03 52 99 00 00 (non surtaxé) ou service client (réponse sous 4H)

L'espace de documentation sur l'agriculture,
pour vous aider sur votre exploitation !

L’espace de documentation, 100% gratuit,
pour vous aider sur votre exploitation !

Maïs ensilage : variétés et semis

Date de publication : 27/10/2023

Découvrez comment optimiser la culture du maïs ensilage, une semence de printemps incontournable pour l'alimentation animale. De la sélection des variétés à la période de semis du maïs, nous vous guiderons vers le succès. Apprenez aussi l'importance de la maturité et de la densité lors de la récolte, prévue en 2023, pour assurer un rendement optimal et une qualité irréprochable. L'ensilage de maïs n'aura plus de secret pour vous.

zoom maïs ensilage

Comprendre le maïs ensilage

Le maïs ensilage est une forme de maïs destinée à être stockée sous forme d'ensilage pour l'alimentation du bétail. Il diffère du maïs grain, qui n'est pas destiné à l'ensilage. Le maïs ensilage est généralement récolté lorsque les grains sont à l'étape du lait, c'est-à-dire lorsque les grains sont remplis de liquide laiteux. À ce stade, la plante est riche en énergie et en nutriments.

C'est un choix populaire parmi les agriculteurs pour l'alimentation hivernale de leurs troupeaux, particulièrement pour les bovins laitiers et les jeunes bovins à l'engraissement. En effet, le maïs ensilage offre une densité énergétique élevée et une teneur en fibres de grande qualité, ce qui en fait l'un des fourrages les plus économiques et les plus faciles à ensiler.

Pour produire du maïs ensilage, il faut prendre en compte plusieurs facteurs. L'implantation de la culture demande une préparation minutieuse du sol et des soins particuliers pour garantir une levée rapide et homogène. Le choix de la variété de maïs est aussi crucial, tout comme le moment de la récolte, qui doit être optimal pour maximiser la valeur nutritive de l'ensilage.

Le rôle du maïs fourrage dans l'ensilage

Le maïs fourrage et l'ensilage sont intrinsèquement liés dans la production agricole. Le maïs fourrage, c'est-à-dire la plante entière du maïs, est transformé en ensilage pour une conservation longue durée et une utilisation plus tardive comme alimentation animale.

La relation entre ces deux éléments est basée sur la transformation du maïs fourrage en ensilage. Cette transformation permet de conserver les qualités nutritionnelles du maïs, tout en facilitant son stockage et son utilisation.

L'ensilage est le résultat d'un processus de fermentation en milieu anaérobie, c'est-à-dire sans air, qui permet de préserver les éléments nutritifs du maïs. Ce processus est favorisé par le hachage fin du maïs et le compactage du fourrage dans un silo, créant ainsi un environnement sans air.

La qualité de l'ensilage dépend en grande partie de la qualité du maïs fourrage récolté. Ainsi, un bon maïs fourrage, récolté au bon stade de maturité, assure un ensilage de bonne qualité. C'est pourquoi la récolte du maïs fourrage est un moment clé dans la production d'ensilage.

Comment choisir la variété de maïs pour l'ensilage ?

Le choix de la semence de maïs pour l'ensilage dépend de plusieurs facteurs. Premièrement, la précocité de la variété est essentielle. Il faut choisir une variété adaptée à l'offre climatique de votre région. Par exemple, dans les régions où l'été est court, une variété précoce est généralement préférée.

Ensuite, vous devriez prendre en compte la régularité des performances de la variété. Certaines variétés sont plus stables que d'autres face aux aléas climatiques et aux maladies.

Enfin, si vous cultivez du maïs pour les vaches laitières, privilégiez les variétés dont la proportion de fibres digestibles est plus importante. Ces variétés sont mieux digérées par les vaches, ce qui peut améliorer la production de lait.

N'oubliez pas que le choix de la variété est un compromis entre ces différents facteurs. Pour vous aider à faire votre choix, vous pouvez consulter les recommandations des entreprises de semences et des instituts de recherche en agriculture.

Tableau récapitulatif des variétés de maïs ensilage (ou fourrager) en fonction de leur précocité : 

Il comprend les catégories de précocité (très précoce à très tardive) ainsi que leur indice, qui indique le nombre de degrés-jour requis pour atteindre la maturité.

Catégorie de précocité Indice de précocité (degrés-jour)* Nos recomendations de semences
Très précoce < 240 Semences ultra-précoces
Ex: Cewel, ES constant Perspective
Précoce 240 - 320 Semences précoces
Ex: Barcus, SY Invictus
Demi-précoce 320 - 470 Semences Demi-précoces
Ex: Hulk , Belido Enermax

Note : Le degré-jour est une mesure de la somme des températures requises pour un développement végétal.

Préparation et semis du maïs ensilage

Quand semer le maïs pour l'ensilage ? (période)

La période de semis du maïs pour l'ensilage est généralement entre mars et mai en France, en fonction des conditions climatiques locales. Il est crucial de semer lorsque la température du sol atteint une température minimale de 10 à 12°C pour favoriser la germination du maïs. Deux conditions sont donc essentielles pour lancer les semis : une météo favorable et un sol ressuyé.

