03 52 99 00 00 (non surtaxé) ou service client (réponse sous 4H)

L'espace de documentation sur l'agriculture,
pour vous aider sur votre exploitation !

L’espace de documentation, 100% gratuit,
pour vous aider sur votre exploitation !

Machinisme

Buse de pulvérisation : comment faire son choix ?

Dans le domaine de l'agriculture, le choix de la buse de pulvérisation peut avoir un impact significatif sur la qualité et l'efficacité de vos opérations de pulvérisation. Que vous cherchiez à appliquer des herbicides, des insecticides ou des fongicides, le type de buse que vous utilisez peut faire toute la différence.

Buse de pulvérisation agricole : définition

Une buse de pulvérisation agricole est un élément indispensable des outils de pulvérisation employés en grandes cultures. Il constitue le point terminal du système de pulvérisation et joue un rôle clé dans la distribution équilibrée des produits chimiques, des engrais ou des pesticides sur les plantations. L'embout de pulvérisation fonctionne en diffusant le liquide en fines particules qui sont réparties sur les végétaux de façon précise et uniforme. La taille de ces particules est ajustée selon les exigences spécifiques de la plantation et des conditions climatiques.

pulverisateur

Comment choisir une buse pulvérisateur ? ( embout, pression , anti dérive et débit)

La sélection d'une buse de pulvérisateur repose sur plusieurs critères essentiels pour garantir une application précise et efficace des produits chimiques. Voici les facteurs à considérer lors de votre de choix :

  • Buse en fonction du type d'application et finalité :
  • Identifiez si vous nécessitez une pulvérisation large pour couvrir un vaste espace ou une pulvérisation plus spécifique pour des usages particuliers. Divers types d'embouts sont conçus pour des buts variés, comme la dispersion uniforme, la pulvérisation sur le feuillage, ou la pulvérisation localisée.

  • Buse en fonction de la pression de pulvérisation :
  • La pression de pulvérisation a un impact sur la taille des particules. Une pression plus haute génère généralement des particules plus fines. Assurez-vous que l'embout que vous sélectionnez est compatible avec la pression de votre équipement.

  • Buse en fonction du débit de l'embout :
  • Le débit indique la quantité de liquide pulvérisé par unité de temps. Choisissez un embout avec le débit adéquat pour la vitesse d'opération de votre pulvérisateur et le taux d'application souhaité.

  • Anti-dérive :
  • Les buses anti-dérive dotés de caractéristiques réduisent la déviation des particules hors de la zone ciblée, ce qui diminue les pertes et les impacts environnementaux. C'est particulièrement important lors de l'application de produits sensibles.

  • Taille des gouttelettes :
  • La taille des particules influence la couverture et l'adhésion du produit sur les plantes. Optez pour des embouts qui produisent des particules adaptées à la plantation et aux conditions climatiques pour éviter les pertes et maximiser l'efficacité.

  • Compatibilité chimique :
  • Vérifiez que l'embout est compatible avec les produits chimiques que vous envisagez d'utiliser, pour prévenir tout risque de réaction chimique ou de corrosion.

  • Matériau de l'embout :
  • Les embouts sont disponibles dans différents matériaux, tels que l'acier inoxydable, la céramique ou le plastique. Sélectionnez un matériau durable et résistant à la corrosion.

Les différents types de buses pulvérisateur et les différentes marques ( Teejet , Berthoud, Nozal ou encore Lechler)

  • Les buses trifilets

    Elles impliquent une installation de la rampe à une hauteur précise (généralement à 1 mètre du sol). Ce sont généralement les buses les plus utilisées pour l'application de la solution azotée en grandes cultures.
    Exemple : Buse à engrais liquide VTEEJET 3 Filets SJ3 VR Bleu

  • Buses à jet plat

    Souvent utilisées pour les phytosanitaires, certains agriculteurs l'utilisent parfois pour la solution azotée. Le faible coût de cette buse et la bonne répartition au sol sont de gros atouts. Pour autant, le risque de brûlure est très important c'est pourquoi nous déconseillons son usage pour une application d'engrais.
    Exemple : Buse jet plat anti-dérive TEEJET DG 110° 03 Bleu Inox

  • Buses 5 ou 7 filets

    Avec les buses à 5 ou 7 filets, la répartition au sol de votre solution azotée est nettement améliorée. On retrouve par exemple la buse ESI d'Albuz, la SJ7 de Teejet ou encore la R5X de Nozal.
    Exemple: Buse à engrais liquide TEEJET SJ7 05 Marron VP - 7 filets

Quelles buses pour limiter les brûlures ?

