Besoin d’aide ?

Besoin d’aide ?

03 52 99 00 00 (N° non surtaxé)
Experts disponibles de 8h à 22h 7j/7

Paiement sécurisé

en partenariat avec
BNP Paribas

Nous ne sommes pas parvenu à vous localiser pour vous proposer les tarifs de votre localité.
Merci de renseigner le champ ci-dessus

Théophile, expert élevage

Réussir l’implantation de sa prairie : le choix des espèces

Les semences et mélanges fourragers s’avèrent être des leviers économiques majeurs contribuant à la rentabilité d’une exploitation laitière. L’autosuffisance fourragère est un objectif ambitieux offrant une alternative aux agriculteurs consommateurs de maïs. Cependant, pour profiter pleinement du potentiel de production et de qualité de sa prairie, il est indispensable de bien choisir les espèces fourragères à semer.

Comment choisir les espèces ou le mélange à implanter ?

Le choix de l’espèce se raisonne selon les conditions pédo-climatiques, l’exploitation de la prairie, la pérennité souhaitée et les périodes de besoin en fourrage par exemple. La date d’épiaison, la vigueur au démarrage et la résistance aux maladies sont d’autres critères qui influencent aussi la valeur alimentaire et la qualité de la prairie.

Agriconomie.com vous propose une large gamme de semences fourragères permettant de répondre à toutes les situations. Vous avez aussi la possibilité d’acheter un mélange technique prêt à l’emploi.

Les intérêts d’une prairie multi-espèce :

En effet, associer des graminées et des légumineuses permet d'améliorer sensiblement la pousse estivale tout en bénéficiant d'une pousse printanière équivalente à celle d'une graminée en pur. Ces prairies multi-espèces sont plus résistantes aux aléas et au stress climatique. Elles sont aussi économes en apports azotés.

Un mélange classique est l’association d’un ou plusieurs trèfles avec une ou plusieurs variétés de ray-grass. Pour les choisir il faut savoir que :

  • - Les variétés de ray-grass anglais adaptées au pâturage sont les RGA tardifs diploïdes
  • - Les variétés tétraploïdes sont plus appétentes au pâturage, mais elles tallent moins et sont en général moins pérennes (plus gorgées d'eau, elles se prêtent moins bien à la fauche)
  • - Il existe trois catégories de trèfles à agressivité croissante : l'idéal est de choisir deux ou trois variétés pour un mélange
  • - Attention aux trèfles à grandes feuilles, très agressifs, peu pérennes. Ils ont parfois posé des problèmes de météorisation. Pour les trèfles blancs, plus les feuilles sont grandes plus ils sont agressifs

Vous avez alors la possibilité de choisir les espèces pures :

Ou en mélange :

Quelques chiffres

1.5 cm
est la profondeur idéale pour un semi de légumineuse. Les graines de fourragères ont peu de réserves.

Testimonial client

“J'implante plusieurs espèces de fourragères pour avoir une valeur alimentaire régulière sur la saison. Une graminée permet d'échelonner l'épiaison et la présence d'une légumineuse améliore la valeur azotée du fourrage.”

Antoine. V (51)

Préconisations de l'expert

"Dans le cas d’un semis d’une association graminée/légumineuse avec les semences mélangées dans le semoir, pensez à remuer régulièrement les semences (ou fractionner les apports) pour éviter que les semences rondes et lisses des légumineuses tombent au fond avec les vibrations du semoir.”