03 52 99 00 00 (non surtaxé) ou service client (réponse sous 4H)

L'espace de documentation sur l'agriculture,
pour vous aider sur votre exploitation !

L’espace de documentation, 100% gratuit,
pour vous aider sur votre exploitation !

Cultures

Cultiver et utiliser le mélilot en agriculture

Date de publication : 08/02/2024 Temps de lecture : 3 minutes

Le mélilot, une plante aux multiples bienfaits, se distingue par son parfum de vanille. Traditionnellement utilisée pour traiter les troubles de la circulation veineuse, elle est aussi reconnue pour ses vertus calmantes. En agriculture, elle joue un rôle structurant sur le sol. Découvrons ensemble comment cultiver et utiliser cette plante médicinale, mellifère et parfumée.

zoom melilot

Qu’est-ce que le mélilot, plante aux multiples usages ?

Le mélilot (du genre Melilotus) est une légumineuse bisannuelle de la famille des Fabacées, comme le trèfle ou la moutarde par exemple. Elle tire son nom du grec : "méli" (miel) et "lotus". C’est une plante mellifère et un bon engrais vert et couvert végétal. Il est dans certains cas utilisé en médecine et fut un temps utilisé comme fourrage mais a été progressivement remplacé par la luzerne. Le mélilot a la particularité de dégager une odeur vanillée en séchant et attire les insectes pollinisateurs. Cette plante possède plusieurs variétés parmi lesquelles figurent le mélilot jaune (ou mélilot officinal, du genre Melilotus officinalis), le mélilot blanc (Melilotus albus) et le mélilot élevé (Melilotus altissimus) pour ne citer que les plus connus.


Les différentes utilisations du mélilot : comment l'utiliser ?

Découvrons les multiples usages et propriétés du mélilot, ainsi que les précautions à prendre lors de son utilisation :

  • Couvert végétal (mélilots blanc et jaune) :

  • Grâce à sa capacité à fixer l’azote de l’air et à structurer les sols, c’est une plante très appréciée des agriculteurs et souvent comparée à la luzerne, parfois même surnommée “luzerne royale”.

  • Fleur de mélilot :

  • La fleur de mélilot dégage une douce odeur de vanille et est utilisée pour parfumer des mets sucrés, notamment des crèmes.

  • Graines de mélilot :

  • Les graines de mélilot sont réputées pour leur effet thérapeutique et peuvent donc être utilisées en infusion afin de traiter différents maux.

  • Miel de mélilot :

  • Les insectes pollinisateurs butinent allègrement sur le mélilot et contribuent ainsi à produire un miel très caractéristique du fait de ses arômes de vanille et de foin.

  • Usage du mélilot en tant que fourrage et engrais vert :

  • L’usage fourrager du mélilot se fait de plus en plus rare de nos jours en raison de sa météorisation : sa digestion provoque un gonflement de la panse des ovins notamment. Il a été remplacé par la luzerne, fourrage non météorisant.

  • Propriétés médicinales du mélilot (melilotus officinalis)

  • Le mélilot est réputé en médecine pour son effet anticoagulant et notamment utilisé pour traiter les varices, les œdèmes ou les gonflements post-opératoires. Néanmoins, s’il est prescrit en trop grande quantité, il peut exposer le bétail à des hémorragies internes ou devenir dangereux pour l'homme à cause de la coumarine qu’il contient, causant des symptômes d'insuffisance hépatique (foie) plus ou moins graves. Vous pouvez donc en consommer et en administrer à votre bétail, sauf en cas de contre-indication de votre médecin ou vétérinaire. Notez également qu'il est fortement déconseillé aux femmes enceintes d'en consommer.

  • Le mélilot comme complément alimentaire (gélule):

  • Extrait de fleur de mélilot et de feuille de vigne rouge : le mélilot peut également être utilisé comme complément alimentaire quand il est associé à un extrait de feuilles de vigne rouge. Ce médicament a un effet anticoagulant et anti-inflammatoire.

Comment semer et cultiver le mélilot ? (méthode de semis et caractéristiques)

Méthode de semis : semer directement en place à la volée, à raison de 2g/m². La plante sera enfouie dans un délai variant de 6 à 8 semaines.

