Arthur
Arthur - Expert Semences
Trier par :
   
Produits par page :
Trier par :
   
Produits par page :

129 produits

Qu’est-ce qu’un CIPAN ?

Un CIPAN signifie culture intermédiaire pièges à nitrate. Cette culture a pour but d’être temporaire, elle est placée entre deux cultures d’une rotation. Le CIPAN est très intéressant pour votre parcelle, elle a pour rôle d’améliorer les qualités agronomique de la parcelle, en fixan l’azote atmosphérique pour la culture suivante. La présence des CIPAN sur la parcelle permet une lutte contre les adventices en recouvrant la surface du sol, sa présence limite l’érosion et la battance du sol. Le CIPAN va produire une quantité suffisante de matière organique pour enrichir le sol de la parcelle.

Quel est le rôle du CIPAN ?

Le semis des CIPAN peut s’effectuer avant la culture de printemps afin de piéger l’azote dans le sol pour la culture suivante. Le taux d’azote dans le sol sera optimal vers la mi-novembre lors du début de drainage. Pour une destruction facile et une fixation de l’azote optimale, la moutarde est généralement la meilleure solution. En effet, la moutarde est généralement moins chère que les autres semences de CIPAN. L’implantation de la moutarde en couvert se fait en déchaumage avec semis simultané au semoir centrifuge mais également au semoir centrifuge avec passage du déchaumeur superficiel. Il est généralement recommandé de semer vers la fin du mois d’août afin de profiter de la destruction par gel du CIPAN. Le fait de semer un couvert trop tôt, limite sa fixation d’azote dans le temps. Certaines variétés de moutardes, ont été spécialement développées pour permettre un semis tardif.

Pourquoi utiliser une culture intermédiaire pour votre rotation ?

Certains CIPAN sont particulièrement efficace pour garantir une couverture maximale du sol. Les CIPAN implantés dans le cadre d’une rotation peuvent également servir d’engrais organique pour la culture suivante. En général, un CIPAN de légumineuse pourra réduire l’azote présent dans le sol et équilibrer l’apport d’éléments pour la culture suivante. Les couverts utilisés en rotation peuvent être particulièrement efficaces lorsqu’il s’agit de mélange car chaque semence cumule les avantages. A savoir que l’achat et le semis de CIPAN en mélange sont généralement plus onéreux.

Quelles sont les variétés qui peuvent être utilisées pour le CIPAN ?

Les variétés utilisées comme CIPAN sont les moutardes, avoine, phacélie, trèfle, radis, ray grass. La moutarde a pour avantage de se développer rapidement et d’être facile à semer ce qui permet de réduire les coûts. Elle est peu appétant pour les limaces donc réduit la reproduction des limaces dans la parcelle. Le radis va permettre de piéger l’azote en profondeur, les racines du radis vont travailler sur la structure du sol. La phacélie est une excellente coupure dans la rotation, sa destruction est simplifié par le gel car peu résistante, l’inconvénient c’est qu’elle coûte chère à la semence. L’avoine est un CIPAN qui fournit une importante quantité d’azote pour la culture suivante, en revanche sa destruction est très compliquée. Le ray grass a un effet bénéfique sur la structure du sol et sur le captage d’azote.

Quel CIPAN choisir ?

Pour bien choisir son CIPAN, il faut prendre en compte plusieurs paramètres différents. Le contexte agronomique de la parcelle joue un rôle dans le choix du CIPAN. La date de semis est un facteur important en effet, si le semis est tardif toutes les espèces de CIPAN ne sont pas tolérante aux températures froides et à la diminution du rayonnement. La culture suivant le CIPAN joue un rôle important, la culture suivante doit avoir la capacité à s’adapter aux effets secondaire du CIPAN, par exemple après un couvert de moutarde on ne peut pas semer n’importe quelle plante. Pour bien adapter votre CIPAN votre rotation, il faut regarder les objectifs rechercher pour votre exploitation. Il y a des des critères plus personnels comme implanter des couverts à moindre coût, piéger seulement du nitrate, fertiliser la culture suivante ou favoriser la faune et la flore.

Agriconomie vous propose un outil d’aide à la décision afin de trouver le ou les CIPAN parfaitement adaptés pour vos besoins. Afin d’avoir vos résultats, il suffit de choisir sa culture après CIPAN, la structure de son sol et le type de valorisation. A titre d’exemple, lors du choix d’une culture suivante de maïs, sur une structure de sol argilo-calcaire moyen et une valorisation non fourragère je recherche l’assainissement de mon sol et une structuration de mon sol. L’outil se servira également des données pour votre implantation (période et mode d’implantation) et pour la destruction du CIPAN (période et mode de destruction). Pour une période d’implantation du 15/09 au 30/09 et un semis en ligne je souhaite une destruction du 01/12 au 14/12 par labour. A la suite de tous ces paramètres, la simulation me conseil le radis fourrager anti nématode de la variété CASSIUS et le mélange Eco-Fix (vesce/moutarde/radis).