Pour le Sud de la France, le semis avant le 5 avril peut s'avérer risqué en raison des potentielles gelées matinales. Pour le Nord, il est préférable d'attendre jusqu'au 15 avril.

Une densité de semis idéale pour le maïs ensilage est de :

  • 100.000 grains à l’hectare si le semis est effectué avant le 1er mai
  • 95.000 grains à l'hectare si semé après le 1er mai
  • 90.000 grains à l’hectare si semé à partir du 15 mai.

Prévoir une profondeur de semis de 4 à 5 centimètres pour protéger la graine des éventuels gels ou assèchements des sols.

Importance de la précision lors du semis

La précision lors du semis est un facteur déterminant pour maximiser le rendement et la qualité du maïs ensilage. Un semis précis permet une meilleure implantation de la culture et assure une levée rapide et homogène.

Cela requiert, entre autres, de respecter l'espacement correct entre les semis, adapté à la variété choisie et à la densité de semis visée. Cet espacement doit être constant pour permettre à chaque plante de bénéficier de l'espace nécessaire à son développement optimal.

De plus, un semis précis a une incidence directe sur la rentabilité de la culture. En effet, un semis mal réalisé peut entraîner des pertes de rendement, une mauvaise valorisation de l'ensilage et une diminution de la rentabilité.

Enfin, le lit de semences doit être préparé avec soin pour assurer une bonne implantation du maïs. Une terre bien structurée et bien préparée est essentielle pour que la plante exprime tout son potentiel.

En résumé, voici quelques points clés à respecter pour un semis précis :

  • Respecter l'espacement entre les semis
  • Préparer un lit de semences de qualité
  • Utiliser des semences de qualité, adaptées à vos conditions de culture
  • Suivre les recommandations pour la densité de semis
  • Contrôler régulièrement le bon fonctionnement de votre semoir.

La préparation des terres pour la culture du maïs ensilage

La préparation des terres pour la culture du maïs ensilage est une étape primordiale qui influence la réussite de la culture. Elle commence par le labour qui s'effectue généralement entre 15 et 30 centimètres. Ce travail permet d'enfouir les résidus des cultures précédentes et de mélanger la terre.

Après le labour, il est recommandé de réaliser un passage d'herse rotative pour casser les mottes. Ensuite, le sol doit être préparé de manière à obtenir une terre ameublie en profondeur et rappuyée, et un profil de sol homogène, sans discontinuité entre le lit de semence et l’horizon travaillé.

Le lit de semence idéal pour la culture du maïs présente quelques mottes en surface pour limiter la battance, une terre fine et rappuyée sur les premiers centimètres pour favoriser le contact et les échanges avec la graine et les futures racines.

Pour garantir une bonne préparation, voici quelques points à prendre en compte :

  • Évitez de trop tasser le sol
  • Réalisez un lit de semences de terre fine : de 4 à 5 cm d’épaisseur
  • Assurez un bon contact entre la terre et la graine

Rappelons que la préparation du sol a pour but de créer une structure favorable à la levée et à l’enracinement du maïs.

La récolte du maïs ensilage : quand et comment ?

Quand récolter le maïs ensilage en 2023 ?  (rendement)

La récolte du maïs ensilage en 2023 dépendra en grande partie des conditions climatiques, des caractéristiques du sol et du stade de maturité de la plante. La date de récolte doit être choisie soigneusement pour optimiser la qualité nutritive du maïs.

Selon les prévisions fournies par des sources fiables comme ARVALIS et Web-agri.fr, les dates de récolte en 2023 se situent généralement autour de la dernière semaine d'octobre.

Cependant, ces dates ne sont que des indications générales. Pour déterminer la date de récolte optimale, il est conseillé de :

  • Observer en cœur de parcelle le gabarit des plantes, l’état du feuillage, la présence d’épis plus ou moins fécondés.
  • Suivre avec attention l'évolution du [taux de matière sèche] du maïs, particulièrement en cas de stress hydrique.
  • Effectuer une visite des parcelles de maïs fourrage trois semaines après floraison pour observer le remplissage des grains et affiner la date optimale de récolte.

Les étapes de la récolte du maïs ensilage (ms idéal, densité)

La maturité du maïs au moment de la récolte a une influence significative sur la qualité de l'ensilage. Il est essentiel de récolter le maïs lorsqu'il est à un stade de maturité optimal, généralement entre 32 et 35% de matière sèche (MS) dans la plante entière.

Une récolte trop tôt, lorsque la plante est encore trop humide, peut favoriser le développement de microorganismes indésirables. A l'inverse, une récolte trop tardive, lorsque la plante est trop sèche, peut nuire à la conservation et à la valeur nutritive de l'ensilage.

