03 52 99 00 00 (non surtaxé) ou service client (réponse sous 4H)

L'espace de documentation sur l'agriculture,
pour vous aider sur votre exploitation !

L’espace de documentation, 100% gratuit,
pour vous aider sur votre exploitation !

Cultures

Engrais pomme de terre : quels engrais choisir ?

Date de publication : 04/04/2024

Bien choisir l'engrais pour vos pommes de terre est essentiel pour assurer une croissance saine et une récolte abondante. Que vous préfériez un engrais organique, naturel ou chimique, chaque type a ses propres avantages. Par exemple, l'engrais NPK 5-4-12 est spécialement formulé pour les pommes de terre. De plus, la fertilisation, le dosage et le moment de l'apport sont d'autres facteurs clés à considérer. Alors, comment faire le bon choix ? Découvrons le ensemble.

Quel est le rôle de l'engrais sur la croissance de la pomme de terre?

Pour se développer et atteindre un rendement optimal, la pomme de terre, a besoin d’une fertilisation complète. En effet cette culture, à faible développement racinaire, va arriver à exporter les éléments fertilisants seulement dans la limite des 60 premiers cm de sol. Il est alors important d’apporter une quantité nécessaire d’engrais au plus près du réseau racinaire de cette culture forte exportatrice.

Ces pratiques influeront grandement sur le rendement et la qualité finale des tubercules. Les apports d’engrais foliaires permettront de prendre le relais sur les besoins de la culture, pour la période durant laquelle elle ne pourra plus assimiler d’éléments dans le sol, ou en fin de cycle pour aller chercher les dernières tonnes.

Nous allons mettre en avant les différentes carences en éléments fertilisants et sensibilités/exigences que nous rencontrons pour la culture de la pomme de terre. Certaines situations (types de sol, pH, conditions climatiques, …) sont à surveiller de près car elles sont favorables à l’apparition de ces carences.

En effet, pour rappel, un complément de fertilisation en apport foliaire permettra de subvenir aux besoins de votre culture au moment ou cette dernière ne pourra plus y répondre via ses racines (sécheresse, carences, …). En premier lieu, une carence pourra être décelée grâce à une analyse de terre qui permettra de donner les informations pour anticiper un apport. Elle nous permettra notamment de voir si l’élément fertilisant ou oligo-élément concerné est suffisamment présent et disponible dans le sol. Ensuite, de manière plus fiable, l’analyse foliaire sur des plantes impactées par des décolorations ou déformations permettra d’avérer une carence présente. Les applications foliaires vont permettre de surmonter les carences durant les phases de croissance durant lesquelles l’absorption des éléments est temporairement interrompue ou inexistante.

Un manque de phosphore chez la pomme de terre réduit sa capacité de développement du système racinaire. Le système racinaire étant faible pour cette culture il est important de lui amener les éléments au plus près.

Une carence en potasse aura un impact direct sur le maintien de la turgescence cellulaire et donc la régulation de l’eau dans la plante. La potasse sera aussi indispensable à la qualité de tubérisation. Enfin, elle permettra à la plante d’augmenter sa résistance naturelle notamment face au gel, aux maladies et à la sécheresse. C’est avec une exportation de 3,9 kg / tonne produite que la potasse représente l’élément indispensable à la croissance.

La magnésie a une action favorable sur la couverture foliaire. Lorsque l’intervention est faite tardivement sur une carence durable et marquée, elle est souvent synonyme d’échec

Une sous ou surfertilisation en azote est néfaste pour la productivité de la culture. En sous-dose, il ne permet pas à la plante d’avoir une croissance optimale. En surdose il favorisera un feuillage surabondant qui sera favorable au développement des maladies et retardera la maturité et la récolte. L’azote reste néanmoins indispensable pour assurer une bonne croissance.

recolte pomme de terre

Quand mettre de l'engrais pour les pommes de terre ?

L'application de l'engrais pour les pommes de terre doit être minutieusement planifiée pour optimiser la croissance et le rendement de vos plants. En règle générale, l'engrais doit être appliqué en deux temps.

  • Avant la plantation :
  • Deux semaines avant de mettre vos tubercules en terre, il est conseillé d'apporter un engrais équilibré, riche en azote, phosphore et potassium. Cela fournira un bon démarrage aux plants de pommes de terre dès leur mise en terre.

  • Pendant la croissance :
  • Les apports d’engrais foliaires permettent de prendre le relais sur les besoins de la culture, notamment en fin de cycle pour aller chercher les dernières tonnes.

