03 52 99 00 00 (non surtaxé) ou service client (réponse sous 4H)

L'espace de documentation sur l'agriculture,
pour vous aider sur votre exploitation !

L’espace de documentation, 100% gratuit,
pour vous aider sur votre exploitation !

Élevage

Pâturage : comment s'y prendre ?

Date de publication : 01/08/2023

Les avantages du pâturage sont nombreux, et connus depuis des temps immémoriaux. Il existait même sous l’Ancien Régime dans le droit français un droit de pâturage qui autorisait à faire paître le bétail sur des prairies spécifiques et à des moments particuliers. Aujourd’hui, l’intérêt du pacage, c’est-à-dire du fait de faire paître des animaux, n’est que peu remis en question. En revanche, il y a une question qui revient régulièrement concernant le pâturage : comment s’y prendre ? On vous propose dans cet article :

  • Une définition simple du pâturage
  • un rappel des bienfaits du pâturage,
  • un mini dictionnaire des types de pâturage,
  • une explication sur les différentes manières de mettre en place ce type d’alimentation avec vos animaux.

Le pâturage : définition

Le pâturage est une pratique agricole vitale pour l'alimentation des animaux herbivores. Cette méthode consiste à laisser les bêtes brouter dans une zone spécialement dédiée à cet effet, souvent une prairie ou tout autre espace verdoyant. Le bétail se nourrit en broutant l'herbe et les végétaux présents sur le terrain. Le pâturage est couramment utilisé dans les élevages et les zones pastorales, permettant aux animaux de se nourrir en plein air, ce qui favorise leur développement et leur bien-être.

Cette pratique assure une source importante de nourriture pour le bétail et améliore leur santé et leur productivité. Selon une étude menée par le ministère de l'Agriculture, les importants pâturages permettent également de réduire les coûts d'alimentation des animaux. En somme, le pâturage est un élément clé de l'agriculture et de l'élevage, offrant des avantages économiques, environnementaux et sociaux.

Le droit de pâturage :

Le droit de pâturage est une autorisation légale accordée aux éleveurs d'animaux domestiques pour permettre à leur bétail ou leur troupeau de se nourrir dans des zones de pâturage spécifiques. Cette pratique ancestrale est encadrée par des règles et des réglementations qui varient selon les régions et les pays.

Sur le plan technique, la gestion du pâturage est essentielle pour assurer une utilisation durable des ressources naturelles. Les éleveurs doivent adopter des techniques de pâturage raisonné, telles que la rotation des animaux sur différentes parcelles, pour prévenir le surpâturage et maintenir l'équilibre écologique des zones de pâturage.

Le droit de pâturage permet aux éleveurs de garantir une alimentation adéquate à leur bétail tout en favorisant une exploitation responsable des terres. En suivant des pratiques techniques appropriées, ils peuvent préserver la santé des écosystèmes tout en bénéficiant d'une source durable d'alimentation pour leur cheptel.

Qu'est-ce qu'une zone de pâturage ? Quel matériel est nécessaire ? (clôture , Barriere , et surveillance)

Une zone de pâturage est un espace spécifiquement délimité où les animaux domestiques, tels que le bétail ou les ovins, peuvent se nourrir de manière naturelle en broutant l'herbe et les plantes présentes sur le terrain. Ce type d'environnement permet aux animaux de trouver leur alimentation de base en utilisant leurs compétences naturelles de pâturage, tout en contribuant à leur bien-être général.

Pour assurer une gestion efficace de la zone de pâturage, certains équipements et matériaux sont nécessaires.

  • Clôtures : Les clôtures robustes sont indispensables pour délimiter la zone de pâturage et éviter que les animaux ne s'échappent. Pour le bétail, les clôtures électriques et les clôtures filet électrique restent les solutions les plus efficaces, pour garder en sécurité vos animaux d'élevage.
  • Barrière de prairie : Une barrière de prairie est fabriquée avec des matériaux très solides comme de l'acier galvanisé, ce qui lui permet de résister aux conditions extérieures et de durer très longtemps. Vous pouvez également régler la longueur et l'hauteur entre 90 cm et 150 cm. Ce qui représente une autre option possible.
  • Portillon : Vous pouvez compléter votre installation avec un portillon , cette petite prote vous permet de réguler les mouvements de votre troupeau et faire passer votre bétail d'une section à l'autre.
  • Abreuvoirs : Il est également important de fournir un accès facile à l'eau potable pour maintenir leur santé et leur bien-être.
  • Points d'ombre : Les abris naturels, tels que des arbres ou des structures artificielles, peuvent offrir des zones d'ombre où les animaux peuvent se protéger du soleil et de la chaleur.
  • Surveillance : La surveillance régulière du bétail est nécessaire pour s'assurer qu'ils se portent bien, ont suffisamment de nourriture et d'eau et sont en bonne santé.

En maintenant une zone de pâturage bien entretenue et en utilisant le bon matériel, les éleveurs peuvent offrir à leur bétail un environnement adapté à leurs besoins nutritionnels tout en préservant la santé et la productivité des terres. Nous disposons sur notre site e-commerce toute une section dédiée au matériel pour effectuer votre pâturage.