Caractéristiques : voici un tableau qui regroupe les caractéristiques principales du mélilot :

Caractéristiques Détails
Pérennité 2 ans
Taille à maturité 1,5 m
Croissance / Développement Développement la première année puis donne fleurs et fruits la deuxième année
Résistance Résiste au gel jusqu’à -25°C
Poids de Mille Grains (PMG) moyen 1 à 2 g
Usages Mellifère, couvert végétal, engrais vert, fourrage, médecine, cuisine
Période de semis D’avril à septembre
Type de sol Tous types de sols
pH du sol De 5,5 à 8

Quand et comment détruire le mélilot ?

Destruction du mélilot : une méthode simple

Quand ? Il est conseillé de détruire le mélilot 60 jours avant les nouvelles cultures afin de ne pas impacter négativement ces dernières.

Comment ? Vous pouvez détruire votre mélilot par labour sans vous soucier des éventuels dégâts car la plante résiste au gel. L'élimination du mélilot par labour est essentielle afin que les résidus puissent être incorporés au sol et ainsi éviter sa repousse. Plus la quantité de résidus de mélilot enfouie est importante, plus la quantité d'azote gardée dans le sol l'est également. Ceci augmentera le taux de protéines de la culture suivante.

Destruction du mélilot avec des outils de travail du sol

La destruction du mélilot peut être réalisée efficacement à l'aide d'outils de travail du sol tels que la charrue à versoirs et la herse à disques. Voici comment procéder en fonction de ces outils :

Méthode Quand Comment
Charrue à versoirs Après la récolte du mélilot, généralement à l'automne Utilisez la charrue à versoirs pour labourer profondément le sol, enfouissant ainsi plus de 95% du mélilot. Ce processus peut également aider à retenir davantage d'azote dans le sol.
Herse à disques Après la récolte du mélilot, également à l'automne Utilisez la herse à disques pour travailler le sol, enfouissant entre 50 et 60% du mélilot. Notez que cette méthode peut être moins efficace que la charrue à versoirs en termes d'enfouissement, mais elle reste une option viable.

Considérations supplémentaires :

  • Le fauchage peut également être une méthode efficace pour prévenir la repousse du mélilot, réduire les mauvaises herbes et conserver l'humidité du sol.
  • Les parcelles fauchées présentent des avantages tels qu'une réduction des coûts, une exécution plus rapide et une diminution des risques d'érosion du sol.
  • Toutefois, le fauchage peut entraîner des risques de réduction du rendement et de la qualité, notamment une germination moins favorable des cultures suivantes.
  • Notre sélection de Mélilot

    Le mélilot fait partie intégrante de notre gamme de produits de CIPAN. Découvrez ci-dessous notre sélection :

    Ce qu'il faut retenir :

    • Le mélilot est une plante mellifère utilisée essentiellement comme engrais vert et couvert végétal, mais peut également être utilisé en médecine, notamment afin de traiter les problèmes veineux
    • Toutes les parties du mélilot peuvent être utilisées
    • Le mélilot se sème en place et à la volée. Sa pérennité est d'environ 2 ans
    • Il faut détruire le mélilot 60 jours avants la culture suivante
    • Le mélilot résiste au gel et se détruit de façon manuelle

    Les questions fréquentes que l'on se pose sur le mélilot

    D’un point de vue physiologique, le mélilot officinal (genre Melilotus officinalis) a un intérêt pour les personnes atteintes de diabète car il cicatrise les ulcères, notamment au niveau des membres inférieurs. Le mélilot est aussi utilisé pour traiter la conjonctivite. Enfin, cette plante est plus généralement un très bon anti inflammatoire et antioxydant. Attention, il contient également des coumarines, qui sont des substances naturelles organiques aromatiques pouvant s'avérer dangereuses si elle sont prescrites en trop grande quantité.

    Le mélilot pousse essentiellement en Europe et en Asie tempérée. Cette plante est capable de pousser jusqu’à des altitudes approchant les 2200m d’altitude sur des sols secs et pauvres.

    Étant très distinctive et olfactive, vous devriez pouvoir en repérer en ouvrant grands les yeux et les narines.

    Le mélilot est consommable sous diverses formes, notamment en infusion ou en tant qu'épice. Attention néanmoins à la quantité utilisée, car les coumarines (substances olfactives) qu'elle contient peuvent être toxiques.