La synthèse de six essais, réalisés à des doses d’azote différentes, montre que les buses 7 trous n’engendrent pas une augmentation conséquente des brûlures mais offrent une bien meilleure répartition et réduit donc énormément les effets de moutonnements tout en améliorant l’homogénéité de l’apport. Ainsi, nous vous recommandons l'utilisation des buses trifilets ou à 5 ou 7 filets pour l'épandage de votre engrais liquide.

Testimonial client : "L’année dernière lorsque j’ai racheté un Caruelle Olympia 320 de 28 mètres. J’en ai profité pour changer 2 jeux de buses : un antidérive et un autre avec des busees à engrais. J’ai opté pour des SJ7 grises de chez Teejet, les 7 jets offrent une meilleure répartition qu’avant en 3 jets et la différence de prix est mince. J’ai tout de suite constaté une assimilation plus uniforme sur mes blés." Jacques M. (21)

Notre proposition de buses de pulvérisation

Comment entretenir sa buse de pulvérisation ? 

Dans un contexte où les traitements sont de plus en plus réglementés et couteux, il est important de gérer l’usure de son matériel pour garantir la qualité de l’intervention. L’entretien de vos buses de pulvérisateur est indispensable, que ce soit pour votre sécurité mais aussi pour optimiser vos utilisations de produits phytosanitaires en vous permettant de réaliser des passages homogènes lors de vos différentes interventions (engrais liquides, insecticides, désherbages, fongicides).

Réaliser une maintenance régulière (nettoyer sa buse pulvérisateur ) 

Pour savoir à quel moment changer vos buses, il faut vérifier durant 1 min le débit à l’aide d’une éprouvette. Vous devez changer vos buses lorsque l’écart de débit est de plus de 10% entre les buses ou de plus 10% par rapport au débit théorique.

En cas de buse bouchée :

  • Démontez et brossez celle-ci avec une brosse souple.
  • N’utilisez pas d’outils qui pourraient endommager la buse (couteau, cutter, fil de fer…).
  • Ne jamais souffler dans une buse bouchée.
  • N’effectuez pas de nettoyage en force. Pour ramollir les dépôts, vous pouvez faire tremper votre buse dans un solvant doux.

Sur Agriconomie, nous proposons plusieurs produits pour faciliter le nettoyage de vos buses bouchées.

Comment augmenter la durée de vie de vos buses ?

Pour prolonger la durée de vie de vos buses, il peut être intéressant d’utiliser des filtres en grillage métallique ou des buses à filtres intégrés. En retenant les particules, ils empêchent le dépôt des débris sur l’orifice. Privilégiez des buses aux matériaux offrant une dureté de surface plus résistante à l’usure. Pour limiter l’usure et la corrosion, réduisez la pression de votre pulvérisateur.

Quelles sont les solutions pour effectuer un bon traitement ?

Pour des interventions réalisées en mai ou juin, privilégiez un traitement à l’aube. Sur les opérations du printemps, nous vous conseillons un passage le soir ou le matin. Les conditions optimales seront réunies : hygrométrie supérieure à 60%, vent inférieur à 19km/h, température située entre 0° et 25°. Plusieurs études montrent que s’adapter aux spécificités de chaque traitement permet une pulvérisation efficace et économique.

Par exemple pour l’application d’un produit racinaire ou systémique, il faut s’assurer d’une absence de vent. Cependant, le produit racinaire n’est pas sensible à l’hygrométrie tandis qu’un produit systémique sera nettement plus efficace avec une forte hygrométrie (supérieure de 70%) et une température basse.

À retenir :

  • Angle 110° - hauteur d’épandage : 60 à 70 cm
  • Angle 80° - hauteur d’épandage : 80 à 90 cm
  • 60% - hygrométrie minimum pour traiter
  • 8 km/h - vent maximum pour traiter
  • 10% d’écart par rapport au débit théorique = changement de la série de buses !

