03 52 99 00 00 (non surtaxé) ou service client (réponse sous 4H)

L'espace de documentation sur l'agriculture,
pour vous aider sur votre exploitation !

L’espace de documentation, 100% gratuit,
pour vous aider sur votre exploitation !

Machinisme

Irrigation agricole : présentation et conseils clés pour optimiser ses récoltes

Date de publication : 01/02/2024

De nos jours, l'irrigation agricole est un enjeu central pour les exploitations. L'apport en eau doit en effet être suffisant pour garantir des récoltes de qualité à l'agriculteur, malgré les périodes de sécheresse de plus en plus fréquentes. Les besoins en eau de la plante sont assurés par la réserve en eau du sol, la pluie et donc, par l’irrigation. Mais quel système d'irrigation choisir ? Quel matériel ? Quels tuyaux ? On vous donne tous nos conseils pour irriguer correctement vos cultures !

C'est quoi l'irrigation en agriculture ?

L'irrigation agricole est l'action d'apporter de l'eau artificiellement aux cultures pour augmenter leur rendement et favoriser leur développement normal. Elle intervient lorsque les plantes souffrent d'un déficit en eau dû à un manque de pluie, à un drainage excessif ou à une baisse du niveau de la nappe phréatique.

L'irrigation agricole est une composante cruciale de l'agriculture moderne pour deux raisons:

  • Elle permet aux agriculteurs de surmonter les défis posés par le manque d'eau.

  • Elle aide à maximiser la production agricole. Le choix de la méthode d'irrigation la plus adaptée est d'ailleurs une décision stratégique pour chaque exploitation agricole et il doit prendre en compte une multitude de facteurs pour garantir le succès des cultures et la préservation de la ressource en eau.

Vous l'aurez compris, l'irrigation agricole est aujourd’hui, plus que jamais, extrêmement importante pour répondre aux enjeux de sécheresse de plus en plus réguliers. Mais celle-ci doit toujours s'effectuer dans le respect de la terre et des ressources en eau. L'irrigation agricole est à ce titre soumise à une législation bien définie en France, pour garantir le maintien de l'écosystème global.

champ irrigué par aspersion

Quel système d'irrigation agricole choisir ? 

Face aux pressions croissantes sur la disponibilité de l'eau et aux menaces liées aux changements climatiques, le choix d'un système d'irrigation approprié relève d’une importance capitale. Cependant, opter pour la bonne technique d'irrigation agricole n'est pas une décision simple. Les agriculteurs doivent naviguer parmi une variété de méthodes et d'équipements, tout en tenant compte de nombreux paramètres spécifiques à leur exploitation.

On en distingue majoritairement deux :

  • L'irrigation goutte à goutte, une méthode d'apport d'eau précis et ciblé aux racines des plantes, goutte à goutte (comme son nom l'indique)

  • L'irrigation par aspersion, une technique d'arrosage qui consiste à disperser de l'eau sous forme de fines gouttelettes au-dessus des cultures à l'aide d'un enrouleur ou d'une rampe, simulant ainsi une pluie artificielle pour l'irrigation des champs.

Choisir entre irrigation goutte à goutte et irrigation par aspersion pour vos champs

La première question portera sur le système d'irrigation à adopter en fonction de la spécificité de votre site, des conditions environnementales locales et de votre niveau de gestion. La configuration de vos parcelles joue un rôle crucial dans ce choix. La taille, la forme et la dispersion de vos champs à irriguer influenceront la décision. Voici quelques facteurs à prendre en compte pour vous aider à faire votre choix :

Facteurs à considérer Irrigation goutte à goutte Irrigation par aspersion
Taille de la parcelle Adaptée aux petites parcelles Efficace sur les grandes parcelles
Forme et dispersion de la parcelle Précision et contrôle granulaire Couverture uniforme
Disponibilité en eau Efficace si l'eau est limitée Bonne option si l'eau est abondante
Type de culture Maraîchères, arbres fruitiers Fourragères , couverture végétale
Besoin en main d'oeuvre Importants modéré

Quand irriguer vos cultures ?

Savoir quand irriguer ses cultures est essentiel pour maximiser leur rendement. Plusieurs facteurs peuvent aider à déterminer le moment opportun pour le faire:

  • L'utilisation d'une sonde d'humidité du sol :
  • Fini les irrigations au “doigt mouillé”, cet outil vous informe sur le niveau d'humidité du sol, ce qui peut vous aider à déterminer quand irriguer vos cultures.

