03 52 99 00 00 (non surtaxé) ou service client (réponse sous 4H)

L'espace de documentation sur l'agriculture,
pour vous aider sur votre exploitation !

L’espace de documentation, 100% gratuit,
pour vous aider sur votre exploitation !

Élevage

Choisir la bonne bâche d'ensilage et l'utiliser correctement

Date de publication : 08/12/2023

Après l'ensilage du fourrage (maïs, herbe), il faut conserver la production pour nourrir les bêtes durant les prochaines semaines et les prochains mois. C'est là qu'intervient la bâche d'ensilage. Mais à quoi sert-elle ? Pourquoi est-elle si importante ? Comment la rendre vraiment facile à utiliser ? Et quelle bâche d'ensilage choisir ? Nous vous proposons de répondre à toutes ces questions dans cet article !

balles de foin sous bache parsemees dans un champ

Qu'est-ce qu'une bâche d'ensilage ?

La bâche d'ensilage est un outil indispensable fait en matière imperméable (en toile) pour tout agriculteur souhaitant conserver son produit de manière excellente et optimale. Elle est utilisée afin de recouvrir le silo ou la meule d'ensilage afin de pouvoir le protéger des intempéries et de l'oxygène, ennemis de la bonne conservation. La bâche sert aussi à protéger le fourrage des oiseaux, agissant comme une bâche de protection. À ce titre, un filet est d'ailleurs souvent utilisé pour protéger le fourrage des nuisibles.

Confectionnée dans des matériaux résistants comme le polyéthylène, la bâche crée une étanchéité à l'air nécessaire à la fermentation lactique du fourrage.

Pourquoi est-il important de protéger son fourrage ? (luzerne, sorgho...)

L'ensilage est une méthode de conservation des fourrages par fermentation lactique anaérobie. Sans bâche de protection adéquate, l'ensilage serait rapidement dégradé par l'action de l'air et de l'humidité. Une bâche de qualité permet de garder toutes les qualités nutritionnelles du fourrage pour le bétail. Elle évite la prolifération de mauvaises herbes qui libèrent des mycotoxines dangereuses. Enfin, elle réduit les pertes liées au pourrissement du fourrage.

Choisir une bâche d'ensilage adaptée

Premier facteur de choix : la couleur

  • Les caractéristiques de la bâche ensilage de couleur verte

La bâche verte se distingue par sa coloration visible permettant de repérer plus facilement les déchirures. Elle possède une résistance similaire à la bâche noire standard. Son usage est recommandé pour les ensilages permanents comme les silos-couloirs.

  • Les caractéristiques de la bâche d'ensilage de couleur noire

La bâche noire (bâche standard) est la plus répandue car elle présente le meilleur rapport qualité/prix/longévité. Sa coloration empêche la pénétration des UV, responsables du pourrissement superficiel. Noire, elle provoque également un réchauffement bénéfique lors de la fermentation.

Deuxième facteur de choix : les dimensions

  • Bâche ensilage 50m : pour de grands espaces d'ensilage

La bâche 50 mètres s'adresse aux très grandes exploitations possédant des silos de 1000 à 1500 m2. D'un seul tenant, elle facilite la pose et les réparations à la périphérie du silo. Son transport nécessite cependant du matériel adapté.

  • Les autres dimensions disponibles

Les bâches 6 mètres de long conviennent pour de petits silos (jusqu'à 100 m2). Pour des surfaces de 400 à 600 m2, il est plutôt conseillé d'opter pour une bâche 40 mètres de longueur. Cette longueur permet de recouvrir la majorité des silos sans raccord.

Plus maniable qu'une bâche 50 m, la bâche 12 mètres autorise une mise en place rapide par une seule personne. Elle convient pour des silos moyens jusqu'à 400 m2 avec un minimum de raccords.

Cela parait évident mais il est tout de même bon le rappeler : calculez bien les dimensions dont vous avez besoin avant de choisir votre bâche.

