03 52 99 00 00 (non surtaxé) ou service client (réponse sous 4H)

L'espace de documentation sur l'agriculture,
pour vous aider sur votre exploitation !

L’espace de documentation, 100% gratuit,
pour vous aider sur votre exploitation !

Élevage

Maïs ensilage : ce qu'il faut savoir

Date de publication : 15/10/2023

L'ensilage de maïs est une période de récolte importante pour les éleveurs qui ont des cultures. Et pour cause : le maïs est un fourrage très prisé pour nourrir le cheptel (bovin notamment). De la préparation au stockage, découvrez les avantages nutritionnels et les astuces pour optimiser vos récoltes, tout en évitant les erreurs fréquentes. Découvrez pourquoi l'ensilage de maïs s'impose comme un choix judicieux, et maximisez vos rendements en préservant la qualité de votre récolte. À la fin de cet article, vous saurez tout sur cette méthode de transformation !

Le processus de l'ensilage de maïs

Le processus de l'ensilage de maïs s'inscrit en aval d'un ensemble d'action :

  • La préparation des sols. On parle ici de l'étape du labour, pour faciliter la germination du maïs. Le labour s'effectue généralement entre 15 et 30 centimètres, afin d'enfouir le reste des cultures précédentes et mélanger la terre. Après le labour, un passage d'herse rotative pour casser les mottes est préférable. Cette herse rotative peut-être attelée directement au semoir, pour gagner du temps et limiter les passages dans le champ.

  • Le semis du maïs qui intervient généralement entre mars et mai en France. Le semis est généralement effectué à 4 ou 5 centimètres de profondeur, pour se protéger des éventuels gels ou assèchements des sols. En amont du semis, l'agriculteur va faire un choix avec son technicien : choisir la variété du maïs selon plusieurs facteurs : sa précocité, son rendement, sa résistance aux maladies. Le choix variétal diffèrera donc selon les attentes de l'agriculteur et les critères qu'il juge importants.

  • La fertilisation et l'entretien du maïs. Ici, l'agriculteur fournit des nutriments, comme l'azote, le phosphore et le potassium, et effectue des traitements nécessaires pour prévenir les maladies et les ravageurs dans le cadre d'une agriculture non biologique.

  • L'arrosage éventuel du maïs, selon les années et les ressources en eau disponibles pour les exploitations.

Comment fait on de l'ensilage ?

C'est après ces étapes qu'intervient l'ensilage du maïs, qui consiste à utiliser une ensileuse pour récolter, hacher et acheminer la plante entière dans une remorque. Avec l'aide d'une ensileuse, les différentes parties du maïs (la tige, la poupée, les feuilles) seront mélangées, ce qui assure ensuite un apport énergétique de qualité pour les bovins.

Une fois que le maïs est arrivé dans la remorque il est acheminé dans des silos taupinières ou des silos couloir. Les conditions de transport varient selon la distance à effectuer du champ au lieu de stockage final. 

Le silo couloir, comme son nom l'indique, consiste à stocker le maïs sur un couloir de béton entouré de deux murs. Il présente plusieurs avantages : moins de pertes, un chantier plus facile le jour de l'ensilage et une prise plus facile du maïs par la désileuse ou la mélangeuse ensuite (on diminue ici les risques de corps étrangers comme les pierres dans les machines). Le tas d'ensilage, après avoir été suffisamment tassé, est ensuite recouvert par une bâche retenue par des pneus, des boudins ou du sable selon les exploitations.

Le silo taupinière reprend le même principe, sauf qu'il n'est pas situé sur du béton et n'est pas entouré de murs. Pour lui aussi, il faudra bien veiller à tasser l'ensilage de maïs, avec une attention particulière pour les côtés qui ne seront pas tassés contre des murs. Sa capacité de conservation est moins bonne que le silo couloir mais il a l'avantage d'être moins couteux. Il est important de faire le silo taupinière sur endroit suffisamment empierré pour faciliter la prise du maïs par la désileuse durant les intempéries hivernales.

Pourquoi ensiler le maïs ?

L'ensilage du maïs permet de distribuer une nourriture riche en nutriments et notamment en glucides (amidons) aux bovins : cela constitue pour certains cheptels la principale ration hivernale. Le maïs, très riche lorsque son taux de ms est bon, est très apprécié par les races laitières et les vaches à viande. Il répond en effet aux besoins azotés du bovin.

Il peut être complété par de l'ensilage d'herbe, de la farine, des granulés, du mélange et d'autres aliments possibles... selon les besoins de chaque élevage pour l'alimentation du bétail.

ensilage maïs

Comment choisir la variété de maïs pour l'ensilage ?

La sélection des semences de maïs pour l'ensilage est une décision cruciale qui repose sur plusieurs facteurs. Le premier à considérer est la précocité de la variété de votre maïs ensilage, qui doit être adaptée au climat de votre région. Par exemple, une variété précoce est idéale pour les régions à saison estivale courte. Deuxièmement, la stabilité des performances de la variété face aux variations climatiques et aux maladies est un autre facteur à prendre en compte. Certaines variétés ont montré une plus grande résistance à ces facteurs, ce qui peut être bénéfique pour la productivité de votre exploitation.

Si votre production de maïs est destinée à l'alimentation des vaches laitières, privilégiez les variétés avec une teneur élevée en fibres digestibles. Ces variétés sont mieux digérées par les vaches, ce qui peut augmenter la production de lait. Il est important de se rappeler que le choix de la variété est un équilibre entre ces différents facteurs. Pour vous aider dans cette décision, consultez les recommandations des entreprises de semences et des instituts de recherche agricole.