  • Le suivi du stress hydrique des plantes :
  • Le stress hydrique est une situation critique qui survient lorsque les ressources en eau disponibles sont inférieures à la demande en eau. Le stress hydrique limite la photosynthèse chez la plante, ce qui réduit sa croissance et sa productivité. Cette diminution peut réduire jusqu’à 70% le rendement de la plante. Des signes de stress hydrique, tels que des feuilles flétries ou des fruits plus petits, peuvent indiquer qu'il est temps d'irriguer.

  • La température du sol :
  • Un sol chaud contribue à une évaporation de l'eau plus rapide, nécessitant une irrigation plus fréquente. En périodes de chaleur comme en été par exemple, les sols sont plus chauds que l’air pendant la nuit, ce qui contribue également à l’évaporation de l’eau qui y est présente. Un exemple de solution est l’utilisation de drones thermiques afin de connaître les zones précises à arroser en priorité. Pour les grandes exploitations, il peut être couplé avec des drones de reconnaissance afin d’avoir une vue d’ensemble sur l’étendue de vos cultures.

Il est également crucial de comprendre les besoins en eau de chaque culture, car ils peuvent varier considérablement. Enfin, les prévisions météorologiques peuvent aussi vous aider à planifier l'irrigation. En effet, s’informer des prévisions météorologiques est important afin d’anticiper les intempéries, mais également la vitesses des vents qui survoleront vos cultures et ainsi éviter la propagation de produits chimiques sur les infrastructures aux alentours (habitations, cultures avoisinantes, etc.).

Pour vous aider à suivre ces différents facteurs, nous vous conseillons de vous équiper de sondes performantes qui vous permettront d’optimiser votre irrigation en temps réel. Dans ce cadre précis nous vous recommandons un de nos partenaires spécialisés dans la mesure des ressources en eau dans le sol : Weenat. Cette entreprise propose notamment deux sondes spécifiques :

Type de sonde Caractéristiques techniques Avantages
Sonde tensiométrique

Une sonde tensiométrique dans le contexte agricole est un instrument utilisé pour mesurer la tension de l'eau dans le sol, également appelée tension matricielle.

Bougie Watermark
Sonde de température
Pied en acier inoxydable
3 profondeurs disponibles (30 cm – 60 cm – 90 cm)
Batterie résistante (3 à 5 ans)
Le changement de batterie ne nécessite pas l’intervention d’un technicien
Connexion sans WiFi ni carte SIM
1. Les données sont faciles à interpréter, car la sonde mesure la disponibilité de l’eau dans le sol pour la plante. Vous savez donc instantanément si vos cultures sont en situation de stress hydrique ou non.
2. Les sondes tensiométriques sont généralement vendues par lot. Il est donc préconisé de les utiliser par kit pour couvrir vos parcelles, ce qui est particulièrement intéressant en cas de sol hétérogène et de superficies importantes.
3. Les tensiomètres sont compatibles avec des outils d’aide à la décision.
Sonde capacitive

Ces sondes mesurent la capacité du sol à retenir l'eau, ce qui est lié à son contenu en eau.

Capteurs d'humidité et capteurs de température tous les 10 cm
Tube en PVC résiné
2 profondeurs ( 30 cm – 60 cm)
Batterie résistante (3 à 5 ans)
Le changement de batterie ne nécessite pas l’intervention d’un technicien
Connexion sans WiFi ni carte SIM
1. La sonde capacitive est la solution idéale pour en savoir plus sur l’écoulement de l’eau dans votre sol.
2. Il y a plusieurs capteurs dans une même sonde (un tous les 10 cm), ce qui permet de visualiser l’ensemble de votre profil racinaire avec une seule sonde.
3. Pas d’amorçage, ni de dérive. La sonde est opérationnelle immédiatement, et les mesures restent fiables sur la durée.
4. Vous pouvez facilement suivre l’enracinement efficient des plantes par horizon de prélèvement et son évolution dans le temps.
tensiometre pour irrigation agricole par weenat

Crédit : Weenat

Prendre en compte les coûts d'irrigation agricole (pièces, installation, accessoires...)

