Arthur
Arthur - Expert Semences
Trier par :
 
 
Produits par page :

À quoi sert le blé dur ?

Le blé dur fait tout d’abord partie de la famille des blés sauvages qui ont leurs origines au Moyen-Orient lors de l’avènement de l’agriculture dans la région Mésopotamienne. Le blé dur est le fruit de l’expérimentation humaine et du croisement systématique entre les différentes espèces de blés sauvages existant dans la région. Le blé dur a été utilisé par toutes les grandes civilisations du Moyen-Orient et d’Europe pour assurer la production de denrées vitales. Le blé dur est une céréale à paille utilisée particulièrement pour l’alimentation humaine. La transformation des grains de blé dur nous permettent de fabriquer du pain, des pâtes, des galettes ainsi que du couscous. Le blé dur représente près de 5% de la production de céréales totale en France et est moins répandue que le blé tendre. En 2019, 44 variétés sont inscrites au Catalogue français des espèces et variétés. La majorité des variétés sont des variétés d’hiver car elles offrent un rendement supérieur. Il est important de noter que la production de blé dur française se concentre majoritairement sur la moitié Sud du territoire. Les préconisations dans ce texte sont donc adaptées aux régions du Sud de la France en sachant que chaque Région aura ses spécificités.

Quel est la date de semis à préconiser pour le blé dur ?

Les périodes idéales de semis dans le Sud de la France sont comprises entre le 15 octobre et le 20 Novembre en fonction des zones. Il est important de pouvoir faire lever rapidement et le plus tôt possible votre blé dur (en 10 à 15 jours) afin d’avoir une densité de 250 plantes/m2 bien réparties et protégées contre les parasites. Un semis tôt permet de réaliser un meilleur enracinement de la plante, plus d’épis et moins échaudage. Il faut faire très attention aux conditions météorologiques autour des périodes de semis car les risques sont forts notamment les gels tardifs. Évidemment votre semis doit être de qualité afin de permettre une bonne levée de votre blé dur. Privilégier un semis à 2-3cm de profondeur dans de la terre fine et rappuyée avec de petites mottes en surface.

Le semis précoce vous permet aussi d’économiser en graines consommées par hectare. En règle générale les grains à semer au m2 lorsque vous aller privilégier un semis précoce seront les suivants : pour une bonne préparation, privilégier 280 graines au m2 et pour une préparation médiocre, privilégier 320 grains au m2. Pour un semis hors période précoce privilégiez les densités suivantes : 340 grains au m2 lors d’une bonne préparation et 380 grains au m2 pour une préparation moyenne. Soyez vigilant lors du choix de votre variété de blé dur car certaines variétés sont plus sensibles que d’autres à vos conditions météorologiques régionales. N’hésitez pas à consulter les fiches produits des principaux fabricants pour garantir le bon choix de votre variété.

Quelle est la fertilisation azotée à préconisée pour la culture du blé dur ?

La fertilisation azotée est un facteur important de rendement pour atteindre vos objectifs en blé dur. Un blé dur doit normalement absorber 3,5 unités d’azote pour produire 1 quintal de grain à 13% de protéines. La croissance du blé dur doit être accompagnée d’une fertilisation azotée réfléchie. Elle est généralement faible pendant le tallage, elle croît pendant la montaison quand la plante pousse vite. Pendant l’automne, les pluies fréquentes lavent le sol de l’azote. Il est donc important de privilégier un apport précoce, au stade 3 feuille, pour fournir l’azote nécessaire à la plante. Au printemps, les précipitations et les réactions à celles-ci déterminent l’efficacité de votre deuxième apport en azote. Durant cette période, l’eau est nécessaire pour amener l’azote aux racines. Enfin, en avril, les pluies fréquentes permettent d’effectué un 3ème apport de qualité. Pour l’apport en azote du blé dur, il est préférable de privilégier des engrais solides comme l’urée ou l’ammonitrate.