Il est crucial de noter que le surdosage en engrais peut avoir un impact négatif sur la récolte. Trop de fertilisant peut causer un feuillage surabondant favorable au développement des maladies et retarder la maturité et la récolte. Ainsi, il est essentiel de maintenir un équilibre dans l'apport d'engrais.

Notre sélection d'engrais pour pomme de terre

Les engrais naturels pour la culture de pommes de terre (engrais vert/organique)

Quel est le meilleur fumier pour la patate ?

Pour les pommes de terre, le meilleur fumier est celui qui apporte un équilibre entre azote , phosphore et potassium , les trois nutriments essentiels pour leur croissance. Le fumier de cheval est particulièrement recommandé. Riche en azote, il favorise le développement du feuillage.

  • Fumier de bovin : Il est moins riche en azote mais contient une grande quantité de matières organiques, bénéfiques pour la structure du sol.

  • Fumier de volaille : Très riche en azote, il est à utiliser avec prudence pour ne pas brûler les plants.

En général, le fumier doit être bien composté avant d'être utilisé pour éviter la propagation de maladies. Ne pas l'appliquer directement sur les tubercules pour éviter la pourriture. Le fumier doit être épandu et incorporé au sol à l'automne, bien avant la plantation des pommes de terre au printemps.

Utilisation de cendres de bois comme engrais bio pour les pommes de terre

La cendre de bois est une alternative naturelle à l'engrais traditionnel pour la culture de la pomme de terre. Elle est riche en potassium , un élément essentiel pour le développement des tubercules. En addition, elle contient du calcium et du phosphore qui sont bénéfiques pour la santé de la plante.

  • L'utilisation de la cendre de bois doit être prudente, car en grande quantité, elle peut perturber l'équilibre du sol. Une dose recommandée est de 80 à 100g/m²/an.

  • Elle peut être appliquée directement sur le sol, de préférence au début du printemps, quand le sol est sec et avant que les plantes commencent à pousser.

N'oubliez pas que bien que la cendre de bois soit un excellent engrais naturel, elle ne peut pas répondre à tous les besoins nutritionnels de la pomme de terre. Il peut donc être nécessaire de compléter avec d'autres types d'engrais ou d'amendements pour assurer une croissance optimale.

Quel engrais vert avant pomme de terre ?

Alors, quel engrais vert choisir avant la culture des pommes de terre ? La phacélie est une option intéressante. Elle enrichit le sol, prépare un bon lit de semences pour les pommes de terre et a une action préventive contre les nématodes. La moutarde blanche est aussi une bonne solution. Elle améliore la structure du sol et a une action fongicide naturelle. Le seigle peut également être utilisé. Il produit beaucoup de matière organique qui enrichira le sol.

  • Phacélie : action préventive contre les nématodes
  • Moutarde blanche : améliore la structure du sol, action fongicide
  • Seigle : produit beaucoup de matière organique

Notez que l'engrais vert doit être semé au moins 2 mois avant la plantation des pommes de terre pour avoir le temps de se développer et d'apporter tous ses bienfaits au sol.

Quel engrais vert après pomme de terre ?

Le choix de l'engrais vert après une culture de pomme de terre peut dépendre de plusieurs facteurs. Si vous recherchez un engrais qui couvre rapidement le sol et le revitalise, un mélange d'engrais verts spécial pomme de terre peut être une bonne solution. Celui-ci peut inclure des espèces comme le seigle ou la moutarde , qui contribuent à casser le sol en profondeur et à réduire les risques de certaines maladies comme le mildiou pomme de terre.

Si vous souhaitez diversifier le type d'engrais, un mélange de légumineuses , graminées et crucifères peut être semé. Ces plantes ont l'avantage d'offrir des bénéfices plus complets et de favoriser une bonne rotation des cultures.

Il est utile de noter que la culture d’engrais verts a quelques inconvénients à prendre en considération. Ils puisent dans les réserves du sol pour se développer, ce qui peut être préjudiciable sur des terres pauvres en humus. De plus, ils prennent de la place.

Ce qu'il faut retenir :

  • L'engrais NPK 5-4-12 est spécialement formulé pour les pommes de terre;
  • Les carences en phosphore, potasse et azote affectent la croissance et la qualité des tubercules;
  • L'utilisation de fumier de cheval et de cendre de bois est recommandée pour des éléments nutritifs supplémentaires;
  • Les engrais verts comme la phacélie et la moutarde blanche enrichissent le sol avant et après la culture des pommes de terre.