Voici un tableau qui permet de résumer les avantages et inconvénients de certains CIPAN :

Avantages et inconvénients des CIPAN
ESPÈCE AVANTAGES INCONVÉNIENTS
Moutarde Développement rapide, coût réduit et facile à implanter, peu appétante pour les limaces Plante peu gélive (- 7˚C), risque de grenaison si stress hydrique en cas de semis précoce, lignification si destruction tardive avec risque d'effet dépressif avant un maïs ou une orge de printemps, développement proportionnel à la quantité de nitrates à piéger, pas de coupure sanitaire en rotation avec d'autres crucifères
Radis fourrager Développement rapide, piège l'azote en profondeur, très bon effet sur la structure, culture dérobée Floraison précoce, destruction délicate si les pivots sont trop gros (les radis chinois sont plus faciles à détruire), pas de coupure sanitaire en rotation avec d'autres crucifères
Seigle Piégeage hivernal, plante non gélive (atout pour des destructions tardives), effet restructurant des racines Cinétique d'absorption lente, hôte à limaces et destruction mécanique difficile en non labour, ne permet pas un bon réchauffement du sol au printemps
Phacélie Excellente coupure dans la rotation, plante mellifère, destruction en partie par le gel Nécessité d’un lit de semences soigné, coût de la semence, peu gélif
Ray Grass d’Italie Piégeage hivernal, culture fourragère dérobée, effet restructurant des racines Touffes pouvant être un obstacle lors du semis de la culture suivante, gestion du désherbage en cas de levées ultérieures

Comment semer son CIPAN ?

Les semis de CIPAN se font à la volée via un épandeur ou semoir spécifique pour gazon à l’aide d’un quad. Le principe du semis à la volée est de gagné du temps mais aussi d’abaisser les charges.

Quel est le rendement du CIPAN ?

Alors que l’utilisation des couverts entraîne un surcoût notamment à l’achat des semences mais également pour l’implantation, l’augmentation du rendement, sur de maïs notamment n’est pas forcément significatif. Dans certains cas, les CIPAN peuvent aussi avoir un effet négatif sur la culture suivante. C’est notamment le cas des couverts riches en carbone détruits tardivement qui perturbent l'assimilation de l'azote et ont parfois des effets dépressifs sur la culture suivante. La présence de CIPAN peut également ralentir le réchauffement du sol au printemps. Sur les sols battants ou hydromorphes, un couvert trop développé ou plaqué au 2 sol peut poser des problèmes pour implanter la culture suivante, surtout si un semis direct est envisagé dans le couvert végétal sans destruction de la culture intermédiaire. Le colza peut avoir un effet dépressif sur des cultures de maïs notamment. Les CIPAN peuvent également être utilisés pour la valorisation fourragère, notamment des élevages. Ces cultures dérobées peuvent atteindre des rendements de 3 à 10 t de MS/ha. En prenant ces points en compte, on se rend compte que le choix de l’espèce pour votre CIPAN doit être extrêmement bien raisonné afin de ne pas subir les effets négatifs de ceux-ci.

Comment détruire ses CIPAN ?

La période de destruction et ainsi que son mode doivent être définis en avance pour limiter la concurrence avec les adventices et des éventuelles repousses. Il existe trois modes de destruction : climatique, mécanique et chimique. Utilisé un système de lutte climatique est une solution très bénéfique pour l’environnement en effet on va utiliser la période de gel pour détruire sa culture, cette technique est aussi moins coûteuse car naturelle. La destruction à l’aide de matériel agricole comme la charrue, déchaumeur à disques ou à dent permette une destruction plus efficace que le gel et est réalisable sur une plus longue période. L’inconvénient de la destruction mécanique est lié aux conditions météorologiques, si les conditions ne permettent pas l’entrée du tracteur dans la parcelle alors la destruction ne peut pas avoir lieu, le sol doit avoir une certaine portance. La destruction mécanique permet une meilleure restitution des résidus de surface dans le sol. La destruction par voie chimique est très intéressante en termes de rapport temps passé dans le champs et prix de revient. Le débit de chantier est un gros avantage de la destruction par voie chimique mais cette technique représente un risque de transfert du produit utilisé vers les eaux de surface et les nappes.

Est-ce que les CIPAN permettent de réduire les maladies ?

