03 52 99 00 00 (N° non surtaxé) ou service client (réponse par E-mail sous 4H)

L'espace de documentation sur l'agriculture,
pour vous aider sur votre exploitation !

L’espace de documentation, 100% gratuit,
pour vous aider sur votre exploitation !

Machinisme

Andaineur : outil de fenaison

Date de publication : 27/11/2023

L'andaineur agricole, également appelé râteau-andaineur ou andaineuse, est un outil essentiel dans le monde de l'agriculture. Sa fonction principale est de regrouper le foin, la paille ou l'herbe à ensilage en andains, facilitant ainsi leur ramassage ultérieur. Ce processus, connu sous le nom d'andainage, est une étape cruciale dans la préparation des fourrages destinés à l'alimentation du bétail. Le choix d'un andaineur agricole, qu'il soit à rotor ou à tapis, doit être réalisé avec soin, en tenant compte de divers facteurs tels que le coût, la facilité d'utilisation et les spécificités du terrain sur lequel il sera utilisé. Dans ce qui suit, nous allons explorer plus en détail le fonctionnement de l'andaineur agricole puis verrons comment choisir le modèle le plus approprié à vos besoins et passerons en revue les différents fabricants présents sur le marché.

andaineur soleil

Qu'est-ce qu'un andaineur ?

L'andaineur, aussi connu sous le nom de râteau-andaineur ou andaineuse, est un équipement agricole essentiel pour la mise en andain, principalement pour le foin. Il existe différents modèles d'andaineurs, allant des versions à quatre rotors pour une performance optimale, aux modèles à courroies pour des utilisations plus spécifiques. On peut trouver des andaineurs d'occasion à des prix plus abordables. Les marques renommées comme Kuhn, Krone et Pöttinger sont reconnues pour la qualité de leurs andaineurs.

Comment fonctionne un andaineur ? (râteau, tapis)

L'andaineur fonctionne principalement grâce à des râteaux qui tournent autour d'un axe fixe, permettant de ramasser les fourrages en une bande continue appelée andain. Certains modèles, comme l'andaineur à rotor, permettent de mettre en andain le foin étalé par la faneuse. D'autres, comme l'andaineur à dépose centrale, nécessitent une légère inclinaison des rotors pour compenser la déformation des dents sous la pression du fourrage.

Plusieurs paramètres doivent être ajustés pour garantir le bon fonctionnement de l'andaineur :

  • Le régime de prise de force : modéré pour des andains réguliers et une consommation de carburant limitée.
  • La hauteur d'attelage : à respecter pour préserver les composants de l'andaineur.
  • La hauteur de ramassage : à ajuster de manière identique sur les deux rotors des andaineurs doubles pour un ramassage propre.

Certains modèles plus récents proposent des fonctionnalités innovantes, comme l'andaineur à entraînement électrique, qui permet de réguler la vitesse de rotation des rotors indépendamment de la vitesse d'avancement et du régime moteur du tracteur.

Le rôle de l'andaineur dans la Fenaison :

L'andaineur est une machine agricole utilisée lors de la fenaison pour rassembler le foin en andains, facilitant ainsi son ramassage par la presse. C'est une étape cruciale dans un processus plus vaste qui comprend également le fauchage avec une faucheuse agricole, le fanage avec une faneuse pour sécher le foin, et enfin la mise en balles ou en bottes de foin. Chaque machine joue un rôle clé pour garantir une fenaison efficace et de qualité.

Qu'est-ce qu'un faneur andaineur ?

Le faneur andaineur est une machine agricole polyvalente qui combine le fanage et l'andainage. Le fanage, qui consiste à retourner et aérer l'herbe fauchée pour en faire du foin, est réalisé par le faneur. L'andaineur, quant à lui, rassemble les fourrages en andains pour faciliter leur ramassage.

Cette machine 2 en 1 est particulièrement utile pour les petites et moyennes exploitations, où l'efficacité et la rationalisation du travail sont essentielles. Le faneur andaineur offre une solution avantageuse en optimisant le processus de récolte des fourrages, tout en préservant leurs propriétés nutritives.

Le fonctionnement du faneur andaineur est simple : les rotors, entraînés par une courroie, retournent et ratisse l'herbe. Parfois, un débit hydraulique est nécessaire pour entraîner l'andaineur. À noter que la capacité de travail de ces machines peut varier selon les modèles et les constructeurs.

Nos suggestions de pièces d’usure pour andaineur

Qu'est-ce qu'un andain ?

Un andain est une bande continue de résidus végétaux (comme le foin, la paille ou des végétaux broyés) ou de minéraux, disposée sur une parcelle de terrain. Historiquement, ce terme désignait la quantité d'herbe abattue d'un seul coup de faux. De nos jours, dans le contexte de l'agriculture mécanisée, il fait référence à la rangée de débris végétaux laissée par le fauchage longitudinal d'un pré.

L'andainage consiste à rassembler ces débris en lignes ou andains afin de faciliter leur manipulation ou leur traitement ultérieur. Il peut être utilisé pour préparer le fourrage pour la récolte ou pour faciliter le nettoyage d'un terrain après une coupe ou le dégagement d'un terrain à reboiser.

Il est important de noter que la qualité de l'andain est cruciale, car elle influence directement la qualité du fourrage récolté. Un andain de qualité doit être régulier, sans amas ni zones clairsemées, afin de permettre une récolte efficace et uniforme.

