LANCEMENT DE LA CAMPAGNE MAÏS :

Trouvez rapidement vos semences au meilleur prix

Semences de maïs et tournesol

Semences de maïs et tournesol

Vos semences fourragères par Espèces

Vos semences fourragères par Espèces

Vos CIPAN par Espèces

Vos CIPAN par Espèces

Qu’est-ce qu’une semence agricole ?

En agriculture on utilise le terme de semence pour désigner l’organe reproducteur d’une plante, connu plus communément comme la graine. La graine, ou semence, est semée dans la terre afin d’obtenir une plante qu’elle soit nécessaire pour l’alimentation humaine ou la nutrition animale. On utilise le terme semence car c’est un terme plus général que le terme graine car il regroupe également les boutures, greffes, bulbes, tiges racinées, marcottes etc…

Une semence est à la base de l’agriculture et de l’alimentation humaine. Depuis le début de l’agriculture, l’Homme choisit les variétés les plus robustes, les plus appétentes et les plus simples à domestiquer afin de garantir son alimentation ainsi que l’alimentation des animaux. C’est donc la base de l’Homme moderne qui se repose sur l’industrie de la production de semence. De nos jours, toute l’industrie de la production de semences agricoles se concentre sur la création de nouvelles variétés toujours plus adaptées aux conditions climatiques, aux maladies locales et aux exigences de rendement de l’industrie. En France, plus de 400 variétés différentes sont introduites sur le marché ce qui rend le choix des variétés très différents d’une saison à l’autre. On parle alors de semences hybrides.

L’industrie de la production de semence c’est aussi des milliers d’agriculteurs français qui réutilisent et produisent leurs propres semences en fonction de leurs conditions locales et de leurs expertises. Cette production de semences fermières (ou semences paysannes) est la base de la variété et du rendement du marché de la semence en France. En tout, ce sont près de 380 000 hectares qui sont consacrés à cette production de semences fermières sur le territoire. Les utilisateurs principaux de semences aujourd’hui sont les agricultures, les jardiniers amateurs et professionnels ainsi que les collectivités locales.

Quels sont les différents types de semences agricoles ?

Le choix d’une semence ou de semences agricoles est une décision clé dans la gestion d’une exploitation agricole. Le choix doit se faire en fonction de l’itinéraire cultural choisi par l’agriculteur sur son cycle de production, de son exploitation, en fonction des conditions locales du sol, du climat, de la date de semis, des réglementations et de bien d’autres critères. Il faut tout d’abord différencier les agriculteurs qui ont besoins de semences pour l’exploitation en nutrition animale ou en nutrition humaine. La distinction majeure se fait alors entre les semences fourragères et les semences hybrides.

Les semences fourragères

Une semence fourragères est un type de semence qui sera utilisée par les agriculteurs pour l’exploitation des prairies, essentielles pour assurer la nutrition des animaux d’élevage, que ce soit en pâturage ou en production de foin. Ces semences se choisissent suivant l’utilisation et le mode de récolte voulu. Il faut donc adapter son fourrage en fonction du mode de récolte (fauche, pâturage) et de la pérennité voulue (entre 6 mois et 5 ans). Dans la filière des semences fourragères on distingue deux grandes familles de plantes : les graminées et les légumineuses. Dans les légumineuses, les semences associées sont généralement les trèfles, les vesces, les pois et des mélanges entre ces différentes espèces. Dans les graminées, les espèces privilégiées sont généralement les ray grass, les seigles, les fétuques, les fléoles et les avoines. D’autres types de familles de semences généralement utilisées dans la filière sont les crucifères, les oléagineuses, les dérobés et les méteils.

La France utilise près de 45% de sa surface agricole utile (SAU) pour la production d’herbes de prairie, ce qui représente 13 millions d’hectares. Sur la moitié de cette surface, les prairies sont cultivées. La plupart des pelouses chez les particuliers ou les professionnels du jardinage sont à base de semences fourragères. La surface chez les particuliers représente près de 1 million d’hectares. Enfin, les semences fourragères peuvent être utilisées en intercultures ou en couverts végétaux ce qui est la plupart du temps réglementé.

Les semences hybrides

L’achat de semences hybrides représente une part non négligeable des achats agricoles chaque année. Le marché des semences hybrides se concentrent sur les semences principales utilisées dans l’agriculture française : les céréales, les protéagineux, les maïs, les sorghos, les oléagineux, les betteraves, les pommes de terre, les lins, les chanvres, les potagères et les florales.

