03 52 99 00 00 (non surtaxé) ou service client (réponse sous 4H)

L'espace de documentation sur l'agriculture,
pour vous aider sur votre exploitation !

L’espace de documentation, 100% gratuit,
pour vous aider sur votre exploitation !

Élevage

Guide essentiel pour la santé des veaux : conseils, astuces et solutions

Date de publication : 14/05/2024

La santé du veau est un sujet crucial pour les éleveurs et les vétérinaires. Les premiers jours de vie sont déterminants pour sa survie, avec un système immunitaire immature qui le rend particulièrement sensible aux maladies. Une attention particulière doit être portée à son alimentation, notamment à l'importance du colostrum, qui joue un rôle clé dans le développement de ses défenses immunitaires. Une bonne hygiène et une gestion rigoureuse des risques sanitaires sont également essentielles pour préserver la santé du veau.

Assurer la santé des veaux dès la naissance

Examen de santé initial du veau 

L'examen de santé initial du veau doit être effectué dès sa naissance (découvrez notre article sur la mise bas chez la vache) pour évaluer son état de santé général et détecter d'éventuels facteurs de risque. Cela inclut l'observation visuelle du veau, l'évaluation de son comportement et de son état physique.

Points clés à vérifier lors de l'examen initial:

  • État de vigilance: Un veau en bonne santé est alerte et réactif.
  • Température corporelle: Une température inférieure à 37°C ou supérieure à 39.5°C peut indiquer un problème de santé.
  • État du nombril: Il doit être sec et non infecté.
  • Fèces: Leur aspect peut indiquer d'éventuelles pathologies.
  • Examen respiratoire: Un veau en bonne santé ne présente pas de difficultés respiratoires.

Il est également recommandé de prendre le poids du veau pour évaluer sa croissance et son développement. En cas de signes de maladie, il est essentiel de consulter un vétérinaire.

L'importance cruciale du colostrum pour la santé du veau 

Le colostrum est le premier lait produit par la mère après le vêlage. Sa composition unique, riche en anticorps, vitamines, minéraux et autres nutriments essentiels, le rend indispensable à la santé du veau. L'ingestion du colostrum est primordiale pour le nouveau-né car ce dernier naît sans système immunitaire mature. Les anticorps contenus dans le colostrum, principalement les immunoglobulines (IgG), lui confèrent une immunité passive qui lui permet de se défendre contre les infections durant ses premières semaines de vie. Par ailleurs, le colostrum apporte au veau l'énergie dont il a besoin pour démarrer sa vie. Il contient également des facteurs de croissance qui favorisent son développement. Il est donc crucial que le veau reçoive du colostrum de bonne qualité, en quantité suffisante, et ce le plus rapidement possible après sa naissance. Au-delà des premières heures de vie, l'efficacité de l'absorption du colostrum par le veau commence à diminuer. Une gestion rigoureuse de l'administration du colostrum est donc nécessaire pour assurer la bonne santé du veau.

Gestion des troubles digestifs des veaux 

Quel est le régime alimentaire idéal pour favoriser une bonne santé digestion ?

Intégrer un régime alimentaire adapté est un aspect essentiel pour maintenir une digestion saine chez les veaux. Cela repose principalement sur deux éléments clés : la qualité et la diversité des aliments.

  • Qualité des aliments : Les veaux ont besoin d'aliments nutritifs et faciles à digérer, tels que le lait (découvrez notre louve pour veaux Compact 5 tétines 25 L de la marque "PATURA"), les aliments d'allaitement riches en poudre de lait écrémée et le fourrage de qualité. Il est crucial d'éviter les aliments transformés qui peuvent perturber leur système digestif.
  • Diversité alimentaire : À mesure que les veaux grandissent, ils commencent naturellement à diversifier leur alimentation. Ils consomment des végétaux fibreux et leur système digestif de ruminant devient progressivement fonctionnel. Il peut être judicieux d'investir dans un nourrisseur à veaux.

De plus, des compléments alimentaires, tels que le fer, peuvent être introduits pour soutenir la santé des veaux. Il faut cependant noter que l'adaptation du régime alimentaire en fonction des conditions environnementales, telles que le froid, est aussi importante. Par exemple, il peut être nécessaire d'augmenter la dose de l'aliment d'allaitement lorsque les températures sont basses.

Comment traiter la diarrhée des veaux ?

Les causes de diarrhée chez le veau sont multiples :

  • les infections intestinales peuvent être d’origine parasitaire (cryptosporidiose, coccidiose, … ),
  • d'origine virale (rotavirus, coronavirus,…)
  • voire même couplées à une source bactérienne ce qui entrainera également des troubles respiratoires.


Le manque de régularité dans la qualité du lait distribué peut, lui aussi, entrainer des problèmes digestifs. Dans un premier temps, il est primordial de connaître l’origine des diarrhées pour les soigner et surtout pour les éviter !

Analysez les symptômes :

  • couleur des bouses
  • présence de fièvre
  • aisse d’appétit


Vous pouvez utiliser un test rapide des bouses qui se présente sous forme de bandelettes et vous donne une réponse en 10 min. Vous connaîtrez alors rapidement et simplement l’origine de la diarrhée. Dans un second temps, vous pourrez juger si l’administration d’antibiotiques et nécessaire ou non.

Dans tous les cas, la première mesure à prendre est d’utiliser une solution de réhydratation orale à base de vitamines et de minéraux. Celles à base d’acétate et de propionate ont un très bon pouvoir réhydratant. Ces solutions forment une couche protectrice sur l’intestin pour limiter l’attaque des bactéries et assurer une évacuation rapide. L’anti-diarrhéique Interlac Pectine est un produit naturel qui s’administre facilement en l’intégrant dans le lait distribué.

