03 52 99 00 00 (N° non surtaxé) ou service client (réponse par E-mail sous 4H)

L'espace de documentation sur l'agriculture,
pour vous aider sur votre exploitation !

L’espace de documentation, 100% gratuit,
pour vous aider sur votre exploitation !

Cultures

La féverole : tout savoir sur ses caractéristiques et son utilisation

Date de publication : 05/12/2023

La féverole est une plante de la famille des légumineuses, de la tribu des Fabeae. Elle appartient au genre Vicia et à l'espèce Vicia faba (la fève). La féverole présente des avantages dans les exploitations agricoles, pour sa capacité à fixer l'azote ou à concurrencer les mauvaises herbes en interculture. La culture de la féverole est en progression ces dernières années et les surfaces cultivées se maintiennent autour de 60 000 à 70 000 hectares en France.

On distingue par ailleurs deux types de féverole qui présentent des différences de culture : la féverole d'hiver et la féverole de printemps, que nous allons vous présenter. Vous allez découvrir également les nombreux usages de la féverole, dans l'alimentation animale notamment mais aussi son intérêt pour les sols.

zoom champ de féveroles

La féverole : reconnaitre ses caractéristiques botaniques et son intérêt agronomique

Ses caractéristiques botaniques.

La féverole est une planteannuelle qui peut atteindre 1,5 m de hauteur. Ses feuilles sont composées de 4 folioles ovales. Ses fleurs, blanches ou noires, sont groupées en grappes axillaires.Le fruit est une gousse oblongue contenant 3 à 8 grains appelés féveroles. Il existe de nombreuxcultivars de féveroles se distinguant par la couleur des fleurs, des grains, la précocité, etc.

Son intérêt agronomique.

La féverole présente de nombreux intérêts agronomiques :

  • Elle fixe l'azote de l'air grâce à des bactéries symbiotiques situées dans ses nodosités racinaires. Elle fertilise donc naturellement le sol.
  • C'est une excellente tête d'assolement, notamment avant une céréale.
  • Elle concurrence bien les mauvaises herbes.
  • Elle produit une biomasse importante pouvant être utilisée comme engrais vert.

C'est pour ces nombreux intérêts agronomiques que la graine de féverole est régulièrement semée comme pâturage d'interculture par exemple.

Cultiver la féverole : des différences entre féverole d'hiver et féverole de printemps

La principale disparité réside dans la proportion d'utilisation. En effet, la féverole d'hiver est bien plus fréquente que la féverole de printemps : elle représente ¾ des surfaces, tandis que son homonyme printanier représente le dernier quart.

Autre différence : leur situation géographique. La féverole d'hiver est surtout cultivée dans les bassins Sud-Ouest, Ouest et Centre, tandis que la féverole de printemps est plutôt cultivée dans les bassins Est, Normandie et Nord. Evidemment, en fonction des espèces, la féverole d'hiver peut également être cultivée dans les bassins Est, Normandie et Nord si les espèces choisies sont résistantes au gel, à l'instar de laDiva. Les féveroles d'hiver de type Iréna et Axel par exemple, sont quant à elles privilégiées pour les hivers moins rigoureux dans l'Ouest, le Sud-Ouest ou le Centre.Même chose pour la féverole de printemps : elle peut être cultivée dans les bassins Ouest, Sud-Ouest et Centre à condition de prendre en considération les besoins de chaque espèce.

Le tableau ci-dessous résume les différences entre les féveroles d'hiver et de printemps de manière plus détaillée :

Synthèse des différences de culture entre la féverole d'hiver et la féverole de printemps

