Arthur
Arthur - Expert Semences
Trier par :
 
 
Produits par page :

Pour tous les agriculteurs, le rendement de leurs cultures est un facteur essentiel et important dans le choix des espèces à semer. Durant ces dernières années, les éleveurs, ainsi que les agriculteurs en grande culture, apprécient de plus en plus le triticale en tant que semence fourragère, riche en protéines.

Qu’est-ce que le triticale ?

Le triticale est une céréale fourragère synthétique à paille, obtenu en hybridant le blé tendre et le seigle. Après les années 60, cette espèce de graine à paille, riche essentiellement en protéines, est cultivée principalement comme des céréales de fourrage. Son hybridation a été réalisée pour tirer parti des propriétés du blé, telles que la haute valeur en protéines, ainsi que celles du seigle, comme la résistance agronomique.

Cette espèce fourragère a été créée dans un laboratoire pour la première fois en 1876. Elle a été cultivée en premier temps, en Écosse et en Suède. Les variétés de triticale, disponibles aujourd'hui dans le commerce, sont en général des hybrides de deuxième génération de ce type de céréales ; c’est-à-dire qu’il s’agit d’un croisement entre deux souches différentes de cette céréale fourragère. Le triticale se caractérise par un potentiel de rendement élevé, que ce soit en paille ou en graine, ainsi que la rusticité acquise du seigle. Néanmoins, ce type de céréales est souvent assez recommandé pour l'agriculture bio, grâce à sa forte résistance et sa tolérance aux maladies, qui est une principale caractéristique du blé. Il s’agit bien d’une céréale fourragère fertile ; d'où elle est récoltée principalement en grains, mais aussi en paille chez les éleveurs.

Quelles sont les différentes variétés de triticale ?

Le triticale a un aspect intermédiaire entre le blé et le seigle. Mais en général, il ressemble davantage au blé. Il est plus grand que le seigle ou le blé. Il a également des feuilles plus épaisses et plus grandes, ainsi que de longs épis. Depuis son apparition sur le marché des céréales de fourrage, plusieurs variétés riches en protéines sont testées chaque année au sein des laboratoires nationaux. Les critères pris en compte lors de ces tests, sont essentiellement le rendement en paille, la qualité de la graine, la résistance aux maladies et le développement de la céréale sur le long terme. Il faut noter qu’il existe principalement, deux types de triticale :

Le triticale primaire : cette espèce de céréale est obtenue directement du croisement du blé et du seigle. Ce type de graine est actuellement non cultivé car la graine est très pauvre en propriétés.

Le triticale secondaire : cette espèce de céréale est obtenue après avoir croisé un triticale primaire avec d'autres céréales, telles que du blé ou d’autres triticales secondaires. Ce croisement vise à améliorer leurs caractéristiques et leur teneur en protéines. Avec ce type d'hybridation, une amélioration est souvent obtenue.

Le croisement, ou l'hybridation, secondaire donne naissance chaque année à plusieurs nouvelles variétés de triticale. Entre temps, d’autres variétés, devenues moins rentables, disparaissent du marché. Durant ces dernières années, certaines variétés de triticale ont enregistré un rendement en paille et en graine remarquable et sont considérées comme les références sur le marché actuel. Citons parmi ces variétés : BIKINI, JOKARI, ELICSIR, KEREON, TRIBECA, RGT ELEAC, RGT RUMINAC... Cependant, de nouvelles espèces ont été aussi inscrites depuis 2018 et dont la rentabilité en paille et en graine semble être bonne jusqu’à présent. Citons les exemples suivants : BREHAT, RAMDAM, RGT BIVOUAC, RIVOLT, VIVIER, et VOLKO. En effet, il faut savoir que le rendement des différentes variétés de triticale peut varier assez fortement. Il est donc essentiel de choisir la variété qui correspond à vos besoins agronomiques et à vos objectifs de rendement.

Comment semer le triticale et quel est le moment idéal pour le semis ?

Le triticale est une plante assez rustique, comparée à d'autre céréales à paille, telle que l’orge d’hiver. Sa résistance au gel et à la sécheresse est plus intéressante que le blé. Il s'adapte bien aux sols acides et pauvres, bien qu'il réagisse très bien sur des terres productives. Pour cela, sa rusticité héritée du seigle, en plus de sa résistance aux maladies acquise du blé, permettent son maintien dans des conduites bio, même sur des sols à faibles potentiels. Ses besoins en terre et en fertilisation ne sont que légèrement supérieurs à ceux du seigle et de l'orge. Concernant la température idéale pour une excellente croissance de cette céréale à paille, elle doit être comprise entre 10 à 24 degrés.