Pourquoi choisir le pâturage pour votre élevage ? (herbe)

Parmi toutes les raisons que peut avoir un éleveur pour préférer le pâturage plutôt que tout autre système d’alimentation à ses vaches (ou à n’importe quel autre élevage), les 3 qui reviennent le plus souvent sont :

  • L’argent. C’est basique, mais implacable, le pâturage coûte en moyenne 3 fois moins cher que l’herbe récoltée. Et cela ne nécessite ni bâtiment de stockage, ni complément d’alimentation pour le bétail, pour peu de pratiquer une gestion éclairée de sa prairie.
  • La qualité du fourrage. Paître l’herbe encore verte de votre prairie apporte des nutriments de très bonne qualité aux animaux, on parle de 1 Unité Fourragère Lait (UFL), 0,85 Unité d’Encombrement Lait (UEL) et 16% de Matière Azotée Totale (MAT), en moyenne. Cela permet notamment à l’éleveur de bien mieux valoriser ses produits.
  • L’entretien de la prairie. Les pâturages permettent également d’alimenter les sols grâce aux déjections animales, et d'éviter que les prairies deviennent des friches. C’est le principe de l’éco-pâturage.
paturage libre

Quels sont les différents types de pâturages ? (tournant dynamique ,libre et au fil )

Les 3 principales techniques de pâturage sont :

  • Le pâturage libre,
  • Le pâturage au fil,
  • Le pâturage tournant.

Voici les traductions de ces termes, et les avantages et inconvénients de chacun de ces systèmes de gestion d’un pâturage.

Le pâturage libre : le plus simple

Il s’agit là de la pâture la plus simple. Le pâturage libre consiste à laisser le bétail en libre circulation sur une parcelle. Il n’y a pas à déplacer tout un troupeau de vaches d’une parcelle à l’autre, il suffit de laisser les bêtes dans une prairie. Libres de se déplacer sur toute la parcelle, les animaux choisissent les herbes qu’ils aiment le plus et délaissent les autres. Résultat : une prairie inégalement pâturée, et une herbe peu qualitative.

Le pâturage au fil : le plus pratique

On ne peut bien entendu faire plus simple que le pâturage libre, cependant on peut faire plus efficace pour un temps de manutention limité. C’est ce que permet le pâturage au fil. Rien de compliqué dans ce système, puisque l’élevage reste toujours dans une seule prairie, mais sur des zones délimitées par des fils. Chaque jour, il faut donc changer la configuration des fils pour que le bétail pâture sur une nouvelle zone de la prairie, et déplacer l’abreuvoir. Cela permet que les animaux trouvent à chaque changement de l’herbe en bon état, qu’ils ne puissent manger que celle-là, et que les zones déjà pâturées aient le temps de repousser.

paturage champ

Le pâturage tournant : le plus efficace

Mais aussi le plus technique. Il demande plus de logistique, mais vous permettra de préserver l’herbe de vos prairies, et donc de garantir à votre bétail l’alimentation de la meilleure qualité à chaque pâture. Les pâturages tournants consistent à déplacer votre élevage entre les parcelles régulièrement, et de préserver des temps de repos pour les prairies, afin que la repousse se fasse bien. Cela évite que les animaux ne viennent brouter l’herbe en repousse, qui n’a pas encore eu le temps de gagner en valeur nutritive.

Pour déterminer comment mettre en œuvre un pâturage tournant, 3 éléments entrent dans l’équation :

  • votre nombre de parcelles (P),
  • le temps de repos de la prairie entre chaque pâture (R),
  • le temps de séjour du bétail sur chaque parcelle (S).

Vous pouvez alors effectuer le calcul suivant pour connaître le nombre de parcelles dont vous aurez besoin :

Autrement dit, pour un pâturage tournant tous les 15 jours, et une pâture n’excédant pas 3 jours, il faut 6 parcelles. À noter que la variation peut intervenir plus rapidement selon les herbes présentes sur vos pâturages. On parle de pâturage tournant dynamique lorsque le temps laissé au bétail sur chaque parcelle n’excède pas 1 jour.

Le pâturage d'altitude : maîtriser les techniques de pâturage en montagne

Nous avons un article dédié sur le pâturage d'altitude , mais voici une rapide introduction sur le sujet :

Le pâturage d'altitude, aussi connu sous le nom de pâturage en montagne, est une pratique agricole séculaire qui consiste à faire paître le bétail dans les régions montagneuses pendant la saison estivale. Cette pratique est couramment employée dans les régions où les terres de basse altitude sont utilisées pour la culture et où l'accès aux pâturages est restreint en période hivernale et par différents facteurs locaux.