Féverole d'hiver Féverole de printemps
Caractéristiques Rusticité au froid
Plusieurs cultivars, certains plus précoces que d'autres ( variété Diva par exemple)
Riche en protéines
Intéressante en interculture courte
Va mesurer jusqu'à 1,5m de hauteur à sa taille adulte
Préfère les sols frais et argilos-calcaires
Période de semis Début Novembre au 20 décembre Janvier à mars selon les régions
Préparation de la terre Semoir monograine
Profondeur : 5 à 7 cm
Densité : 20 à 30 grains/m2
Écart entre les lignes : 12-15 cm.
Semoir monograine
Aérer la terre sur 10 à 15 cm
Profondeur : 6 à 7 cm pour un semis précoce et 5 cm pour un semis en mars
Densité : 40 à 50 graines/m2
Avantages Pas besoin d'apport azoté (la féverole d'hiver fixe l'azote de l'air)
Fourrage concurrent la mauvaise herbe
Enrichit la terre en azote pour la culture suivante
Diminue la pression des adventices
Point d'attention Attention aux maladies fongiques : anthracnose,ascochytose,botrytis
Attention à la bruche (insecte ravageur)
Surfertilisation de la terre possible si la plante suivante est aussi une légumineuse
Assez sensible au froid (selon les variétés)
Apport d'eau peut être nécessaire en cas de sécheresse lors de la floraison
Rendement 25 à 40 quintaux par hectare 30 à 50 quintaux par hectare
Période de récolte Généralement en juillet, selon les conditions météorologiques
Humidité des grains conseillée : entre 16 et 18%
Août-septembre
Humidité des grains conseillée : entre 16 et 18

6 avantages agronomiques de la féverole

La féverole présente de nombreux avantages agronomiques qui en font une culture intéressante à intégrer dans les rotations céréalières.

Une tête d'assolement bénéfique pour la rotation :

  • La féverole est une tête d'assolement qui assure des gains de rendement pour la culture suivante, notamment le blé (+7,5 q/ha après féverole par rapport à un blé sur blé).
  • Elle permet de réaliser des économies d'azote pour le blé suivant et d'améliorer sa teneur en protéines.
  • Introduire une féverole dans la rotation permet de diminuer la pression des maladies et des adventices grâce à la diversification des cultures.

Une culture économe en intrants : un engrais vert

  • La féverole est économe en eau et en intrants, ce qui la rend adaptée à l'agriculture biologique. Ses besoins en eau sont similaires à ceux du pois (300 mm sur l'ensemble du cycle).
  • Grâce à sesnodosités, la culture n'a pas besoin d'apport d'engrais azoté.
  • Elle n'est pas attaquée par le champignon Aphanomyces euteiches et ne le multiplie pas, permettant donc de garder un protéagineux dans la rotation sans augmenter le niveau d'infestation des sols.

Des rendements intéressants :

  • La féverole de printemps offre des rendements moyens de 40-45 q/ha pouvant atteindre 65-70 q/ha dans de bonnes conditions.
  • Elle est en plus riche en protéines et en acides aminés soufrés.

Une culture adaptée à différents types de sols :

  • La culture de la féverole est possible en terrain argileux ou caillouteux et s'accommode d'un lit de semences grossier.
  • Elle supporte les grands écartements permettant le binage.

Un atout pour l'organisation du travail :

  • L'introduction d'une féverole est intéressante en régions de cultures légumières car le matériel utilisé sur légumes peut l'être aussi sur féverole.
  • Les féveroles d'hiver et de printemps permettent un étalement des travaux avec des dates de semis et récolte différentes des céréales.
  • Le labour n'est pas indispensable avant la culture suivante.

Une culture de diversification :

  • La féverole est de plus en plus utilisée en cultureassociée avec du colza, apportant de la biomasse et fixant l'azote.
  • De nombreux cultivars sont disponibles, adaptés aux différentes régions de culture comme la féverole de printemps et la féverole d'hiver.
  • Ses grains entrent dans la nourriture humaine (farine, falafels, pain, compléments alimentaires) et animale (nourriture des volailles, bovins, ovins).
  • La féverole fournit également de labiomasse (engrais verts, méthanisation).
  • C'est une culture de diversification intéressante à intégrer dans les rotations avec les céréales à paille et le colza

Utilisations et produits à base de féverole

La féverole utilisée dans l'alimentation animale

La féverole est principalement utilisée pour la nourriture des animaux d'élevagecomme les ruminants( bovins, moutons, caprins), les porcs ou la volaille en Europe et notamment en France.Elle constitue une bonne source de protéines(28-33% de la matière sèche) et d'énergie grâce à sa teneur en amidon.

