03 52 99 00 00 (N° non surtaxé) ou service client (réponse par E-mail sous 4H)

L'espace de documentation sur l'agriculture,
pour vous aider sur votre exploitation !

L’espace de documentation, 100% gratuit,
pour vous aider sur votre exploitation !

Machinisme

Guide d'entretien : Votre pulvérisateur agricole passera-t-il l'hiver ?

Date de publication : 07/02/2024

Après les derniers traitements de l’automne vient le temps de préparer son pulvérisateur agricole à hiverner. Pour lui permettre de passer l’hiver et être certain de retrouver au printemps un matériel en parfait état pour démarrer la campagne, trois étapes sont à respecter : le nettoyage, la vérification générale et la mise hors gel.

zoom pulverisateur agricole

Comment bien nettoyer un pulvérisateur agricole ?

Première étape : le nettoyage du pulvérisateur avec un produit d'entretien (intérieur et extérieur)

  • À noter : l’utilisation d’un produit détergent, comme le Duo Clean, améliore nettement le résultat.
  • Pour la partie intérieure de la machine : remplissez la moitié de la cuve et ajoutez 1% de Duo Clean. Faites ensuite circuler la bouillie obtenue en circuit fermé pendant une quinzaine de minutes, puis pulvérisez une à deux minutes pour que le produit atteigne tout le circuit. Après un repos de plusieurs heures, réactivez la circulation et pulvérisez le reste de la cuve. Complétez le processus avec un rinçage abondant à l’eau claire des différents éléments : cuve, retours, rampes (en ouvrant les extrémités de section pour la sortie des sédiments), bac incorporateur etc. À renouveler autant de fois que nécessaire.
  • Pour la partie extérieure : utilisez là aussi un mélange d’eau et de détergent Duo Clean, en vous aidant éventuellement d’une brosse pour faciliter le décrassage.

Deuxième étape de l'entretien du pulvérisateur : la vérification générale

  • Passez aux rampes : elles ne doivent comporter ni fissure ni écaillement de peinture. Dans le cas contraire (les produits phytosanitaires sont très agressifs et favorisent la corrosion), décapez la zone où la rouille apparaît et remettez une couche de peinture.
  • Vérifiez le niveau d’huile et l’état de la pompe.
  • Selon le modèle de pulvérisateur : détendez courroies et chaîne de transmission, décomprimez les ressorts du régulateur de pression, dégonflez la cloche à air et graissez les parties mécaniques, particulièrement les dispositifs de réglage de hauteur et de stabilité des rampes.
  • Refaire la pression des pneumatiques pour éviter toute déformation durant la période d’inactivité.
  • Profitez du dernier rinçage pour vérifier le débit des buses de pulvérisation en mesurant le volume d’eau écoulé durant une minute dans un contenant gradué. Si le débit observé n’est pas le même que celui annoncé par le fabriquant, nettoyez la buse avec du Melgabuse et une brosse, puis réessayez. Si la valeur mesurée diffère toujours de plus de 10 % de celle communiquée par le constructeur, changez la buse concernée

Troisième étape de l'entretien du pulvérisateur : la mise hors gel

  • Préparez une solution antigel avec de l’Arctik Protect, en réalisant de préférence une dilution empêchant le gel jusqu’à -25°C.
  • L’introduire dans l’incorporateur.
  • Faites tourner la pompe, activez les manettes de commande et ouvrez le distributeur de façon à ce que la solution antigel atteigne tous les organes susceptibles de contenir de l’eau.

Félicitations, votre pulvérisateur est prêt à affronter l’hiver.

Notre sélection de produits de nettoyage de pulvérisateur 2024

Ce qu'il faut retenir :

  • Utilisez le Duo Clean pour nettoyer minutieusement l'intérieur et l'extérieur du pulvérisateur, assurant ainsi l'élimination des résidus de produits
  • Inspectez les rampes, contrôlez le niveau d'huile et l'état de la pompe, ajustez les éléments mécaniques, et vérifiez le débit des buses pour garantir un fonctionnement optimal
  • Préparez une solution antigel avec l'Arctik Protect, introduisez-la dans l'incorporateur, et assurez-vous que tous les composants contenant de l'eau sont protégés jusqu'à -25°C pour éviter tout dommage causé par le gel

Les questions fréquentes que l'on se pose sur l'entretien du pulvérisateur agricole

Pour déboucher un pulvérisateur, suivez ces étapes simples :

  • Retirez la buse et nettoyez-la méticuleusement
  • Utilisez une aiguille fine pour déloger les résidus obstruant les canaux
  • Rincez abondamment avec de l'eau claire pour éliminer les débris
  • Vérifiez et nettoyez le filtre, puis remplacez-le si nécessaire
  • Assurez-vous que toutes les pièces soient correctement remises en place avant de réutiliser votre pulvérisateur

Pour un nettoyage efficace de la buse de votre pulvérisateur :

  • Retirez la buse du pulvérisateur en suivant les instructions du fabricant
  • Utilisez une brosse à poils doux pour enlever les résidus de produit
  • Trempez la buse dans une solution nettoyante adaptée, comme de l'eau savonneuse
  • Utilisez une petite brosse ou une aiguille pour dégager tout dépôt obstruant les orifices
  • Rincez abondamment à l'eau claire et remettez la buse en place conformément aux instructions du fabricant

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles un pulvérisateur peut cesser de fonctionner. Ces problèmes peuvent être liés à des défauts mécaniques ou à un manque d'entretien. Des éléments comme des filtres obstrués peuvent empêcher le flux normal du liquide, entraînant une perte de pression. De même, une usure ou une dégradation des composants du pulvérisateur, comme le manomètre ou les buses, peut également affecter son fonctionnement.

En outre, un mauvais entretien de la cuve peut conduire à des problèmes. Si la cuve n'est pas correctement vidée et nettoyée après chaque utilisation, des dépôts peuvent s'accumuler et causer des obstructions. Des fuites dans le système de tuyauterie peuvent aussi affecter la performance du pulvérisateur.

Il est donc essentiel de réaliser une maintenance régulière du pulvérisateur pour prévenir ces problèmes et assurer sa durabilité.

L'étalonnage d'un pulvérisateur est un processus essentiel pour garantir l'efficacité et la précision de l'application des produits phytosanitaires. Cela permet de mesurer et d'ajuster le débit, la vitesse et la surface de pulvérisation pour une application homogène et une utilisation optimale des ressources

L'étalonnage a aussi un rôle crucial pour :

  • Garantir la sécurité de l'utilisateur : un pulvérisateur mal étalonné peut entraîner des surdosages, risquant de mettre en danger la santé de l'opérateur

  • Préserver l'environnement : en évitant l'application excessive de produits, on limite la pollution des sols et l'impact sur la faune et la flore environnantes

  • Assurer le respect des normes en vigueur : un arrêté réglemente les modalités de contrôle des pulvérisateurs, incluant l'étalonnage

Enfin, un pulvérisateur bien étalonné contribue à la durabilité du matériel et à la réduction de la consommation de carburant