03 52 99 00 00 (non surtaxé) ou service client (réponse sous 4H)

L'espace de documentation sur l'agriculture,
pour vous aider sur votre exploitation !

L’espace de documentation, 100% gratuit,
pour vous aider sur votre exploitation !

Élevage

Tonte mouton : guide pour une tonte efficace et sans risque

Date de publication : 05/10/2023

La tonte des moutons est une étape cruciale dans l'élevage ovin. Elle permet d'entretenir le bien-être des animaux et de récolter une matière première de qualité : la laine. Pour optimiser cette opération, il est important de comprendre les bonnes pratiques et les différentes techniques existantes. Mais ce n'est pas tout ! Il faut aussi être en mesure de savoir quand tondre les moutons, à quel prix... Et bonne nouvelle, vous retrouverez les réponses ici !

Quand tondre les moutons ?

La période idéale se situe entre mi-avril et début mai en France, avant les grosses chaleurs et après la mise bas des brebis. La laine est alors de meilleure qualité. Les moutons tondus ont en plus une laine moins épaisse pour appréhender l'été ensuite.Veillez par ailleurs à ce que la météo soit clémente pour que la tonte soit plus facile : si la laine du mouton tondu est humide, vous aurez plus de difficulté. Enfin, la tonte se fait généralement après l'agnelage (la mise bas chez la brebis).

Pourquoi tondre le mouton ?

La tonte revêt une importance capitale dans la vie des moutons ainsi que pour les éleveurs, et ce, pour les raisons suivantes :

  • Régulation de la chaleur.
  • Elle permet d'empêcher les moutons de souffrir de la chaleur excessive en été en éliminant leur laine épaisse, contribuant ainsi à leur confort thermique. Cela peut jouer sur l'appétit des agneaux par exemple.

  • Lutter contre le parasitisme.
  • En retirant la laine, on élimine également les parasites qui se logent dans la toison des moutons, ce qui favorise la santé globale du troupeau et réduit le risque de maladies.

  • Commercialisation de la laine.
  • La laine tondue des moutons peut être une ressource précieuse. Elle est parfois utilisée comme produit isolant, dans le textile, paillage de jardin...

  • Surveillance du bien-être du mouton.
  • La période de tonte offre l'occasion idéale de surveiller attentivement l'état de santé des moutons, en particulier en ce qui concerne leur poids. En effet, la laine peut masquer des signes de maigreur ou d'autres problèmes de santé. La tonte permet ainsi une intervention précoce si nécessaire.

zoom tonte mouton a la tondeuse

Le matériel de tonte du mouton

Pour réaliser une tonte de mouton efficace et sans risque, il est primordial de disposer du matériel adéquat. Plusieurs options s'offrent à vous, en fonction de vos besoins et de votre budget :

Tonte manuelle du mouton : opter pour le ciseau de tonte

La tonte manuelle à l'aide de ciseaux demande plus de temps mais permet un contrôle optimal de la coupe. Cette méthode convient pour les petits troupeaux et les zones sensibles comme la tête. Elle nécessite cependant beaucoup de pratique pour acquérir rapidité et précision.

Gagner du temps avec la tonte électrique

Les tondeuses électriques (comme cette tondeuse pour mouton) optimisent la rapidité d'exécution. Les ciseaux manuels préservent un meilleur contrôle de la coupe. Le choix se fait en fonction du volume de moutons à tondre et du niveau d'expertise. Comptez entre 300 et 1200€ pour vous offrir une tondeuse électrique. Selon le prix, vous aurez évidemment plusieurs niveaux de qualité, de durabilité...

Les peignes et contre-peignes

Ces outils jouent un rôle crucial dans la qualité de la tonte. Ils sont disponibles en différents profils, largeurs et épaisseurs pour s'adapter à divers types de laine.

Notre recommandation : Peigne 13 dents pour tondeuse mouton HEINIGER

L'huile de graissage :

Elle assure la lubrification des lames de la tondeuse pour un meilleur fonctionnement et une plus grande durée de vie.

La table de tonte pour mouton : ce qu'il faut savoir

La table de tonte (voir matériel de tonte) permet de maintenir le mouton dans une position facilitant l'accès à sa toison. L'animal est installé sur le dos, les pattes attachées. La table doit être adaptée à la taille du mouton et garantir son confort.

Les tables de tonte pour les moutons sont généralement fabriquées en métal et disposent de dispositifs de fixation pour maintenir fermement le mouton en place. Elles sont généralement équipées de dispositifs de retenue doux, tels que des sangles, pour éviter que le mouton ne se blesse pendant la tonte. Certains modèles ont également des planchers antidérapants pour assurer une bonne stabilité.

Comparaison entre tonte électrique et tonte manuelle

Aspect Tonte Manuelle Tonte Électrique
Temps requis Plutôt long Plus court
Qualité de la coupe Peut être inégale, entraînant parfois des coupures ou des blessures aux moutons. Fournit une coupe plus uniforme et réduit les risques de blessures.
Main-d'œuvre Plus de main-d'œuvre, car la tonte manuelle est physiquement exigeante. Moins de main-d'œuvre nécessaire
Coût Investissement de départ quasi nul Nécessite un investissement initial plus important dans une tondeuse électrique, mais réduit les coûts de main-d'œuvre à long terme.
Santé de l'éleveur Sollicitation physique plus importante Sollicitation physique moins importante
tonte mouton aux ciseaux

Notre proposition de produits

Normes et réglementations autour de la tonte

L'obligation de tonte des moutons : comprendre la réglementation

La tonte des moutons est obligatoire a minima une fois par an pour le bien-être des animaux. Cette opération permet d'éviter les risques de parasites, de coups de soleil et la gêne liée à une toison trop lourde.

