03 52 99 00 00 (non surtaxé) ou service client (réponse sous 4H)

L'espace de documentation sur l'agriculture,
pour vous aider sur votre exploitation !

L’espace de documentation, 100% gratuit,
pour vous aider sur votre exploitation !

Élevage

Les drêches : un co-produit qui se réutilise en nutrition animale

Date de publication : 05/09/2023

L'utilisation de la drêche (aussi écrit "drèche") comme alimentation animale est méconnue du grand public. Pourtant, ce résidu solide de l'orge constitue un aliment riche en énergie pour les élevages bovin, porcin et ovin. Découvrez ici tout ce qu'il faut savoir sur la drêche : de sa définition à son utilisation dans l'alimentation animale, en passant par l'évolution de son utilisation au fil des siècles. Vous apprendrez également qu'on distingue plusieurs types de drêches qui ont chacune leurs particularités.

Définition des drêches

Les drêches désignent le résidu solide obtenu après extraction des matières solubles, principalement les amidons en sucres, de certaines céréales lors du processus de fabrication de boissons alcoolisées comme la bière ou le whisky. Ces céréales laissent derrière elles une grande quantité de matière qui n'est pas utilisée dans la production de l'alcool. Ces résidus de brassage, riches en protéines et fibres, trouvent leur usage dans d'autres domaines, notamment en agriculture.

Quels sont les différents types de drêches ?

Il existe plusieurs types de drêches en fonction de la céréale de départ et de la boisson produite. Celles-ci ont des compositions et des caractéristiques distinctes.

Drêche de bière ou de malt

La drêche de bière est un élément clé dans le monde de la brasserie. Elle est le résultat d'un processus long et minutieux qui commence avec la sélection et la préparation des céréales.

La première étape de la fabrication de la bière est la maltation. Au cours de ce processus, l'orge est trempée puis germée, pour finalement être séchée pour produire ce que l'on appelle le malt. Le maltage transforme l'amidon de l'orge en sucres fermentescibles, tout en développant les enzymes nécessaires à cette transformation. Cette version séchée de l'orge germée est le malt sec, qui servira de base à la production de la bière.

Le moût est ensuite filtré pour en retirer les solides. Ces solides, qui sont principalement composés de coques de céréales et de résidus de malt, sont les drêches de bière. Elles constituent un co-produit de la fabrication de la bière, car elles ne participent pas à la fermentation qui suivra pour produire l'alcool.

Ces drêches, bien qu'écartées de la production principale de la bière, n'en sont pas moins précieuses. Riches en protéines, fibres et autres nutriments, elles trouvent leur utilité notamment en agriculture, où elles servent de complément alimentaire pour le bétail ou d'amendement pour le sol. En reconnaissant la valeur de ce co-produit, les brasseries participent à une démarche éco-responsable, en réduisant le gaspillage et en valorisant chaque étape de la production.

Drêche de blé

La drêche de blé découle directement du processus de distillation du blé lors de la fabrication de certaines boissons alcoolisées. Ce processus consiste à convertir l'amidon présent dans le blé en sucres fermentescibles, qui seront ensuite transformés en alcool par les levures. Une fois cette conversion et fermentation terminées, ce qui reste du blé, dépourvu de la majeure partie de ses amidons en sucres mais toujours riche en fibres, minéraux et protéines, est appelé drêche de blé.

Ce co-produit possède une composition nutritionnelle intéressante. En effet, bien que l'amidon soit extrait, une grande quantité de protéines demeure dans la drêche de blé. Ces protéines, associées à une variété de vitamines et minéraux, font de la drêche de blé un complément potentiellement bénéfique dans l'alimentation animale. Par ailleurs, la présence significative de fibres offre un intérêt pour la santé digestive des animaux.

En raison de sa richesse en nutriments, la drêche de blé est souvent intégrée dans les rations destinées aux vaches laitières, aux porcs ou à la volaille, soit sous forme fraîche, soit après séchage. De plus, comme d'autres co-produits issus de céréales, la drêche de blé contribue également à réduire le gaspillage alimentaire en valorisant une partie du grain qui aurait autrement été jetée.