Préconisations de notre expert pour l’entretien des buses

expert Agriconomie

Arthur Verkinderen
Expert Phyto chez Agriconomie

"L’entretien comme le choix des buses est primordial pour optimiser aussi bien la qualité que le coût de vos épandages. Je vous suggère d’épandre dans des conditions optimales (nuit ou aube) afin d’avoir un très bon rendu d’épandage. Ne négligez pas un bon éclairage sur vos rampes. Une buse bouchée lors d’un désherbage ne pardonne pas !"

Pour la pulvérisation de vos engrais liquides, vous disposez d'un large choix de buses : celles à 3, 5 ou 6 filets, à grosses gouttes ou de type parapluie... Pour éviter une mauvaise application et les conséquences qui vont avec, il est crucial de choisir la buse la plus adaptée. Pour que les apports d’engrais azotés liquides soient efficaces, il faut identifier les enjeux mais également connaître les risques.

Les deux accidents liés à l’épandage d’azote liquide sont :

  • Les brûlures: elles apparaissent quand les sels (très solubles) pénètrent en trop grande quantité dans les feuilles.
  • Le moutonnement : l’effet de moutonnement (bandes de couleurs différentes dans la parcelle) est dû à une mauvaise répartition de la dose d’azote sous la rampe, soit en raison d’une humidité du sol trop faible, soit d’un mauvais réglage du pulvérisateur (hauteur de rampe notamment) ou soit du choix de buse.

Pour éviter une trop forte pénétration de l’engrais par voie foliaire, et donc prévenir les brûlures, mieux vaut limiter au maximum la couverture du feuillage et s’orienter vers des buses de type filet. Mais cette moins bonne qualité de couverture altère considérablement l’homogénéité de répartition de la dose sous la rampe, accentuant de ce fait le risque de moutonnement de la culture.

Ce qu'il faut retenir :

  • Le choix de la buse influe directement sur l'efficacité des traitements en agriculture;
  • Critères de sélection des buses : Type d'application, pression, débit, anti-dérive, taille des gouttelettes, compatibilité chimique, et matériau de l'embout sont des facteurs à considérer;
  • Privilégiez les buses trifilets ou à 5 et 7 filets pour limiter les brûlures et assurez une répartition efficace des engrais liquides;
  • Nettoyez les buses, vérifier le débit, utilisez des filtres, et choisissez des buses durables garantissent une pulvérisation homogène et économique.

Les questions fréquentes que l'on se pose sur la buse de pulvérisation

Lorsqu'il s'agit de désherber, la sélection d'un embout de pulvérisation s'avère cruciale pour une application précise et performante des herbicides, tout en limitant la dispersion. Le marché offre une multitude de types d'embouts de pulvérisation, incluant ceux à injection d'air, à fente, à jet conique plein, à jet plat, à induction d'air et à double injection. Le choix de l'embout idéal dépend de divers facteurs tels que le type d'herbicide utilisé, la taille des mauvaises herbes visées, les conditions climatiques et les cultures environnantes. Il est fortement conseillé de se référer aux instructions fournies par le fabricant de l'herbicide et de l'embout de pulvérisation pour garantir une pulvérisation efficace tout en protégeant les plantations avoisinantes.

Pour l'application de fongicides, il est crucial de sélectionner la buse de pulvérisation appropriée pour garantir une couverture uniforme et efficace des cultures tout en minimisant le gaspillage. Les buses à jet conique, à jet plat, à injection d'air et à double injection sont souvent utilisées pour les fongicides. Le choix de la buse dépend de la viscosité du produit, du volume d'application, de la pression de pulvérisation et des caractéristiques de la culture. Il est recommandé de suivre les recommandations du fabricant du fongicide et de la buse pour obtenir une application précise et optimale du produit, tout en évitant les pertes dues à la dérive.

La quantité d'eau nécessaire pour traiter un hectare dépend de plusieurs facteurs tels que le type de culture, le produit de traitement, les conditions environnementales et le matériel de pulvérisation utilisé. En général, pour les pulvérisations agricoles, la quantité d'eau peut varier entre 200 et 1000 litres par hectare. Les cultures plus denses ou hautes peuvent nécessiter une plus grande quantité d'eau pour assurer une couverture uniforme, tandis que les cultures plus clairsemées pourraient nécessiter moins d'eau. Il est important de se référer aux recommandations spécifiques du produit de traitement et de la buse de pulvérisation pour déterminer la quantité d'eau optimale à utiliser. Une pulvérisation efficace et uniforme est essentielle pour garantir l'efficacité du traitement tout en minimisant les risques de dérive et de gaspillage.