En considérant le choix du matériel d'irrigation, notre conseil est de prendre en compte les coûts globaux associés à l'irrigation agricole, car cela peut vite devenir un prix conséquent. Ces coûts comprennent non seulement l'achat des pièces nécessaires, mais aussi les dépenses liées à l'installation et à la distribution de vos eaux usées traitées, indispensables pour l'utilisation de votre système d'irrigation agricole. 

Par exemple, un enrouleur agricole peut coûter plusieurs milliers d'euros, de 5 000€ pour des modèles usés à 20 000€ pour des modèles récents.

Point prix : 

L'irrigation en France a un coût moyen de 200€/ha, variant selon la surface agricole traitée,  les régions et la taille de l’exploitation. Les coûts peuvent aller de 100€/ha à 600€/ha, mais certains niveaux d'exploitation peuvent nécessiter des dépenses supérieures selon l'usage, le projet ou encore le réseau de distribution régionale des eaux .

Quelle méthode ?

Ces coûts sont grandement influencés par la méthode d'irrigation choisie, la taille de votre exploitation et le travail nécessaire pour l'installation et la maintenance. Parmi les techniques d’irrigation les plus économes en eau, l'irrigation par aspersion et l'irrigation goutte à goutte se distinguent. 

Le pivot d’irrigation reste le meilleur choix, coûtant environ 63 000€ pour une rampe de 190 mètres. En général, les systèmes d'irrigation goutte-à-goutte utilisent des tuyaux en polyéthylène de petit diamètre, entre 12mm et 16mm, avec une épaisseur de paroi de 0,6mm à 1,2mm. Le système d'irrigation doit aussi vous permettre une réutilisation des eaux usées.

Autres dépenses pour assurer une bonne performance :

En plus des dépenses en eau et en matériel, prévoyez également des coûts d'entretien et de réparation. Investir dans du matériel de qualité dès le départ, comme un enrouleur fiable, vous évitera des coûts de réparation inattendus et potentiellement nuisibles pour vos rendements. Le coût d’un système d’irrigation agricole neuf est estimé entre 15 000€ et 50 000€, les plus grandes exploitations pouvant dépasser ce plafond.

Notre service est là pour vous aider à naviguer à travers ces décisions, offrant des conseils sur les meilleures pièces et méthodes d'irrigation pour votre exploitation. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions sur ce sujet !

Notre proposition de produits pour vos projets d'irrigation agricole

Ce qu'il faut retenir :

  • Il n'y a pas de système d'irrigation agricole privilégié : le choix se fait en fonction du type de culture, des conditions climatiques, des ressources en eau... En bref, ce choix dépend d'une multitude de facteurs.
  • Il est important de piloter son irrigation via des systèmes de mesure performants (des sondes, par exemple).
  • L'irrigation agricole est aujourd'hui un enjeu central face à la sécheresse. Elle est encadrée légalement pour respecter les contraintes écologiques.
  • L'irrigation agricole intervient en complément de la pluie et des ressources provenant des nappes phréatiques afin de maximiser le rendement des récoltes.

Les questions fréquentes que l'on se pose sur l'irrigation agricole

Les plus courants sont l'irrigation par aspersion, qui disperse l'eau sous forme de gouttelettes au-dessus des cultures, ainsi que l'irrigation goutte à goutte, qui fournit de l'eau directement aux racines des plantes, permettant d’optimiser l’utilisation de la ressource en eau. D'autres méthodes existent néanmoins comme l'irrigation gravitaire, laquelle est suivie par une irrigation par ruissellement ou par submersion.

Le choix de la pompe pour l'irrigation agricole dépend de plusieurs facteurs, notamment la source d'eau disponible, la distance à laquelle l'eau doit être pompée, ainsi que le débit requis. Les pompes centrifuges sont par exemple couramment utilisées. Dans ce sens, il existe plusieurs sortes de pompes centrifuges telles que celles avec une turbine fermée, turbine à canal ou encore turbine vortex.  

Pour irriguer un hectare, il faut utiliser en moyenne 5 à 9 tonnes d'eau. Cela reste une moyenne qui dépend du type de culture, des besoins en eau, de la nature des sols… Le choix du système d’irrigation est donc crucial compte tenu des quantités d’eau utilisées.

Pour irriguer un terrain agricole, vous pouvez utiliser différents systèmes tels que l'irrigation par aspersion ou l'irrigation goutte à goutte, en veillant à fournir la quantité d'eau adéquate aux cultures et en ajustant le calendrier d'arrosage en fonction des besoins spécifiques des plantes et des conditions environnementales.