Le but des cultures intermédiaires peut également consister à réduire le cycle de certains parasites. Certaines semences crucifères et anti nématodes sont notamment particulièrement efficaces dans ce domaine. La présence de certains couverts au contraire peuvent attirer les parasites et les nuisibles. La présence de certains couverts notamment favorise une ambiance humide qui attire les limaces. Les couverts de céréales à paille peuvent aussi attirés les pucerons qui provoquent la jaunisse nanisante de l’orge. Le colza utilisé en CIPAN aura tendance à provoquer la contamination du phoma. La présence de couverts de la même famille que les espèces cultivées augmenterait certains risques parasitaires. Il semble préférable d’implanter des espèces peu ou pas présentes dans la rotation ou, en tous cas, d’alterner les familles d’espèces.

Quelles réglementations pour les CIPAN ?

Les CIPAN sont obligatoires dans certaines régions et dans les zones dites vulnérable. Les CIPAN sont obligatoires dans ces zones à cause des risques liés à la pollution des eaux par les nitrates. Dans l’exemple du département de l’Eure-et-Loir la réglementation sur les CIPAN se concrétise dans 3 cas. L’implantation du CIPAN après du colza. Après la culture du colza, la couverture du sol pour des CIPAN est obligatoire et les repousses doivent être maintenues pendant au moins un mois sans travail du sol et détruites après le 20 août. Après la culture du maïs à grain, le tournesol ou le sorgho, il est nécessaire de broyer finement les cannes et d’enfouir les résidus dans les 15 jours suivant la récolte. La couverture des sols en interculture longue est obligatoire, sauf si la récolte précédente a lieu après le 1er octobre.

L’utilisation des CIPAN entre également dans le cadre de la réglementation des surfaces d’intérêt écologique (SIE) de la PAC européenne. En effet, Les dérobées et CIPAN peuvent être déclarées en surfaces d’intérêt écologique (SIE) car elles peuvent être utilisées pour atteindre les 5% fixée par la PAC.

Des directives nitrate imposent également certaines bonnes pratiques. Les parcelles agricoles doivent être couvertes l’hiver soit par une culture d’hiver, soit par une culture dérobée dont Culture Intermédiaire à Vocation Énergétique (CIVE), soit par une Culture Intermédiaire Pièges à Nitrates (CIPAN) dont des repousses de colza denses et homogènes, soit par broyage et enfouissement superficiel des cannes de maïs grain dans les quinze jours suivants la récolte.

Quel est le prix des semences de CIPAN ?

Le prix des semences de CIPAN peut fortement varier en fonction des espèces disponibles. En effet, des espèces simples comme la moutarde seront beaucoup moins chères que certains mélanges complexes. Le prix peut également varier en fonction des disponibilités des semences sur le marché. Enfin, le prix peut changer entre les différentes variétés proposées au catalogue. En général, plus la variété est complexe et technique, plus la semence sera chère. Le tableau suivant, vous permet de vous faire une idée des prix sur certains CIPAN que nous proposons.

Prix CIPAN
TYPE DE CIPAN VARIÉTÉ PRIX H.T. (€/kg)
Vesce commune de printemps GRAVESA 1,10€/kg
Moha fourrager précoce RAPIDO 1,24€/kg
Avoine rude diploïde LUXURIAL 1,40€/kg
Seigle forestier LESAN 1,45€/kg
Gesse commune NFIX 1,52€/kg
Fénugrec TRIGONELLA 1,69€/kg
Moutarde Blanche Tardive SIGMA 1,75€/kg
Vesce pourpre BENGHALIS 1,90€/kg
Colza fourrager LICAPO 2,15€/kg
Trèfle d'alexandrie AKENATON 2,30€/kg
Cameline CAROLINE 2,99€/kg
Tournesol couvert PIONEER 3,05€/kg
Trèfle perse MARCO POLO 3,50€/kg

Une large gamme de semences agricoles sur Agriconomie.com

Agriconomie c’est le spécialiste de la vente de semences en ligne. Nous vous proposons une large gamme de semences fourragères, de semences bio et de CIPAN (ou couvert végétal) au meilleur prix et en livraison rapide sur votre exploitation.

Agriconomie
Pour afficher les prix négociés dans votre ville Veuillez renseigner votre code postal

En cliquant sur « Voir les prix » vous acceptez nos Conditions générales d'utilisation. et la Politique de protection des données

Les informations demandées sont nécessaires au calcul des prix des engrais et aux échanges commerciaux. Les champs proposés sont obligatoires. Votre adresse email sera utilisées pour échanger avec vous et vous envoyer nos newsletters (contenu technique, lettre d’information marché, offres commerciales, etc.). Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement et d’opposition au traitement de vos données ainsi que du droit de définir des directives sur le sort de vos données après votre décès. Vous pouvez exercer ces droits dans les conditions prévues par la Politique de protection des données et en envoyant un email à privacy@agriconomie.com.
Les produits de cette catégorie étant dédiés à une utilisation professionnelle, vous confirmez que l’adresse email utilisée est dédiée à votre activité professionnelle.