Sélectionnez votre marque et votre modèle

Marque

Recherche par référence

Affiner ma recherche

Type de pièces

Nicolas
Nicolas - Expert Pièces
Trier par :
   
Produits par page :
Trier par :
   
Produits par page :

9055 produits

Comment fonctionne une moissonneuse batteuse ?

Une moissonneuse est une machine généralement automotrice qui permet la récolte et le battage des céréales. En effet, les moissonneuses-batteuses actuelles sont à la fois capables de couper la tige puis de séparer le grain via un rotor ou encore un secoueur, ce qui réduit considérablement le temps de travail. La paille ainsi récoltée permettra en circuit traditionnel de fournir les litières du bétail. Le grain, lui, servira de matières premières pour l'alimentation, en farine ou transformé, selon le type de céréales et le circuit de consommation. Une moissonneuse batteuse est une machine extrêmement complexe qui coûte donc très chère (environs 400 000€). C’est pour cette raison qu’elles sont généralement achetées dans des groupements que l’on appel des CUMA (Coopérative d'Utilisation de Matériel Agricole). Sur une exploitation donnée, la moisson ne dure pas plus de deux à trois semaines, ce sont donc des machines très peu utilisées au cours de l’année mais qui doivent fonctionner au maximum de leur capacité lors des moissons. Une moissonneuse permet d’effectuer toutes les actions suivantes en un passage sur une culture : coupe de la récolte, battage de la récolte, séparation de la paille et du grain, nettoyage du grain et stockage du grain.

Le système de coupe de la moissonneuse batteuse

Le système de coupe d’une moissonneuse est généralement doté de diviseurs. Ce sont des pièces de moissonneuses situées de chaque côté de la barre de coupe afin de délimiter la largeur de la surface récoltée. Le rabatteur de la moissonneuse est un cylindre horizontal constitué de plusieurs rangées de dents en position verticale. Il tourne dans le sens de l'avancement pour assurer le rôle d'accompagnement des tiges et des épis jusqu’à la vis sans fin. Sa vitesse périphérique est maintenue légèrement supérieure à la vitesse d'avancement pour assurer une alimentation régulière. La pièce centrale du système de coupe est la barre de coupe qui est constituée de sections rivées sur une barre se déplaçant alternativement entre des doigts fixes pour assurer la coupe des tiges. Sa cadence de mouvement est de l’ordre de 800 à 1000 coups par minute. Une section est maintenue sur les contres plaques avec un minimum de jeu pour que le sectionnement soit efficace. Les sections ont un bord strié pour moins d’affutage. Les positions extrêmes des sections sont maintenues au centre de chaque doigt au point mort de la barre de coupe. Le système de coupe est également équipé d’une vis sans fin d’alimentation qui permet de ramener la récolte au centre de la coupe afin de les diriger vers le convoyeur. Un convoyeur de moissonneuse est constitué de barrettes transversales fixées sur deux ou trois chaînes qui tournent dans le sens de l'avancement pour acheminer la récolte vers le batteur. L'axe inférieur du convoyeur est mobile afin de s'adapter à la hauteur de l'andain.

Le système de battage de la moissonneuse batteuse

Le système de battage d’une moissonneuse est généralement composé de batteurs et de contre batteurs. Le batteur est un cylindre muni de plusieurs flasques supportant des battes ou barrettes striées au nombre de six à huit. Le diamètre standard d’un batteur de moissonneuse est 600 mm. La longueur est généralement adapté au débit de la machine. La vitesse du batteur est en règle générale réglable de 400 à 1200 tr/min au moyen d’un variateur à courroie commandée mécaniquement ou hydrauliquement ou au moyen de changements de rapports au niveau des pignons menant et mené de la chaîne de transmission. Les grains sont donc extraits de la plante récoltée par effet de choc et de friction entre le batteur et le contre batteur. Le choc des grains est influencé par la vitesse du batteur qu’il faut adapter en fonction de la culture récoltée, de l’humidité de la récolte et du volume de paille. La friction des grains est influencée par l’intervalle à l’entrée entre le batteur et le contre batteur. Une vitesse excessive ou un intervalle trop faible ont tendance à casser les grains et à trop broyer la paille avec pour conséquence un possible encombrement du système de nettoyage.

Le système de séparation de la moissonneuse

Ce système permet à la moissonneuse de faire la séparation entre les grains et la paille. Le système est équipé d’un tire-paille qui est situé immédiatement après le batteur et sert à tirer la paille vers les secoueurs. Le tire-paille est constitué d'un cylindre en tôle ondulée qui tourne dans le même sens que le batteur mais à une vitesse moindre. Il assure une sortie régulière de l'andain de paille qu'il oriente vers les secoueurs en évitant ainsi les bourrages. Les secoueurs de moissonneuses batteuses sont disposés longitudinalement et animés de mouvement alternatif grâce à leur fixation sur deux axes en forme de vilebrequin. Les secoueurs possèdent également des redans (arêtes en forme de marche d'escalier) qui assurent l’écoulement de la paille vers l'arrière en agitant l'andain de paille afin de récupérer les derniers grains qui n'ont pas pu traverser le contre-batteur. Les grains qui sont collectés au niveau des secoueurs glissent sur leur fond pour être ramenés à l'avant sur la table de préparation. Les moissonneuses-batteuses peuvent être équipées de 4 à 7 secoureurs en fonction de leur débit de traitement de récolte. Les secoueurs de moissonneuse sont des dispositifs de séparation efficaces mais sont les éléments les plus volumineux rendant la machine longue et encombrante relativement à son débit horaire de récolte.