Elle peut être donnée aux animaux sous forme de fèves entières, moulue ou en mélange dans des aliments composés. La féverole présente l'avantage de ne pas contenir de facteurs antinutritionnels, contrairement au soja, et n'a donc pas besoin d'être traitée thermiquement avant utilisation. Elle représente une alternative intéressante au tourteau de soja importé comme source de protéines dans la nourriture animale.

La féverole utilisée dans l'alimentation humaine

La féverole est peu utilisée pour la consommation humaine en France, contrairement aux pays du pourtour méditerranéen et à la Chine. Les variétés à très grosses graines sont appelées "fèves" et sont consommées fraîches immatures ou sèches. Leur taille importante ne permet cependant pas une récolte mécanisée classique.

La farine de féverole peut être incorporée à 1-2% dans la farine de blépour renforcer la tenue de la mie du pain. De nouveaux débouchés se développent dans l'industrie agroalimentaire pour répondre à la demande de protéines végétales, sous forme de farines, purées, falafels, etc.

Ses autres débouchés industriels

La féverole fournit de la biomasse pour l'industrie chimique ou comme combustible. Elle peut également être valorisée pour ses protéines séparées de l'amidon, mais son fractionnement à l'échelle industrielle reste limité, contrairement au pois.

Féverole : gamme de semences et produits phytosanitaires chez Agriconomie

Notre gamme de semences Féverole

Agriconomie propose différentes variétés de féves adaptées aux besoins :

Nos solutions phytosanitaires adaptées à la féverole

Pour lutter contre les ravageurs et maladies de la féverole, Agriconomie propose :

Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à nous contacter.

Ce qu'il faut retenir :

  • La féverole est une plante légumineuse de famille des Fabeae, genre Vicia faba;
  • Elle est appréciée pour ses avantages agronomiques, notamment la fixation d'azote et la compétition avec les mauvaises herbes;
  • Deux types de féverole : hiver et de printemps;
  • La féverole contribue à une rotation bénéfique, économie d'intrants, rendements intéressants, adaptation à divers sols, et une diversification intelligente pour les agriculteurs;
  • La féverole est une ressource polyvalente, de l'alimentation animale à la nourriture humaine. Elle offre également des possibilités industrielles pour la chimie et le combustible;

Les questions fréquentes que l'on se pose sur la féverole

La féverole doit être récoltée à un stade d'humidité des graines de 17-18% pour limiter les grains cassés et éviter les récoltes tardives en cas de pluie. Le stade optimal se situe lorsque les gousses sont noires et que les tiges passent du jaune-vert au jaune-marron.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les prix des différentes variétés de féverole (printemps ou hiver), n'hésitez pas à nous contacter ou à créer un devis.

La féverole d'hiver se sème de novembre à mi-décembre selon la région, pour que les plantes soient levées avant les fortes gelées. En sols limoneux, on conseille plutôt novembre et en sols argileux ou dans le sud, on peut aller jusqu'à mi-décembre.


La féverole doit être semée à une profondeur de 6 à 8 cm pour résister au froid. La densité de semis est de 20-25 grains/m2 en sols limoneux et 30 grains/m2 en sols argileux. Le matériel adapté est le semoir monograine ou le semoir pneumatique à grosses cellules. Le semis doit être lent.


La farine de féverole est riche en protéines végétales et en fibres. Sans gluten, elle est une bonne alternative à la farine de blé. Ajoutée dans des préparations, elle les enrichit en nutriments. Elle est utilisée en boulangerie et pâtisserie.


Vicia faba est le nom scientifique de la féverole, plante de la famille des Fabacées largement cultivée pour ses grains riches en protéines. La féverole est utilisée en alimentation animale et humaine.