La maîtrise des techniques de pâturage en montagne est essentielle pour garantir la santé et le bien-être du bétail, tout en préservant l'écosystème fragile des zones alpines. Voici quelques éléments clés de cette expertise requise pour le pâturage en montagne :

  • Sélection des zones de pâturage : Il convient de choisir avec soin des zones appropriées pour le pâturage, en tenant compte de la disponibilité de l'herbe, de l'accès à l'eau et de la topographie. Il est primordial de préserver la biodiversité locale et d'éviter le surpâturage.
  • Rotation des pâturages : La mise en place d'un système de rotation des pâturages permet à certaines zones de se régénérer et favorise la repousse de l'herbe.
  • Surveillance météorologique : Une vigilance accrue aux conditions météorologiques est nécessaire, car les changements rapides peuvent avoir un impact sur les conditions de pâturage et la sécurité du bétail.
  • Prévention des accidents : En montagne, des risques tels que les chutes de pierres ou les glissements de terrain peuvent survenir. Il est essentiel de choisir des
  • Approvisionnement en eau : Il est impératif de veiller à ce que le bétail ait un accès suffisant à de l'eau potable en installant des abreuvoirs ou en utilisant des sources naturelles d'eau.
  • Surveillance du bétail : Des rondes régulières doivent être effectuées pour surveiller la santé et le comportement du bétail, et intervenir si nécessaire.
  • Respect de l'environnement : La protection de la flore et de la faune locales passe par l'évitement de la surexploitation des ressources naturelles.

Le pâturage d'altitude est un savoir-faire traditionnel qui requiert une connaissance approfondie de l'environnement montagnard et du comportement du bétail. En respectant ces pratiques, les éleveurs peuvent bénéficier des ressources naturelles offertes par les montagnes, tout en préservant l'équilibre écologique de ces écosystèmes fragiles.

Les questions fréquentes que l'on se pose sur le pâturage :

Le synonyme de "pâturage" est "pacage". Ces deux termes désignent tous deux une zone de terre où les animaux peuvent paître et se nourrir d'herbe ou d'autres plantes. Le pâturage et le pacage désignent des zones où les animaux peuvent se nourrir d'herbe et de végétaux. Ces zones sont généralement recouverte de plantes fourragères. Les éleveurs dirigent leur bétail vers les pâturages pour qu'ils se nourrissent et se développent dans un environnement naturel. Le pacage correspond à l'action de paître, où les animaux broutent l'herbe et se nourrissent des plantes qui y poussent. Ces termes sont couramment utilisés dans l'élevage et l'agriculture, favorisant une utilisation durable des terres et la santé des animaux.

La pâture est un terme utilisé pour décrire une étendue de terre herbeuse où les animaux, tels que le bétail, les moutons et les chèvres, se nourrissent en broutant l'herbe et d'autres végétaux. C'est un espace naturel de pacage où les animaux peuvent se nourrir librement en extérieur. Les éleveurs conduisent leur bétail à la pâture pour qu'ils puissent paître. En résumé, la pâture désigne une surface herbeuse où les animaux paissent naturellement, ce qui est essentiel dans l'élevage et l'agriculture pour une utilisation durable des terres.

En général, une vache adulte a besoin d'environ 1,5 à 3 acres (0,6 à 1,2 hectares) de pâturage par tête par jour. Cependant, cette quantité varie en fonction des facteurs mentionnés précédemment. Surveiller attentivement l'état corporel des vaches et les signes de surpâturage ou de sous-pâturage est crucial pour ajuster la quantité de pâturage. Une gestion appropriée des pâturages, avec une rotation régulière des animaux, est essentielle pour maintenir la santé du bétail et la productivité des terres. Il est recommandé de consulter un vétérinaire ou un spécialiste de l'élevage pour élaborer un plan alimentaire adapté aux besoins spécifiques des vaches en fonction des conditions locales et des ressources disponibles.

Le "pâturage" et la "prairie" sont souvent utilisés de manière interchangeable, mais ils ont des significations légèrement différentes selon le contexte. Le "pâturage" désigne une zone où les animaux d'élevage (comme les vaches, les moutons, les chèvres, etc.) se nourrissent en broutant l'herbe et d'autres plantes. Il met l'accent sur l'action des animaux en train de se nourrir. La "prairie", quant à elle, est une étendue de terre couverte d'herbes, de fleurs sauvages et d'autres plantes herbacées. Elle peut être un pâturage utilisé par les animaux, mais elle peut aussi exister à l'état naturel sans intervention humaine directe. En résumé, un "pâturage" est une zone herbeuse spécifique pour le pacage des animaux d'élevage, tandis qu'une "prairie" est une étendue de terre herbeuse qui peut inclure des pâturages mais qui peut également être une zone naturelle sans activité d'élevage.

L'éco pâturage, également appelé pâturage raisonné ou pâturage écologique, est une méthode d'élevage respectueuse de l'environnement qui vise à maintenir l'équilibre écologique tout en permettant aux animaux de se nourrir de manière naturelle. Cette approche durable est de plus en plus utilisée pour gérer les espaces verts urbains, les parcs, les aires naturelles, les zones humides, les prairies, les terrains agricoles et autres espaces verts sensibles.