Le système de nettoyage d’une moissonneuse batteuse

Le système de nettoyage de votre moissonneuse est composé d’une table de préparation, d’un caisson de nettoyage et d’un ventilateur. Une table de préparation est une tôle ondulée qui est animée d'un mouvement alternatif. La table de préparation récupère les grains qui proviennent du contre-batteur et des secoueurs et les amène au-dessus et à l'avant du caisson de nettoyage. Un caisson de nettoyage est un système à deux grilles (une supérieure et une inférieure) qui sont fixés l’une par rapport à l’autre et qui permettent de faciliter le passage des grains. Sur de nombreux modèles de moissonneuses-batteuses les grilles ont un diamètre réglable qui permet de changer la taille des grains que l’on souhaite garder durant la récolte. Il est important que le réglage de la grille supérieur laisse passer un maximum de grains afin d’éviter de perdre trop de grains. Elle doit néanmoins de ne pas laisser passer trop de résidus de paille afin de ne pas contaminer le grain récolté. Une grille supérieure est généralement équipée d’une rallonge qui permet de repasser les ôtons vers le système de battage. La deuxième grille doit évidemment être plus fine que la grille supérieure afin de ne pas laisser passer les résidus restants dans le système. Le grain propre est ensuite transporté à l’aide d’une vis et d’un élévateur vers la trémie de la moissonneuse. On peut facilement détecter une contamination de la trémie de la moissonneuse en repérant de la paille dans cet organe de la machine.

Le système de stockage de la moissonneuse batteuse

Ce système de la moissonneuse permet de garder les grains durant la période de récolte. La capacité d’une trémie de moissonneuse est généralement indiquée en litres et est située vers l’avant de la machine au-dessus du système de battage. Cette répartition des différents systèmes permet à la moissonneuse d’avoir une répartition de poids à l’équilibre. Généralement, durant la moisson la trémie est vidée par le biais d’une vis repliable qui délivre les grains dans une remorque agricole tractée par un tracteur agricole.

Quelle est l’histoire de la moissonneuse batteuse ?

L’activité de battage est une activité agricole aussi ancienne que l’agriculture elle-même. Á l’époque des premiers agriculteurs, les plantes récoltées étaient étalées sur le sol et laisser dehors afin qu’elles puissent sécher à la lumière du soleil. Lorsque les plantes étaient bien sèches, elles étaient piétinées par le bétail. On récupérait après le grain qui était en dessous de la paille. La technique du piétinement fut remplacée par le dépiquage qui consistait à une ne pas faire piétiner les plantes par le bétail directement mais plutôt par une pierre cylindrique ce qui augmenta le rendement jusqu'à environ 20 hectolitres de blé par jour. La technique du battage par fléau fût introduite vers le Moyen Âge. Le battage par fléau consiste à battre la paille étendue sur le sol. Un battage pouvait nécessiter la force de 10 Hommes ce qui rendait cette tâche très pénible. La première technique mécanique fût introduite par un Écossais en 1786 et est considéré comme le premier batteur moderne. Ce batteur utilisait déjà les frottements des batteurs et contre-batteurs afin d’extraire les grains de la plante. Au cours des XVIII et XIXème siècles, la mécanisation des activités de moissons va s’accélérer avec l’introduction des premiers batteurs avec secoueurs, des trépigneuses et des premières batteuses. A la fin du XIXème siècle, les batteuses à postes fixes furent introduites avec succès. La première machine alliant les activités de moissons et de battage fût breveté en 1834 par un Américain, Cyrus McCormick. Les premières moissonneuses-batteuses furent produites à partir de 1908 en Europe et étaient tout d’abord tractées par des tracteurs ou autres machines à vapeur. Au fur à mesure, la puissance des moissonneuses s’est accrue et certaines moissonneuses dépassent les 600 chevaux aujourd’hui.

Quelles sont les marques de moissonneuses ?

Avec une part de marché en France de près de 40%, le constructeur CLAAS est le leader du marché depuis plusieurs années. Les modèles de moissonneuses CLAAS Lexion, Tucano et Avero sont des machines extrêmement performantes et offrant une rentabilité supérieure aux autres marques. Le modèle le plus puissant chez CLAAS est la moissonneuse Lexion 780-740 avec une puissance maximale de 626ch, une trémie de 13500 litres et une barre de coupe de 12,30 mètres. Les constructeurs New Holland et John Deere sont très proches l’un de l’autres avec respectivement 24% et 22% de parts de marché. New Holland commercialise 5 modèles différents de moissonneuses-batteuses avec les gammes CR Revelation, CX7/CX8, CX5/CX6, CX5/CX6 Hillside et la TC. Le modèle de moissonneuse batteuse la plus puissante de la gamme New Holland est le CR Revelation avec une puissance maximale de 700ch, une barre de coupe de 12,50 mètres et une trémie pouvant atteindre 14500 litres en capacité. John Deere propose 4 gammes de moissonneuses-batteuses allant des séries compactes W300/W400 aux modèles de la série S700 avec une puissance pouvant atteindre 625 ch.

