Théophile
Théophile - Expert Elevage & Nutrition
Trier par :
 
 
Produits par page :

Qu’est-ce que la ration alimentaire du bétail ?

Le régime alimentaire d’un animal dépend de ses besoins (qui diffèrent en fonction de son âge, de sa spécificité, de la saison etc.). Les valeurs nutritives de chaque aliment destiné à l’élevage sont aujourd’hui connues et permettent d’adapter les quantités de nourriture apportées à chaque animal en fonction de ses besoins.

Les animaux d’élevage se nourrissent principalement d’eau, de minéraux et de végétaux. Ces trois éléments apportent énergie, protéines et éléments essentiels au bon développement des animaux. Les fourrages peuvent être directement disponibles en pâturages, ou distribués en stabulations en périodes hivernales. Ils se présentent alors sous différentes formes : foin, ensilé, enrubanné ou herbe fraîchement coupée. De plus, les céréales constituent un excellent apport d’énergie à l’animal, apportées le plus souvent sous forme de farine. Les minéraux, eux, ne sont pas tous disponibles de la même façon, or, ils sont indispensables au métabolisme de l’animal. Ainsi, il existe des compléments minéraux efficaces permettant d’obtenir une ration complète. L’ensemble de ces éléments nutritifs n’est pas apporté en quantité équivalente toute l’année, du fait des contraintes naturelles du milieu.

La ration est donc la quantité de nourriture à apporter à l’animal afin de répondre à ses besoins d’alimentation quotidienne.

Qu’est-ce que le tourteau et comment équilibre-t-il une ration ?

Le tourteau est un aliment concentré, sous-produits de la trituration de grains de céréales et de protéagineux (colza, soja par exemple).

Ainsi, c’est un complément riche en acides aminées, en minéraux essentiels donc à bonne valeur nutritionnelle. Le tourteau constitue un apport protéique intéressant pour compléter la ration de l’animal et assurer son tonus. Le tourteau permet d’équilibrer une ration riche en énergie (riche en céréales ou en maïs ensilage).

Il est incorporé de nos jours dans la plupart des correcteurs azotés vendus pour l’alimentation animale.

Les tourteaux sont souvent tannés, c’est-à-dire qu’ils subissent un processus chimique ou naturel permettant de les rendre insensibles à la dégradation dans le rumen, afin de les rendre disponibles par la suite dans l’intestin. On limite ainsi l’apport en azote soluble et on évite les alcaloses liées à un excès d’azote et un déséquilibre de l’apport en énergie. Il existe d’autres façons de protéger les aliments concentrés azotés, comme le « toastage », toujours dans le but d’améliorer la digestibilité des aliments apportés à l’animal.