Drêche de Maïs

La drêche de maïs est un co-produit obtenu après extraction des matières solubles, notamment les amidons en sucres, lors du processus de fabrication d'alcools tels que l'éthanol ou la vodka. Le maïs, étant l'une des principales céréales utilisées dans la production d'éthanol, génère une grande quantité de drêches.

Caractéristiques et composition : Comparativement aux autres types de drêches, celle du maïs a une composition riche en protéines et fibres. Elle contient également une proportion importante de graisses, rendant cette drêche particulièrement nutritive pour l'alimentation animale. La drêche de maïs est aussi riche en acides aminés essentiels.

Drêche de brasserie ou de distillerie

Les drêches de brasserie sont un co-produit essentiel de la fabrication de la bière. Elles sont issues du processus de brassage, durant lequel l'orge malté est transformé pour extraire ses sucres fermentescibles.

Même si ces drêches ont perdu une grande partie de leur amidon, elles conservent une riche teneur en protéines et fibres. Elles sont souvent humides en sortie de processus. Loin d'être des déchets, elles trouvent de nombreuses utilités, notamment en agriculture, grâce à leur richesse nutritive.

Notre proposition de Drêches :

Réutilisation des drêches : nutritions animale et humaine

Les drêches dans l'alimentation humaine : la farine de drêche

La drêche, sous-produit de la brasserie, offre un potentiel intéressant dans l'alimentation humaine, notamment sous forme de farine. La farine de drêche, riche en fibres et protéines, est une alternative intéressante à la farine traditionnelle. Elle possède une saveur maltée unique qui peut apporter une touche distinctive à vos recettes.

Elle peut être utilisée dans une grande variété de recettes, qu'elles soient salées ou sucrées. Que ce soit pour réaliser des pains, des gâteaux, des muffins ou encore des biscuits, la farine de drêche peut remplacer une partie de la farine classique de vos préparations.

En plus de son utilisation culinaire, la farine de drêche présente des avantages environnementaux non négligeables. En effet, sa production contribue à la valorisation de co-produits de l'industrie brassicole, participant ainsi à une démarche d'économie circulaire

Un véritable complément alimentaire pour le bétail

Les drêches sont une excellente source de protéines pour le bétail. Elles contiennent des acides aminés essentiels qui sont bénéfiques pour les vaches laitières, augmentant la production laitière. La drèche est aussi utilisée pour l'engraissement des bovins. Les drêches de bière et de blé, en particulier, sont très appréciées en alimentation animale.

Les drêches de bière et de blé sont souvent mélangées avec des pulpes pour une meilleure consistance dans l'alimentation animale. De plus, leur teneur en protéines est comparable à celle du tourteau de soja, rendant leur utilisation économiquement avantageuse.

Les avantages nutritionnels des drêches :

Les drêches, en tant que co-produits de la brasserie et de la distillation, possèdent une valeur nutritive non négligeable qui les rend particulièrement attractives pour une utilisation en alimentation animale. Ces résidus, qu'ils soient frais ou séchés, sont couramment utilisés pour nourrir différents types d'animaux, notamment les vaches laitières, mais aussi les porcs, les volailles et même certains poissons. L'intégration des drêches dans la ration alimentaire dépend de leur état : frais ou séché.

vaches degustant de la dreche

La transformation des drêches en farine : un processus écologique

La transformation des drêches en farine est un processus qui optimise l'utilisation de ce sous-produit de la brasserie et contribue à la réduction du gaspillage alimentaire. Ce processus, à la fois simple et écologique, consiste essentiellement en deux étapes : le séchage et la mouture.

Comment sécher et moudre les drêches pour obtenir de la farine ?

Pour sécher les drêches, répartissez-les en une couche uniforme sur un plateau ou un chariot et laissez-les sécher à l'air libre ou dans un séchoir à basse température pendant plusieurs heures. Le processus peut varier en fonction du type de drêche et de la température ambiante. Une fois les drêches séchées, il est temps de les moudre.