Comment faire des andains ?

Pour réaliser des andains, vous aurez besoin d'un andaineur agricole. La première étape consiste à choisir le type d'andaineur adapté à votre exploitation en tenant compte du volume de fourrage à traiter et du type de terrain.

  • Les andaineurs monorotor conviennent aux volumes de fourrage modérés. Ils sont propulsés par la prise de force d'un tracteur et peuvent être inclinés pour ratisser le sol et déposer le fourrage sur le côté.
  • Les andaineurs à double rotor permettent de réaliser un ou deux andains par passage, voire un seul gros andain en un aller-retour. Ils sont bien adaptés aux variations de volume de fourrage.

Une fois que vous avez choisi l'andaineur approprié, respectez les paramètres suivants pour une utilisation optimale :

  • Régime de prise de force : andainez à un régime de prise de force modéré pour obtenir des andains réguliers et limiter la consommation de carburant.
  • Hauteur d'attelage : respectez la hauteur d'attelage recommandée pour assurer un fonctionnement optimal de l'andaineur et préserver ses composants.

Pour réaliser les andains, tractez l'andaineur sur le champ, ramassez le fourrage et déposez-le en lignes continues. Ce processus facilite le ramassage ultérieur du fourrage.

Comment bien andainer le foin ?

Pour obtenir un andainage optimal du foin, il est primordial de suivre des étapes clés avec rigueur.

Tout d'abord, il est essentiel de veiller à la sécheresse du foin. Si le foin présente encore de l'humidité, cela peut entraîner des problèmes de pourriture ou de moisissure une fois en balles.

Ensuite, il convient de déterminer le réglage adéquat de l'andaineur en fonction du volume de foin à traiter. Par exemple, pour les fourrages secs tels que le foin, un andaineur à soleils est généralement utilisé avec une vitesse de 15 à 20 km/h.

Le suivi attentif du terrain est également un critère crucial. Pour récupérer efficacement les fourrages plus lourds, comme l'ensilage d'herbe, les dents de l'andaineur doivent presque racler le sol.

Il est également impératif de maintenir l'andaineur en bon état en effectuant régulièrement son entretien afin d'assurer son bon fonctionnement.

Enfin, n'oubliez pas que la qualité de l'andainage dépend également du choix de l'andaineur. Il existe différents types d'andaineurs sur le marché, il est donc crucial de sélectionner celui qui répond le mieux à vos besoins et à votre type de récolte.

Comment choisir son andaineur ? ( Kuhn , Krone , Pottinger, Class)

Pour choisir l'andaineur adéquat, plusieurs facteurs doivent être pris en compte :

  • Type d'andaineur : Il existe plusieurs types d'andaineurs, chacun avec ses spécificités. Les andaineurs à double rotor sont les plus couramment utilisés, mais l'andaineur à peignes est préférable pour les récoltes fragiles et l'andaineur à soleils est le plus ancien.
  • Largeur de l'andaineur : si vous recherchez un andaineur efficace, un andaineur de grande largeur à double rotors ou à tapis serait un bon choix.
  • Vitesse de travail : certains andaineurs permettent une vitesse de travail élevée, pouvant atteindre 25 km/h dans des conditions optimales.
  • Puissance nécessaire : certains andaineurs nécessitent peu de puissance de traction, rendant l'opération plus économique en termes de carburant.
  • Suivi du sol : un bon andaineur doit être capable de suivre correctement le relief du terrain pour éviter la collecte d'impuretés.
  • Objectif de la récolte : le choix de l'andaineur doit également être adapté à l'objectif de la récolte. Par exemple, pour préserver au maximum la valeur nutritive du fourrage, un andaineur permettant une dépose centrale ou latérale peut être préférable.

Enfin, il est recommandé de consulter les avis et les comparatifs en ligne pour choisir l'andaineur le plus adapté à vos besoins.

Ce qu'il faut retenir :

  • L'andaineur, aussi connu sous le nom de râteau-andaineur ou andaineuse, est un équipement agricole essentiel pour la mise en andain, principalement pour le foin
  • Plusieurs paramètres tels que le régime de prise de force, la hauteur d'attelage la hauteur de ramassage doivent être ajustés pour garantir le bon fonctionnement de l'andaineur
  • Cette machine est particulièrement utile pour les petites et moyennes exploitations, où l'efficacité et la rationalisation du travail sont essentielles
  • Un andain est une bande continue de résidus végétaux ou de minéraux, disposée sur une parcelle de terrain


Les questions fréquentes que l'on se pose

L'andainage peut s'avérer nécessaire pour protéger le fourrage de l'humidité du sol. Il permet de sécher le foin et le rassembler avant le pressage.

Il est conseillé de faner aussitôt après la fauche pour gagner une journée de séchage. Les jours suivants, le fanage est à réaliser à chaque fois qu'il y a une différence nette d'humidité entre le dessus et le dessous de la nappe de fourrage.

Alignement d'herbe, de foin ou de céréales que le faucheur ou la machine laisse au fur et à mesure qu'avance le travail.


Fauchez à une vitesse raisonnable inférieure à 8 à 10 km/h.


Le foin détend les muscles, élimine les toxines et favorise la circulation sanguine.