Troisième facteur : la résistance du film d'ensilage

Selon l'ensilage stocké, les conditions météorologiques, la durée prévue du stockage et d'autres facteurs, la résistance attendue sera sensiblement différente. Mais cette résistance est primordiale pour garantir la bonne conservation de l'ensilage. Deux types de bâches possèdent des caractéristiques intéressantes au niveau résistance :

  • La bâche 150 microns apparait ici comme un bon compromis résistance/prix pour de petites surfaces. Son épaisseur offre une protection fiable tout en restant facile à manipuler. Pratique pour les petits élevages, elle convient pour des meules inférieures à 400 m2.
  • Bâche ensilage 2 en 1 : double protection pour votre fourrage. La bâche 2 en 1 est composée d'une sous-couche blanche et d'un film noir. Cette combinaison offre une protection renforcée contre les UV et les déchirures. L'investissement supplémentaire en vaut la peine pour les très grands silos, notamment ceux de maïs.

Toutefois, attention à ne pas poser ou traîner ces bâches sur du gravier ou des gravillons : cela risque de la percer et la déchirer.

Quatrième facteur :  le prix de la bâche d'ensilage

Il aura forcément un impact sur votre choix : les bâches sont un investissement rapidement amorti quand on sait combien elles sont importantes pour conserver l'ensilage.

Le prix des bâches dépend de la qualité, des dimensions et des options. Comptez 15 centimes du m2 pour l'entrée de gamme, jusqu'à 35 cts/m2 pour les bâches haut de gamme. Le surcoût d'une bâche de qualité est vite amorti par sa longévité.

Le cas spécifique de la bâche ensilage pour bassin 

Des bâches d'ensilage sont parfois utilisées pour des bassins de rétention d'eau dans les exploitations agricoles. Celles-ci doivent être particulièrement solides.

Les bâches pour bassins doivent résister à la pression de l'ensilage en plus des intempéries. On choisira de préférence une bâche renforcée, comme la bâche 2 en 1. Il est conseillé d'utiliser une bâche surdimensionnée et de la fixer solidement au bassin à l'aide de sacs de sable ou de sac de lestage.

Les bâches d'ensilage, également appelées "rouleau", "botte" ou "balle", ont des dimensions qui varient entre 120 et 250 cm de longueur pour 100 à 180 cm de largeur (ou diamètre). Ces "balles" ont généralement un poids avoisinant les 300 - 350 kg ; ce poids dépend notamment de la forme et du type de fourrage utilisés.

Bâche d'ensilage : quel intérêt ?

Un bon ensilage ne se limite pas au jour de récolte, il se joue aussi sur toute sa durée de conservation. C'est en cela que la bâche jouera un rôle très important.

Les bâches pour tuer les mauvaises herbes

Certaines bâches spéciales intègrent un film noir qui bloque la photosynthèse, éliminant les mauvaises herbes sans l'emploi de désherbant chimique. Cette toile de paillage évite aussi l'évaporation d'eau dans le silo.

Les bâches d'ensilage, généralement composées de polyéthylène traité pour résister aux rayons UV, sont particulièrement efficaces pour cette tâche. Elles sont épaisses et rigides, ce qui leur permet de ne pas s'effilocher et de bien couvrir le sol.

Il est important de noter que bien que la méthode d'occultation soit extrêmement efficace pour les grandes surfaces, notamment avant le début d'une culture, elle peut être moins adaptée pour des utilisations prolongées ou dans le cadre de la gestion continue des adventices. Dans de tels cas, l'utilisation de la toile de paillage peut être préférable.

Une durée de vie et une meilleure conservation grâce à la bâche silo

Mis à part les critères techniques, une bâche de silo de qualité se distingue par sa facilité de pose et de réparations. Une fabrication robuste sur une dalle en polyéthylène noir lui assure une longue durée de vie. Le surcoût à l'achat garantit une meilleure durée de conservation de l'ensilage. La qualité de la bâche est donc très importante pour conserver les qualités nutritionnelles de la récolte et nourrir efficacement les bovins durant l'hiver notamment.