Enfin, il est important d’isoler les veaux malades pour éviter la contamination. Une bonne immunité des veaux commence par l’ingestion d’une quantité suffisante d’un colostrum de qualité durant les premières heures de vie. Pour cela, n’oubliez pas qu’une bonne phase de tarissement reste primordiale !

Nos solutions anti-diarrhéique pour les veaux

Découvrez nos solutions pour prévenir et traiter les diarrhées chez les veaux, un problème courant en élevage. Mais d'abord, quelques chiffres révélateurs sur la santé des veaux :

  • 9 à 20% des veaux en élevage souffrent de diarrhées.
  • Une diarrhée chez le veau entraîne un coût direct d'environ 50 €.
  • Le coût direct d'un veau mort atteint jusqu'à 150 €.

“Grâce aux tests rapides, je cible l’origine et soigne rapidement mes veaux. Je suis plus réactif et j’utilise moins d’antibiotiques.”

Les préconisations de santé pour les veaux proposées par Nadège

“Les point-clés pour des veaux en bonne santé sont : tout d’abord de réaliser une analyse des facteurs de risque afin de connaître l’origine des diarrhées. Ensuite, d’administrer une solution réhydratante ainsi que le traitement adapté ; les antibiotiques ne sont pas automatiques ! Et pour finir, d’assurer une bonne immunité des veaux en jouant sur la gestion du tarissement et l’administration d’un colostrum de qualité dans les premières heures de vie du jeune.”

Aménagement des installations pour garantir la bonne santé des veaux

Pour garantir la bonne santé des veaux, l'aménagement des installations est primordial. L'agencement de la nurserie joue un rôle crucial : elle doit offrir une protection contre les variations de température, les vents froids et les précipitations. Un logement bien isolé et ventilé permet de limiter les risques sanitaires.

  • La mise en place des veaux dans des espaces dédiés, comme les igloos, est recommandée pour réduire les risques de transmission de maladies.
  • Les logements collectifs, comme les cases extérieures de type "igloo" avec aire d'exercice couverte, offrent un environnement adapté pour les veaux en élevage.
  • Des aménagements simples sont possibles dans les bâtiments existants, notamment pour assurer le confort des veaux dans les premières semaines de leur vie, période durant laquelle leur immunité naturelle est faible.
  • Enfin, l'hygiène des installations est essentielle pour éviter l'apparition de pathologies.

Ce qu'il faut retenir :

  • Examen de santé initial du veau: Un examen dès la naissance est crucial pour évaluer sa santé générale.
  • Importance du colostrum: Le colostrum est essentiel pour le système immunitaire immature du veau, fournissant des anticorps et des nutriments vitaux.
  • Gestion des troubles digestifs: Un régime alimentaire adapté et la gestion des diarrhées sont essentiels pour maintenir une bonne santé digestive.
  • Aménagement des installations : Des logements bien isolés et ventilés sont nécessaires pour limiter les risques sanitaires et assurer le confort des veaux.

Les questions fréquentes que l'on se pose sur la santé du veau :

Reconnaître un veau malade repose sur l'observation de plusieurs signes. L'attitude générale de l'animal est souvent le premier indicateur : un veau qui se montre apathique, ou qui se tient à l'écart du reste du troupeau, peut être malade. La perte d'appétit est aussi un signe fréquent de maladie. Sur le plan physique, les symptômes peuvent être divers. Une respiration rapide ou laborieuse, une toux persistante ou des écoulements nasaux peuvent indiquer une affection respiratoire. Une diarrhée persistante ou anormale peut être le signe de troubles digestifs. Surveiller la température du veau est également important : une fièvre peut être le signe d'une infection. Enfin, des modifications de l'état de la peau ou du pelage, comme une perte de brillance du poil, peuvent aussi être des indicateurs de maladie. Il est à noter que ces signes ne sont pas toujours spécifiques et que seul un vétérinaire peut poser un diagnostic précis.

La diarrhée chez le veau peut être occasionnée par différents facteurs. Les causes infectieuses représentent une part importante des cas. Plusieurs agents pathogènes comme les bactéries Escherichia coli et Salmonella, ou encore des virus tels que les rotavirus et coronavirus, peuvent déclencher la diarrhée. Les facteurs alimentaires sont également à considérer. Une alimentation inadaptée ou des changements brusques dans le régime du veau peuvent perturber son système digestif et provoquer la diarrhée. De plus, l'environnement du veau joue un rôle clé dans l'apparition de la diarrhée. Un environnement stressant, insalubre ou trop froid peut affaiblir le système immunitaire du veau et le rendre plus susceptible aux infections. Enfin, la déshydratation est à la fois une cause et une conséquence de la diarrhée. Elle peut aggraver les symptômes et rendre la maladie plus difficile à traiter.

La santé des veaux a des répercussions économiques directes sur une exploitation agricole. Une gestion efficace des problèmes de santé chez le veau peut réduire considérablement les coûts associés aux traitements médicaux et à la mortalité précoce. Par exemple, les maladies respiratoires chez les veaux non sevrés peuvent diminuer l'excédent brut d'exploitation, affectant ainsi le revenu net de l'exploitant. Les veaux en bonne santé grandissent plus vite et atteignent plus rapidement le poids idéal pour la vente ou la reproduction, ce qui optimise les cycles de production et augmente la rentabilité. En revanche, un veau malade requiert non seulement des dépenses en médicaments, mais peut aussi entraîner une perte de temps significative pour les soigneurs, augmentant les coûts en main-d'œuvre. La prévention via une bonne gestion du colostrum, une hygiène rigoureuse et une surveillance constante de la santé des veaux est donc un investissement économique stratégique, permettant d'éviter des pertes financières importantes et de garantir la pérennité de l'exploitation.