Les constructeurs Case IH, Deutz-Fahr, Fendt, Laverda et Massey Ferguson se partagent le reste du marché avec des modèles de moissonneuses-batteuses. Á noter que des constructeurs historiques tels que Braud, Sampo, Ford, Clayson ou encore Gomselmash se sont fait racheter au fur et à mesure et sont désormais intégrés dans les différentes marques citées au-dessus.

Quel est le prix d’une moissonneuse -batteuse ?

L’information des prix sur les moissonneuses-batteuses ne sont pas facilement accessible, néanmoins l’investissement initial varie en général entre 100.000 € et 500.000€. Il est très difficile de communiquer sur une liste de prix définitive sur les différents modèles de moissonneuses. Néanmoins, cette liste a pour but de vous donner un ordre d’idées sur les prix pratiqués sur le marché.

Moissonneuse batteuse prix
MARQUE/MODÈLE PUISSANCE (en CH) PRIX (en € H.T.)
CLAAS LEXION 780 TERRA TRAC 626 CH à partir de 580 000 € H.T.
CLAAS TUCANO 570 354 CH à partir de 310 000 € H.T.
New Holland CR9.90 SMARTTRAX 571 CH à partir de 564 710 € H.T.
New Holland CR7.90 450 CH à partir de 375 040 € H.T.
John Deere S690 617 CH à partir de 418 085 € H.T.
John Deere W660 382 CH à partir de 256 385 € H.T.
Case IH AXIAL-FLOW 9240 634 CH à partir de 505 970 € H.T.
Case IH AXIAL-FLOW 6140 400 CH à partir de 322 830 € H.T.
Deutz-Fahr C9206TS 395 CH à partir de 343 650 € H.T.
Deutz-Fahr C7206 340 CH à partir de 295 700 € H.T.
Fendt 9490X AL 496 CH à partir de 436 270 € H.T.
Fendt 8410 P 404 CH à partir de 353 560€ H.T.

Quel est l’entretien nécessaire pour votre moissonneuse ?

Les moissonneuses sont utilisées en saison estivale. Le reste de l’année, elles sont remisées et doivent faire l’objet d’une révision complète tous les ans. De plus, entre chaque utilisation intensive, un nettoyage et un graissage des éléments constitutifs est nécessaire. Le lavage s’effectue à l’eau claire, et doit être suivi d’un séchage afin d’éviter l’accumulation d’eau dans les composants. Les pièces d’usures doivent être vérifiées et changées au besoin. La poussière accumulée sur la carrosserie doit être enlevée afin de ne pas endommager les pièces ou ralentir les travaux, bien qu’aujourd’hui les éléments sensibles comme les capteurs sont dotés de systèmes résistants à la poussière. A noter : il est important de veiller à nettoyer ses machines de récoltes d’une parcelle à l’autre, afin d’éviter la propagation d’adventice sur un sol sain, de même qu’il faut adapter son calendrier de récolte en commençant par les parcelles les moins infestées.

Un large choix de pièces pour moissonneuses batteuses sur Agriconomie

Nous sommes le leader européen de la distribution en ligne de pièces pour moissonneuses. Découvrez nos gammes de pièces pour les marques Claas, New Holland, Case IH, Fendt, Laverda et bien d’autres. Retrouvez vos pièces pour barre de coupe telle que les boulons, les diviseurs, les doigts, les rabatteurs, les releveurs ainsi que les sections. Nous vendons également des pièces pour vos systèmes de battage notamment de la chaîne élévateur, de la chaîne de convoyeur ainsi que de la latte de convoyeur. Notre gamme de pièce comprend également des filtres pour moissonneuses, des pneus pour moissonneuses et toutes autres pièces nécessaires pour le bon fonctionnement de votre machine.

Agriconomie
Pour afficher les prix négociés dans votre ville Veuillez renseigner votre code postal

En cliquant sur « Voir les prix » vous reconnaissez avoir pris connaissance et acceptez les Conditions générales d'utilisation & vous consentez au traitement de vos données et reconnaissez avoir pris connaissance de la Politique de protection des données

Les informations demandées sont nécessaires au calcul des prix des engrais et aux échanges commerciaux. Les champs proposés sont obligatoires. Votre adresse email sera utilisée pour échanger avec vous dans le cadre de votre commande et vous envoyer nos newsletters (contenu technique, lettre d’information marché, offres commerciales, etc.). Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement et d’opposition au traitement de vos données ainsi que du droit de définir des directives sur le sort de vos données après votre décès. Vous pouvez exercer ces droits dans les conditions prévues par la   Politique de protection des données et en envoyant un email à privacy@agriconomie.com. 
Les produits de cette catégorie étant dédiés à une utilisation professionnelle, vous confirmez que l’adresse email utilisée est dédiée à votre activité professionnelle.