Gel décapant à peinture

Vendu et expédié par Melgad

Gel décapant peintures hydraudiluable et polyuréthane sans solvants chlorés.
Elimine les peintures sur tous supports peints.

Lire la suite

En stock

86€56 HT

(soit 103€87 TTC)

-

× 1 unité

+

Commandez maintenant et recevez votre produit le 26/09/17

Livraison
rapide
Satisfait ou
remboursé
Paiement
100% sécurisé
Frais de livraison

Livraison offerte dès 60,00 € HT d'achat

Description du produit

Gel décapant peintures hydraudiluable et polyuréthane sans solvants chlorés.
Elimine les peintures sur tous supports peints.

Caractéristiques :
DECAP GEL est un mélange de solvants sans chlorure de méthylène qui permettent d'agir sur de nombreuses peintures, ainsi que sur les peintures hydraudiluable.
Contient un émulsifiant qui lui donne un pouvoir mouillant et de pénétration supérieur.
Agit entre 5 et 15 minutes.
Rinçage à l'eau.

Mode d'emploi :
Recouvrir la partie à décaper d'une couche de DECAP GEL à l'aide d'une spatule, d'un pinceau ou
d'une brosse à poils non synthétiques.
Attendre 5 à 15 minutes selon la couche à retirer.
Passer un jet d'eau si nécessaire, la surface sera alors totalement décapée.
Après élimination des couches de peintures, les supports décapés peuvent rester légèrement glissants.
Rincer à l'eau si nécessaire.
Travailler dans un local bien ventilé. Dans les cabines de peinture mettre en marche la ventilation.
Porter des gants de protection et des lunettes de sécurité.

Précautions d'utilisation :
Veiller à une ventilation adéquate, si possible, par aspiration aux postes de travail et par extraction générale convenable.
Si cette ventilation est insuffisante porter un appareil de protection respiratoire.
Les vapeurs des produits sont irritantes.
Le contact avec la peau doit être évité, porter les gants, lunettes de protection et vêtements appropriés.

Conditionnement
5 litres
Agriconomie
Pour afficher les prix négociés dans votre ville Veuillez renseigner votre code postal
Agriconomie
Achetez vous depuis la belgique ?
drapeau de la belgique
essayer
Agriconomie
non merci