilisation de d'herbicides foliaires (FOPS) contre l'avoine folle

Autrement, la folle avoine peut être traitée à l'aide d'herbicides foliaires (FOPS). Les herbicides foliaires doivent être utilisés avec précaution lors de la rotation afin de ne pas déstabiliser le bon fonctionnement des cultures et ne s'appliquent que sur des adventices complètements levés afin d'atteindre les feuilles, celles-ci étant la porte d'entrée de l'organisme cible.

Si vous comptez utiliser un herbicide foliaire afin d'éliminer de la folle avoine, veillez à utiliser une tenue adaptée comme un EPI phytosanitaire afin de vous protéger, car ces herbicides sont très souvent responsables d'un certain nombre de troubles cutanéo-muqueux, ophtalmologiques, mais aussi de troubles hépato-digestifs et neurologiques (maux de tête, nausées). Enfin, parfois et dans une moindre mesure, ils peuvent être source de cancers et de troubles endocriniens. Cependant, bien que plus rares, ces cas de figure sont à prendre au sérieux afin d'éviter tout risque inutile de contamination ou de maladie potentiellement mortelle.

Valeurs nutritionnelles de l'avoine

L'avoine présente de nombreux avantages énergétiques et nutritionnels pour l'Homme comme pour le bétail. Passons les en revue dans un tableau :

Protéines Lipides Glucides Cendres Energie (kCal) Alcool Eau Fibres Acide alpha-linolénique (acide LNA)
16.89 g 6.9 g 66.27 g 1.72 g 389 kCal 0 g 8.22 g 10.6 g 0.111 g
À noter que ces chiffres peuvent légèrement différer d'une variété d'avoine à une autre, ou d'espèce bio à non bio.

Les céréales et oléagineux sont réputés pour leurs valeurs énergétiques et nutritionnelles, notamment leur teneur en protéines. En parlant de réputation, l'avoine est souvent qualifiée de "super aliment" et est, avec d'autres super aliments comme l'orge et le riz, considérée comme la meilleure céréale pour l'alimentation humaine et animale.

Bienfaits de l'avoine sur l'organisme et le système immunitaire

Les éléments que nous venons de voir sont contenus jusque dans les graines d'avoine (plus particulièrement dans le son d'avoine, c'est-à-dire la pellicule extérieure du grain) ; l'avoine contient également du bêta-glucane et beaucoup de fibres. Ces différents composants permettent nombre de points bénéfiques à la résistance du système immunitaire :

  • Aide à traiter la colite ulcéreuse et les maladies cœliaques
  • Aide à traiter le diabète car le bêta-glucane qu'elle contient sert à réduire le taux d'insuline dans le corps
  • Aide à prévenir l'arrivée du cancer du côlon

Néanmoins, l'ingestion de gluten (présent dans l'avoine) entraîne des altérations des muqueuses de l'intestin grêle et provoque, chez les personnes intolérantes, une malabsorption de celui-ci. D'autres céréales comme l'orge, le seigle ou encore le blé contiennent également du gluten.

Notre sélection de variétés d'avoine

Ce qu'il faut retenir :

  • L'avoine est un aliment composé de glucides, fibres, protéines (dont le gluten), vitamines et minéraux
  • C'est un excellent fourrage pour les animaux de la ferme et pour le bétail
  • L'avoine est une espèce cultigène, c'est-à-dire choisie par l'Homme : elle est dite "artificielle"
  • Elle est utilisée aussi bien en agriculture qu'en cuisine, médecine et cosmétique pour les soins de la peau
  • L'avoine peut être semée en hiver ou au printemps
  • Cette plante possède de nombreux bienfaits sur l'organisme, parmi lesquels : régulation du taux de cholestérol (qui est un facteur de l'apparition de maladies du cœur) et réduire le taux d'insuline, jouant un rôle dans la prévention ou la guérison du diabète

Les questions que l'on se pose souvent à propos de l'avoine

 Il est possible de consommer chaque jour des flocons d'avoine, à condition de consommer d'autres sources de glucides complexes, de minéraux, de protéines animales ou végétales, etc.

Les flocons d'avoine possèdent des bienfaits pour le foie car ils accélèrent la production de lécithine et permettent d'éliminer plus facilement les toxines présentes dans l'organisme. Ils joueraient notamment un rôle positif dans la prévention des cancers digestifs ou du diabète.

Une forte consommation d'avoine peut provoquer chez certains des ballonnements et des flatulences.

 Si les flocons d'avoine contiennent beaucoup de glucides, le son d'avoine contient lui beaucoup de fibres alimentaires. Pour maigrir, il serait alors préférable de consommer du son d'avoine, plutôt que des flocons d'avoine.

Les flocons d'avoine peuvent être consommés tels quels, parsemés sur une salade ou un yaourt, mélangés à d'autres ingrédients du placard pour faire un muesli, mixés en smoothie... Mais ils sont le plus souvent cuits sous forme de porridge ou de pâtisseries variées.