Le travail du sol traditionnel, que ce soit pour une agriculture bio ou en raisonnée, consiste en un traitement en profondeur, de 20 à 30 centimètres. Cela permet de soulever le sol, en enterrant les résidus de la récolte précédente. La machine à utiliser est en général un semoir en ligne, avec une séparation de 12 à 17 centimètres. Vous pouvez utiliser une fraise, un cultivateur ou un semoir à disque, afin d’enterrer les engrais et d’obtenir un sillon idéal. Pour avoir une bonne levée, il est nécessaire que le semis se fasse dans un sol fin et humide. Pour cela, le moment du semis est aussi essentiel afin d'obtenir un bon rendement. Le début de l'hiver, au-delà des périodes de gel, est le moment idéal pour une meilleure rentabilité. Par conséquent, le semis de cette plante est recommandé entre le 15 octobre et le 15 novembre à basse altitude, car un semis ultérieur peut réduire le rendement en raison des dégâts causés par le gel.

La dose de semis recommandée pour les différentes variétés est de 400 graines par mètre carré. Cette dose peut légèrement varier en fonction du type de sol, du climat de la région, du type de semoir et du type de la variété choisie, ainsi que du moment de la plantation. Notez que les doses des premières plantations en hiver seront toujours inférieures à celles des précédents semis ; surtout si vous préférez la récolte bio. Avec une fertilisation adaptée, la production moyenne des différentes variétés de triticale est en général comprise entre 6 et 8 tonnes par hectare, pour presque les mêmes doses de semis.

Pour atteindre un tel rendement, il faut que votre sol ait des niveaux moyens en phosphore et potassium correct, un engrais composé de 180 kg d'azote, 84 kg de phosphore et 150 kg de potassium, est recommandé pour un hectare. Si le but est d'obtenir du fourrage, il est recommandé d'appliquer 100 kg d'azote, 60 kg de phosphore et 130 kg de potassium pour une production de 5 tonnes de matière sèche par hectare. L'engrais azoté doit être distribué généralement à 30% lors du semis et à 70% à la fin de l' hiver.

Comment exploiter le triticale ?

La culture des différentes variétés du triticale se caractérise par la rusticité du seigle, du fait qu'elle n'est pas très exigeante et dépendante des conditions climatiques rudes. Néanmoins, un semis en hiver vous offre un rendement en paille ou en graine beaucoup plus important que celui du blé ou de l’orge. La culture peut être effectuée à la fois dans les climats subtropicaux, modérément tempérés et même modérément froids. Les moments les plus importants, pour lesquels l'eau ne devrait pas manquer, sont après le semis et pendant la levée du triticale. En général, les besoins en eau pour cette céréale fourragère varient entre 400 et 900 mm/an. Cette céréale à paille peut être utilisée pour le grain, le fourrage ou même pour les deux si nécessaire. Pour le fourrage, sa production et sa qualité sont supérieures à celles du seigle, du blé et même de l’orge. À savoir que cette plante produit plus de biomasse que le blé, elle est donc plus intéressante pour le fourrage, car sa hauteur varie de 0,9 à 1,5 mètre. Si l’utilisation sera destinée pour la tonte du vert ou de l’ensilage, le moment idéal de culture est entre le début de la floraison et l’état de grain pâteux.

En général, la graine de cette espèce de céréales doit être récoltée à l’état de maturité (à 13% d’humidité). Pour une bonne récolte, la production moyenne sera comprise entre 6 et 8 tonnes par hectare. Ce rendement est beaucoup plus important par rapport à celui du blé et du seigle dans les mêmes conditions. En cas de double usage, le triticale doit être pâturé dans la période d'automne-hiver, afin de ne pas réduire son rendement en grains.

Une large gamme de céréales à paille sur Agriconomie

Agriconomie c’est la référence de la vente de semences agricoles en ligne sur le marché français. Notre expertise nous permet de vous proposer une large gamme de céréales à paille des meilleures variétés et des marques les plus réputées sur le marché : Florimond Desprez, KWS, SEM Partners, RAGT, LG Limagrain et bien d’autres semences. Nos meilleures semences de la saison d’automne 2019 sont notamment le seigle fourrager Pastar, l’orge tendre d’hiver Faro, le blé tendre d’hiver Advisor et bien d’autres variétés réputées sur le marché.

N’hésitez pas à consulter nos gammes de semences fourragères, de CIPAN, nos semences de printemps et nos semences d’automne afin de toujours trouver la variété adaptée à vos besoins agronomiques.

Agriconomie
Pour afficher les prix négociés dans votre ville Veuillez renseigner votre code postal

En cliquant sur « Voir les prix » vous acceptez nos Conditions générales d'utilisation. et la Politique de protection des données

Les informations demandées sont nécessaires au calcul des prix des engrais et aux échanges commerciaux. Les champs proposés sont obligatoires. Votre adresse email sera utilisées pour échanger avec vous et vous envoyer nos newsletters (contenu technique, lettre d’information marché, offres commerciales, etc.). Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement et d’opposition au traitement de vos données ainsi que du droit de définir des directives sur le sort de vos données après votre décès. Vous pouvez exercer ces droits dans les conditions prévues par la Politique de protection des données et en envoyant un email à privacy@agriconomie.com.
Les produits de cette catégorie étant dédiés à une utilisation professionnelle, vous confirmez que l’adresse email utilisée est dédiée à votre activité professionnelle.