Le processus de mouture peut être réalisé à l'aide d'un moulin à meule de pierre. Ce type de moulin est idéal pour obtenir une mouture fine et homogène. Il est recommandé de procéder par petites quantités pour garantir une mouture de qualité.

Sachez que la qualité de la farine obtenue dépendra en grande partie de la qualité des drêches initiales et du soin apporté lors des étapes de séchage et de mouture.

Comment conserver et utiliser la farine de drêche ?

La conservation de la farine de drêche est essentielle pour préserver ses valeurs nutritives. Une fois obtenue, il est conseillé de la stocker dans un endroit frais, sec et à l'abri de la lumière. Vous pouvez également opter pour une congélation qui permet une conservation plus longue.

Quant à son utilisation, elle se prête à diverses préparations culinaires. Comme une farine spéciale, elle s'incorpore en mélange, en complément d'une farine plus classique. La recommandation générale est d'utiliser entre 10% et 30% de farine de drêche dans le mélange global de farine.

Quel est le prix d'une drêche de blé et où peut-on en acheter ?

Le prix de la drêche de blé peut varier en fonction de plusieurs facteurs, notamment la qualité du produit, la période d'achat et le fournisseur. En général, son prix peut varier entre 1,80€ et 4,00€ par kilogramme. Voici nos conseils pour bien acheter votre drêche de blé :

  • Planifiez vos besoins en drêche de blé
  • Achetez en grande quantité lorsque les prix sont bas et stockez pour une utilisation future. Cependant, veillez à avoir les installations de stockage adéquates pour prévenir la détérioration.

  • Établissez des relations à long terme avec vos fournisseurs.
  • Cela peut vous aider à négocier des tarifs plus avantageux et à obtenir un service client de meilleure qualité.

  • Considérez les coûts de transport.
  • L'achat de drêche de blé à proximité peut réduire ces coûts et minimiser l'impact environnemental.

  • Évaluez les options d'achat en ligne.
  • Notre plateforme en ligne, Agriconomie.com, affiche des prix plus compétitifs et simplifie le processus d'achat, notamment pour la drêche de blé. Découvrez nos prix de drêche de blé afin de faire le choix le plus judicieux en termes d'efficacité et de maîtrise budgétaire pour l'alimentation de votre bétail.

Ce qu'il faut retenir :

  • La drêche, résidu solide de l'orge après la production d'alcools comme la bière, est une source énergétique précieuse pour les élevages bovin, porcin et ovin
  • Les drêches proviennent de différentes céréales et boissons alcoolisées, chacune ayant une composition spécifique en protéines, fibres et autres nutriments
  • Les drêches, riches en protéines et fibres, sont un complément alimentaire idéal pour le bétail, améliorant la santé digestive et augmentant la production laitière
  • La transformation des drêches en farine offre une alternative nutritionnelle intéressante pour l'alimentation humaine

Les questions fréquentes que l'on se pose sur la drèche

Les drêches humides, généralement composées d'environ 80% d'eau, sont souvent distribuées peu de temps après leur production pour garantir leur fraîcheur. Elles sont utilisées comme alimentation animale.

La drêche sèche est obtenue après déshydratation des drêches humides, un processus qui permet de réduire significativement leur teneur en eau, passant généralement de 80 à environ 10 %. Cela facilite leur stockage et leur conservation sur de plus longues périodes sans risque de fermentation ou de détérioration rapide.

La farine de drêche est un produit innovant et durable obtenu à partir des résidus de malt qui sont issus du processus de brassage de la bière. Ces résidus, appelés drêches, sont moulus pour obtenir une farine riche en fibres et en protéines.

Pour sécher la drêche, étalez-la en une couche fine sur des plateaux ou des toiles et laissez-la à l'air libre dans un endroit bien ventilé. Si possible, utilisez un séchoir ou un déshydrateur pour accélérer le processus. Une fois sèche, elle doit être conservée à l'abri de l'humidité pour éviter le risque de moisissure.