Tableau récapitulatif des variétés de maïs ensilage (ou fourrager) en fonction de leur précocité : 

Il comprend les catégories de précocité (très précoce à très tardive) ainsi que leur indice, qui indique le nombre de degrés-jour requis pour atteindre la maturité.

Catégorie de précocité Indice de précocité (degrés-jour)* Nos recomendations de semences
Très précoce < 240 Semences ultra-précoces
Ex: Cewel, ES constant Perspective
Précoce 240 - 320 Semences précoces
Ex: Barcus, SY Invictus
Demi-précoce 320 - 470 Semences Demi-précoces
Ex: Hulk , Belido Enermax

Note : Le degré-jour est une mesure de la somme des températures requises pour un développement végétal.

Les conseils à prendre en compte pour un ensilage idéal

Pour ensiler du maïs et avoir la meilleure récolte possible, il faut tout d'abord veiller aux conditions climatiques le temps du chantier. Un champ trop humide sera problématique pour le matériel agricole sur ce cas de chantier unique mais aussi pour la conservation de la production, qui pourrait pourrir durant l'hiver. 

À l'inverse, un maïs trop sec n'aura pas une valeur en nutriments optimale pour le bétail. Le choix variétal est ici la première étape pour avoir un maïs qui possède une teneur en matière sèche aux alentours de 35 %.

Le hachage est particulièrement important pour la qualité du maïs. Il devra être plus ou moins gros selon le taux d'humidité du graminée.

Pour en finir sur les conditions climatiques, privilégiez un jour où le vent est faible pour éviter les pertes par envol lors du passage de l'ensileuse à la remorque. Avec ces conditions, vous aurez un ensilage idéal.

La création du silo est aussi une étape très importante. Il est essentiel que le maïs y soit bien tassé, que ce soit pour un silo taupinière ou un silo couloir. Pour avoir une conservation optimale, la plante coupée doit avoir un minimum d'air libre. N'oubliez pas que la qualité du produit final s'évalue au moment où la nourriture est mangée par les bovins, et non au moment de sa récolte ! Pour assurer une conservation optimale, vous pouvez par exemple utiliser une bâche ensilage directement sur le maïs. Un filet de protection contre les oiseaux est aussi conseillé, pour éviter que ces derniers ne viennent percer la bâche. Si des trous sont remarqués, il est très important de les boucher au plus vite avec un adhésif.

Quand faut-il ensiler le maïs ?

La récolte de maïs n'a pas UNE date précise. Elle va varier selon un ensemble de critères :

  • La variété du maïs: est-elle précoce ?

  • Les conditions météorologiques de la saison : est-ce une année de sécheresse ou au contraire le maïs a-t-il pu bénéficier de beaucoup d'eau ?

  • Les apports du sol. Une "bonne terre" permettra au maïs d'aller chercher plus de nutriments dans le sol.

  • L'agriculteur a-t-il pu arroser son maïs

Vous l'aurez compris, l'ensilage ne se fait pas à une date précise mais au moment où le maïs arrive à maturité. Et le temps de maturation varie selon ces facteurs.

Selon les années, l'ensilage de maïs se fera entre fin juillet et fin septembre en général en France (qui possède un climat continental), selon les critères expliqués juste au-dessus. L'agriculteur sera vigilant sur le taux de MS (Matière Sèche) du maïs à l'ensilage, qui devra être pour rappel d'environ 35% pour bénéficier de toutes les valeurs nutritives de la plante le jour de la récolte.

Les avantages de l'ensilage de maïs

Pourquoi choisir l'ensilage de maïs ?

L'ensilage de maïs présente plusieurs avantages, notamment :

  • Conservation efficace des nutriments.
  •  L'ensilage de maïs permet de conserver les nutriments essentiels tels que les sucres, les protéines et les vitamines présents dans la plante. Le processus d'ensilage crée un environnement anaérobie (sans oxygène) qui ralentit la dégradation des nutriments par les micro-organismes, assurant ainsi une alimentation plus riche pour le bétail.

  • Flexibilité saisonnière.
  • L'ensilage de maïs permet de récolter et de conserver une grande quantité de fourrage de haute qualité en une seule période de récolte. Cela offre une solution pratique pour stocker une grande quantité d'aliment pour le bétail pendant les périodes hivernales où la croissance de l'herbe est limitée.

  • Densité énergétique élevée.
  • L'ensilage de maïs contient à la fois des parties végétales riches en fibres et des grains riches en glucides. Cette combinaison confère à l'ensilage de maïs une densité énergétique élevée, ce qui en fait une source d'énergie efficace pour les animaux d'élevage, en particulier les bovins laitiers et les bovins à viande. Les bénéfices nutritionnels de l'ensilage de maïs sont très appréciés par le bétail.

Ce qu'il faut retenir :

  • En aval l'ensemble d'action dans le processus de l'ensilage maïs : la préparation des sols, le semis du maïs, la fertilisation et l'entretien du maïs, l'arrosage éventuel du maïs;
  • Les facteurs à considérer pour choisir la variété de maïs : la précocité adaptée au climat, la stabilité face aux conditions et la résistance aux maladies;
  • Conseils clés pour votre ensilage maïs : assurez-vous des conditions climatiques favorables, effectuez un hachage adapté, réalisez un tassage efficace et accordez une attention particulière à la conservation pour des résultats optimaux;
  • Quand ensiler le maïs : pas de date précise, variabilité selon la variété, conditions météo, apports du sol, et taux de matière sèche;
  • Avantages de l'ensilage de maïs : conservation efficace des nutriments, flexibilité saisonnière, densité énergétique élevée pour une alimentation riche du bétail.