Ne pas tondre un mouton pendant une période trop longue peut être considéré comme de la maltraitance animale, car cela expose l'animal à divers risques, tels que la présence d'ectoparasites (tiques, poux, notamment) entraînant des nuisances sanitaires et un inconfort important. De plus, une couverture excessive de laine, en particulier en cas de pluie, peut entraîner un poids handicapant, et cela peut être encore plus problématique pendant les périodes de fortes chaleurs, transformant l'épaisse couverture en un sauna ambulant. En outre, la laine en excès sur la tête peut réduire la vision, augmentant ainsi les risques de chutes, de blessures et rendant l'animal incapable de se mettre à l'abri d'un danger imminent. Ces considérations s'alignent avec l'article 515-14 du Code civil qui affirme que « les animaux sont des êtres vivants doués de sensibilité ».

Des règles précises encadrent également le travail des tondeurs. Ces derniers doivent notamment respecter un protocole spécifique lors de la tonte pour éviter le stress chez l'animal et prévenir les blessures. De plus, ils sont encouragés à suivre une formation spéciale pour développer leurs compétences.

Enfin, il est aussi important de noter que le non-respect de ces réglementations peut impacter l'obtention de certaines aides à l'élevage. Il est donc crucial pour tout éleveur de se tenir informé des obligations légales en matière de tonte de moutons.

Astuces, conseils et bonnes pratiques

La tonte de moutons est un processus essentiel pour leur santé et leur bien-être. Effectuée idéalement au printemps, elle permet de limiter la chaleur estivale et le parasitisme. L'opération, loin d'être douloureuse pour l'animal, peut être comparée à une simple coupe de cheveux. Confier la tâche à un professionnel est souvent recommandé, car tondre un mouton demande de la précision et une certaine rapidité. Voici les astuces, conseil et bonne pratiques à retenir pour une tonte réussie :

  • Les bases de la technique de tonte de mouton

    La tonte d'un mouton débute par l'installation de l'animal sur une table de tonte. Le tondeur doit adopter une posture adaptée pour ne pas se fatiguer et éviter les blessures. La première étape consiste à tondre le ventre et les flancs. La toison est ensuite retirée d'un seul tenant. Un contrôle final permet d'égaliser la laine restante.

  • Pour un mouton tondu sans effort

    Pour tondre sans se fatiguer un mouton, une brebis ou un agneau, il est conseillé d'adopter une posture détendue, de faire des pauses régulières et de solliciter ses jambes plus que le dos. Un échauffement et des étirements sont aussi importants.

  • Les races de mouton sans tonte : mythe ou réalité ?

    Il n'existe pas de races de moutons complètement dépourvues de laine et ne nécessitant pas de tonte. Même les variétés à poil court comme les Ouessants produisent une laine qu'il faut entretenir.

Événements et formations autour de la tonte

Il existe une multitude d'événements et formations autour de la tonte des moutons. Ces derniers constituent une excellente occasion pour les tondeurs de se perfectionner, de mettre à jour leurs connaissances et de partager leurs expériences :

  • Le Mondial de tonte de mouton : un aperçu

    Le Mondial de tonte de mouton est une compétition rassemblant les meilleurs tondeurs internationaux. Cet événement prestigieux permet de mettre en avant ce savoir-faire ancestral et de partager les bonnes pratiques.

  • Le championnat de tonte de moutons : qu'est-ce que c'est ?

    Le championnat du monde de tonte de moutons oppose chaque année les tondeurs les plus rapides et précis. Les participants s'affrontent dans différentes catégories selon leur niveau. L'événement a lieu traditionnellement en Nouvelle-Zélande.

  • Tonte de mouton à Le Dorat : une tradition unique

    La commune de Le Dorat accueille chaque année en avril un grand rassemblement autour de la tonte des moutons. Au programme : démonstrations, concours et partage de savoir-faire pour perpétuer cette tradition pastorale.

  • Se former à la tonte de mouton

    Des formations spécifiques existent pour transmettre l'expertise de la tonte aux professionnels de l'élevage ovin. Maîtriser les bonnes pratiques est indispensable avant de se lancer pour assurer le bien-être des moutons.

  • Concours et sheepshearing : valoriser son savoir-faire

    Participer à des concours permet aux tondeurs de moutons, d'agneaux ou de brebis de perfectionner leur technique et d'obtenir une certification officielle. C'est aussi l'occasion de gagner en visibilité.

Ce qu'il faut retenir :

  • La période idéale pour la tonte se situe entre mi-avril et début mai, après la mise bas des brebis;
  • La tonte contribue au bien-être des moutons en régulant leur chaleur, en luttant contre les parasites, et en permettant une surveillance accrue de leur santé;
  • Respecter la réglementation annuelle de tonte est impératif, non seulement pour le bien-être des moutons, mais aussi pour bénéficier d'aides à l'élevage;
  • Les événements et formations, tels que le Mondial de tonte de mouton et le championnat du monde, offrent des opportunités d'apprentissage et de partage d'expérience.

Les questions fréquentes que l'on se pose sur la tonte de mouton :

La tonte des moutons a lieu une fois par an, généralement au printemps avant l'arrivée des fortes chaleurs.

Un tondeur expérimenté met 2 à 3 minutes pour tondre un mouton avec une tondeuse électrique. La tonte manuelle est plus longue, jusqu'à 5 minutes par mouton.

La tonte des moutons porte le nom de tonte ou écussonnage. Le tondeur professionnel est appelé un tondeur.

Oui, la tonte annuelle est obligatoire pour le bien-être des moutons. Elle évite la surchauffe l'été et l'apparition de parasites externes.