Pour déterminer le moment optimal de la récolte, il est possible de réaliser une analyse visuelle du grain. Cette méthode permet d'estimer la teneur en matière sèche de la plante et d'ajuster la date de récolte en conséquence.

Voici les principales étapes de la récolte du maïs ensilage :

  • Préparation du chantier de récolte : planification des ressources nécessaires (main-d'œuvre, matériel, logistique).
  • Récolte : utilisation d'une ensileuse pour récolter, hacher et acheminer la plante entière dans une remorque.
  • Mise en silo : compaction et fermeture du silo pour assurer une conservation optimale.

Ces étapes doivent être réalisées avec soin pour assurer une récolte de qualité et optimiser la valeur de l'ensilage.

L'influence de la maturité sur la récolte du maïs ensilage (matière sèche)

L'influence de la maturité du maïs sur sa récolte pour l'ensilage est cruciale. En effet, le stade de maturité détermine le taux de matière sèche (MS) de la plante, un paramètre clé dans la réussite de l'ensilage. L'équilibre entre la maturité de la tige et du grain est essentiel pour optimiser la récolte.

L'observation de la maturité du grain, notamment sur la couronne centrale de l'épi, peut aider à estimer la date de récolte. Une maturité inadéquate peut entraîner des baisses de rendement, voire des pertes par écoulement des jus en cas de récolte trop précoce, ou des difficultés de tassement en cas de récolte tardive.

Plusieurs facteurs externes peuvent influencer la maturité du maïs, tels que les conditions climatiques, le décalage des semis ou encore les caractéristiques du sol. Il est donc recommandé de visiter régulièrement les parcelles pour surveiller l'évolution de la maturité du maïs.

Ce qu'il faut retenir :

  • Le maïs ensilage est destiné à l'alimentation animale, récolté à l'étape du lait pour sa richesse en énergie et nutriments;
  • Le maïs fourrage est transformé en ensilage via un processus de fermentation, préservant ses qualités nutritionnelles pour une utilisation différée;
  • La sélection de la variété dépend de la précocité, de la stabilité face aux aléas, et des besoins nutritionnels des animaux, avec des recommandations de semences;
  • Le semis, entre mars et mai, demande une densité spécifique et une préparation minutieuse du sol pour assurer une levée rapide et homogène;
  • La récolte, prévue vers la fin d'octobre, dépend du stade de maturité (32-35% de matière sèche) pour garantir une conservation optimale et une qualité nutritive.

Les questions fréquentes que l'on se pose sur le maïs ensilage :

L'ensilage du maïs est un processus qui nécessite plusieurs étapes clés à suivre attentivement.

  • Tout d'abord, la récolte du maïs se fait à l'aide d'une ensileuse qui va hacher l'ensemble de la plante (tige, poupée, feuilles).

  • Ensuite, le maïs haché est acheminé dans une remorque et transporté jusqu'au silo où il sera stocké.

  • Une fois dans le silo, le maïs est tassé pour chasser l'air et favoriser la fermentation anaérobie, essentielle pour sa conservation.

  • Enfin, le silo est soigneusement fermé pour empêcher l'air de pénétrer et perturber le processus de fermentation.

Il est crucial de respecter ces étapes pour garantir la qualité de l'ensilage et sa valeur nutritive pour l'alimentation du bétail.

L'ensilage du maïs est une pratique agricole qui offre une série d'avantages. D'abord, l'ensilage convertit le maïs en un aliment riche et appétant pour le bétail. Il permet d'exploiter à la fois la teneur en fibres et en énergie du maïs, ce qui contribue à augmenter la prise d'aliment de base par les animaux.

De plus, cette méthode de conservation rend les éleveurs plus autonomes. En effet, l'ensilage permet de stocker une grande quantité de fourrage sur l'exploitation même. Ainsi, les éleveurs disposent d'une source d'alimentation pour leur troupeau disponible à tout moment, ce qui peut être particulièrement utile en période hivernale ou lors de conditions climatiques défavorables.

Enfin, l'ensilage de maïs est économique en termes de rendement et de valeur énergétique. C'est donc un des fourrages les plus rentables que puissent cultiver les éleveurs.

Le prix du maïs ensilage est influencé par de nombreux facteurs, notamment le rendement, le prix du maïs grain, et les coûts de récolte et de stockage. Selon les sources, le prix peut varier.

  • Le prix du maïs sur pied peut être calculé en fonction du rendement et du prix du maïs grain payé producteur. Par exemple, un ensilage à 11 tMS/ha équivaut à un prix de maïs sur pied de 98 €/tMS, si l’on se base sur le prix du maïs grain rendu port à 250 €/t.

  • En 2023, le coût de récolte et de stockage du maïs ensilage est estimé à environ 600 €/ha, soit 45 à 55 € par t MS. Ainsi, la fourchette de prix au silo peut s’établir entre 160 et 180 €/ tMS.

Il est nécessaire de réaliser une analyse MS pour objectiver la transaction. Des variations peuvent donc être observées d'une année à l'autre et en fonction des conditions de marché.