L'azote et les couverts végétaux

Romain

Romain ● Expert semences ● Publié le 27/05/16

L’azote et les couverts végétaux :

Les CIPAN présentent l’intérêt d’être des excellents pièges à nitrates et peuvent également s’avérer être de véritables usines à produire de l’azote pour la prochaine culture. Comment bénéficier du double intérêt : piège à nitrates et fixateur d’azote ?

Les pièges à nitrates :

Les espèces piégeant l'azote peuvent fixer, entre 30 à 100kg/ha d’azote, ce qui réduit considérablement la lixiviation. A noter que la restitution de l’azote à la culture suivante sera comprise entre 20% et 40% des éléments captés, ce qui représente une économie de l’ordre de 10 à 35 unités d’azote par hectare (entre 7€ et 25€/ha).

Les espèces les plus propices à capter l’azote sont les crucifères et plus particulièrement celles qui produisent une quantité importante de biomasse (radis et moutardes blanches). De plus, les radis et les moutardes présentent l’intérêt de capter l’azote présent dans le sol très rapidement après leur implantation contrairement aux légumineuses ou aux graminées.

Il est important de noter que le couvert doit être détruit, a minima, deux mois avant l’implantation de la culture suivante pour qu’il ait le temps de commencer sa décomposition. La minéralisation de la matière a lieu dans un second temps pour que l’azote soit disponible pour la culture suivante.

Les fixateurs d’azote :

Seules les légumineuses sont capables de fixer l’azote atmosphérique pour ensuite la restituer à la culture suivante au moment de leur destruction. Cependant, comme les pièges à nitrates, la restitution de l’azote dans le sol est conditionnée par la quantité de biomasse produite par le couvert.

    Petit mémo :

  • ● Production de biomasse importante : Vesces, pois fourragers, féveroles.
  • ● Production de biomasse moyenne : Trèfle incarnat, Trèfle d’Alexandrie

De plus, le rapport C/N des légumineuses est souvent inférieur à 20 ce qui permet une restitution de l’azote comprise entre 40 et 50% lors de la destruction. On notera une économie moyenne de 40kgN/ha soit environ 30€/ha. Cette composante est à prendre en compte dans la méthode du bilan azoté réalisé à la sortie de l'hiver.

Les études montrent que les rendements de la prochaine culture sont directement impactés par le choix du CIPAN. Les mélanges crucifères et légumineuses sont ceux qui présentent les meilleurs résultats jusqu’à maintenant lors des différents essais.

Quelques mélanges pour économiser sur les apports d’engrais :

  • ● Avoine - vesce commune - trèfle d'Alexandrie -> Bonne fixation de l'azote du sol et de l'azote atmosphérique
  • ● Fenugrec - Sarrasin - Phacélie -> Adaptés aux cultures intermédiaires courtes (3 mois)
  • ● Radis fourrager - Lentille noire - Vesce commune -> Effet structurant et restitution azote pour la culture suivante
  • ● Moutarde - Pois fourrager -> Dégradation rapide du couvert et restitution rapide de l'azote

Tous sont parfaitement adaptés pour la lutte contre les adventices.

Produits associés

Besoin d'aide ?

Tous nos experts sont disponibles
de 8h à 22h, 7j/7.

Contacter nos experts >

Agriconomie
Pour afficher les prix négociés dans votre ville Veuillez renseigner votre code postal