Quel désherbage privilégier pour la culture du blé dur ?

Comme pour toute culture, il est primordial de faire un désherbage de qualité pour éviter la concurrence des adventices sur votre culture de blé dur. Avant d’avoir les meilleurs résultats, privilégier un désherbage mécanique ou chimique avant le semis pour réduire les ray-grass. Votre apport d’herbicide devra se faire tôt afin de concurrencer des adventices jeunes.

Lorsque le blé dur atteint le stade 3 feuilles, il faut être vigilant aux adventices. Lorsque le semis s’est fait tôt, le désherbage se fera normalement en décembre. Privilégier un désherbage lorsque l’air est bien humide et que la température est au-dessus de 0°C. Les périodes qui sont généralement favorables sont alors la fin d’automne et le début de printemps.

Quelles sont les maladies du blé dur ?

Le blé dur, comme toutes les autres céréales, est sensibles à certaines maladies communes en France comme la rouille brune, la septoriose, la fusariose de l’épi et l’oïdium. Toutes ces maladies sont particulièrement présentent lorsque le temps est humide et chaud. En fonction des zones géographiques, il peut être nécessaire de traiter les semences contre la rouille brune au stade 1-2 nœuds et lors de la phase de dernière feuille étalée. N’hésitez pas à consulter les documents d’Arvalis pour choisir efficacement le produit phytosanitaire qui vas correspondre à vos besoins.

Comment exploiter le blé dur ?

La culture du blé dur est assez récente en France puisqu’après la Seconde Guerre Mondiale, la majorité des farines de blé dur étaient importés en France en provenance du Canada, de l’Argentine ou des différents pays du Maghreb. Au début de l’introduction du blé dur en France, les variétés étaient sensibles à la verse, au froid et beaucoup moins productives que le blé tendre. C’est les progrès de la recherche qui vont permettre aux agriculteurs français de produire beaucoup plus de blé dur notamment dans le Sud. Il faut savoir que les variations de surface sont extrêmement importante en France et sont très dépendantes des directives Européennes et Françaises. La filière française du blé dur est aujourd’hui légèrement exportatrice notamment vers l’Italie. La consommation française en pâtes et couscous monte à 500 000 t de pâtes/an et 95 000 t de couscous/an.

Une large gamme de semences sur Agriconomie

Nous vous proposons une large gamme de blé dur des meilleures marques et les meilleures variétés pour votre exploitation. Notre catalogue comprend notamment les variétés Anvergur, Voilur, Miradoux, Casteldoux et bien d’autres.

Notre gamme de céréales à paille vous permet de choisir parmi un large choix de semences : blé tendre, orge d’hiver, triticale, avoine, orge de printemps, seigle et escourgeon. Nous travaillons avec les plus grands semenciers du marché : KWS, RAGT, Sem Partners, Florimond Desprez et bien d’autres partenaires.

N’hésitez pas à consulter nos gammes de semences fourragères, de CIPAN, nos semences de printemps et nos semences d’automne afin de toujours trouver la variété adaptée à vos besoins agronomiques.

Agriconomie
Pour afficher les prix négociés dans votre ville Veuillez renseigner votre code postal

En cliquant sur « Voir les prix » vous acceptez nos Conditions générales d'utilisation. et la Politique de protection des données

Les informations demandées sont nécessaires au calcul des prix des engrais et aux échanges commerciaux. Les champs proposés sont obligatoires. Votre adresse email sera utilisées pour échanger avec vous et vous envoyer nos newsletters (contenu technique, lettre d’information marché, offres commerciales, etc.). Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement et d’opposition au traitement de vos données ainsi que du droit de définir des directives sur le sort de vos données après votre décès. Vous pouvez exercer ces droits dans les conditions prévues par la Politique de protection des données et en envoyant un email à privacy@agriconomie.com.
Les produits de cette catégorie étant dédiés à une utilisation professionnelle, vous confirmez que l’adresse email utilisée est dédiée à votre activité professionnelle.