Quel intérêt face aux films plastiques ?

Les bâches d'ensilage se distinguent des films plastiques par leur plus grande résistance et imperméabilité. Les films d'ensilage sont plus légers et économiques mais s'abîment plus facilement. Les bâches tissées présentent l'avantage d'une solidité éprouvée face aux prises au vent. Le choix se fera en fonction des moyens et des besoins de l'exploitation.

Pour de l'ensilage d'herbe ou de maïs, on conseille généralement de privilégier la bâche d'ensilage au film plastique, en mettant même parfois deux bâches : une nouvelle et celle qui était directement en contact avec l'ensilage l'année précédente par dessus.

Comment utiliser une bâche d'ensilage ?

Étape 1 : Tasser le tas

La première étape, notamment pour les silos couloir ou les silos taupinières, est de bien tasser le tas d'ensilage et de s'assurer qu'il prenne une forme de dôme, pour éviter les entrées d'air qui nuisent au processus de conservation. Cette étape est effectuée au fur et à mesure de l'arrivée du fourrage au silo, à l'aide d'un tracteur qui agira sur le silo. Elle est généralement terminée à la main, à l'aide de pelles et fourches : tasser le silo convenablement est très important pour la conservation de l'ensilage !

Étape 2 :  Poser une bâche d'ensilage

Il faut ensuite placer la bâche de protection directement sur le fourrage. Cette étape est relativement simple : il suffit de dérouler la bâche sur le silo d'ensilage et recouvrir en intégralité le silo. Favorisez une journée sans vent pour ensiler, cela permettra une pose plus simple de la bâche.

Une deuxième bâche peut ensuite être ajoutée sur la première pour assurer une meilleure protection du fourrage face aux intempéries.

Étape 3 : Recouvrir la bâche de protection

Il faut ensuite recouvrir la bâche pour assurer son maintien. Pour cela, il existe plusieurs solutions :

  • Utiliser du sable rouge
  • Utiliser des sacs de lestage
  • Avoir recours à des pneus usagés

Peu importe la solution retenue, l'essentiel est de s'assurer que la bâche de protection ne souffre d'aucune entrée d'air. À noter que l'utilisation de sacs de lestage ou de pneus usagés permet une découverture du tas plus simple en temps voulue.

Vous savez désormais tout ce qu'il faut connaître pour choisir et utiliser convenablement une bâche d'ensilage. Retenez bien qu'au-delà du choix de la bâche, la qualité de la pose et le travail sur le silo sont deux autres facteurs importants de la conservation de l'ensilage.

Ce qu'il faut retenir :

  • La bâche d'ensilage, en polyéthylène résistant, protège votre récolte des intempéries, de l'oxygène, et des oiseaux;
  • Protéger votre fourrage avec une bâche adaptée maintient ses qualités nutritionnelles, évite les mycotoxines, et réduit les pertes dues au pourrissement;
  • Face aux options de la bâche noire et verte, aux différentes dimensions, et à la résistance requise, optez de manière éclairée en fonction des besoins particuliers de votre exploitation;
  • Bien que le prix varie, l'investissement dans une bâche de qualité est rapidement amorti par sa longévité;
  • Etapes importantes d'enlisage : tassez soigneusement le tas, déroulez la bâche avec précision, et assurez un recouvrement sécurisé.

Les questions fréquentes que l'on se pose sur les bâches à ensilage

Les bâches d'ensilage, également connues sous le nom de bâches agricoles ou couvertures de bunker, sont de grandes feuilles durables fabriquées à partir d'un matériau en polyéthylène résistant aux UV.

L'ensilage permet de conserver des fourrages sur toute la période comprise entre leur récolte et leur consommation par le bétail.