Les céréales à paille

Les céréales à paille, regroupant le blé tendre, le blé dur, l’orge, l’avoine, le seigle, le riz, l’épeautre et le triticale, représentent le premier groupe d’espèces cultivées en France et dans le monde. La production de céréales à paille constitue la base de l’alimentation humaine moderne puisque c’est les céréales à paille qui garantissent une grande partie de la production des produits raffinés de l’agroalimentaire.

Les maïs

Le maïs est principalement récolté en France pour des activités d’ensilage pour l’alimentation animale. C’est notamment la céréale la plus cultivée au monde avec des producteurs mondiaux comme les USA ou la Chine. La culture du maïs représente près de 3 millions d’hectare en France avec plus de 70% de la production utilisée à l’exportation.

Les oléagineux

Les semences d’oléagineux sont des semences très utilisées en France notamment par le biais des filières soja, colza et tournesol. Le colza est récolter sur près de 1,5 millions d’hectares avec une production de 4,8 millions de tonnes principalement exportée. Les graines de colza sont particulièrement utilisées pour la production d’énergie (diester), l’industrie (lubrifiants et fluides hydrauliques, solvants, revêtements, plastiques…), l’alimentation humaine (huile) et animale (tourteaux).

Les betteraves

La filière de la betterave à sucre à un énorme impact sur la filière agricole française car la France est le premier pays producteur de betterave à sucre. Près de 26 000 agriculteurs récoltent de la betterave à sucre sur une surface de près de 500 000 hectares.

Les semences en interculture

Une semence d’interculture est choisie pour remplir la période située entre la récolte d’une culture principale et le semis de la culture suivante. Une interculture ou culture intermédiaire sont des plantes cultivées dans cette période pour produire différents services agronomiques et écosystémiques. Il faut prendre en compte que ces plants doivent être éliminés avant le semis de la culture suivante. Des cultures intermédiaires peuvent être utilisées pour le piégeage de l’azote (CIPAN), l’augmentation de la fertilité, la préservation des sols, la maîtrise des adventices, la maîtrise des maladies et la maîtrise des ravageurs.

Le choix d’une espèce de semence en interculture se fera sur des critères d’objectifs agronomiques mais également sur le coût d’un semis d’interculture. En effet, en plus de l’achat des semences il faut prendre en compte le coût de semis et de travail du sol nécessaire à l’implantation de ces semences. Un couvert doit pouvoir être semé assez tôt pour pouvoir pleinement jouer son rôle. Sur le semis se fait à début septembre, il y a un risque que les couverts ne soient pas assez développés. La bonne gestion d’une culture intermédiaire se joue dans l’équilibre fragile entre la durée nécessaire de développement du couvert et l’évitement d’un effet dépressif sur la culture suivante.

Les semences et la réglementation

La réglementation européenne via la Politique Commune d’Agriculture (PAC) donne des prérogatives strictes sur l’utilisation des semences, notamment en culture intermédiaire. La plupart des structures agricoles qui souhaitent faire une déclaration PAC depuis 2015 doivent avoir 5 % de Surfaces d’intérêt Ecologique (SIE). Tout agriculteur qui souhaite toucher les aides PAC doit également maintenir des prairies permanentes et garantir la diversité des assolements (au moins trois cultures différentes) et le choix des semences est donc primordial pour recevoir les aides PAC.

Une SIE est une surface agricole ou un élément topographique non agricole qui doivent contribuer à la performance économique environnementale de l’exploitation et à sa résilience. Les jachères, CIPAN, cultures dérobées ou bandes de terres éligibles en tant que SIE ne doivent pas être traitées avec des produits phytosanitaires. Toutes ces réglementations sont données avec des conditions à respecter dans différents cas et sont un moyen pour l’Union Européenne d’orienter un certain développement de l’agriculture à travers l’Union.

Le catalogue français de semences agricoles

L’utilisation des semences sur le territoire est définie par un catalogue officiel qui évolue d’année en année et est la responsabilité du Ministère chargé de l’Agriculture. Le Catalogue Officiel français des espèces et variétés de plantes cultivées est riche de plus de 9 000 variétés pour 190 espèces. Ce catalogue permet non seulement de définir quelles semences peuvent être semées ou non, cela permet également de faire des études afin d’avoir des informations précises sur les performances des variétés. Le catalogue se divise en différentes sections avec les variétés spécialisées pour la Grande Culture, celles pour le gazon, celles pour la production de légumes, celles pour la production de fruits, celles pour les vignes, celles pour les plantes de service, celles pour les plantes ornementales et celles pour les plantes forestières.

Des semences biologiques

La production de semences biologiques est également essentielle pour garantir l’apport de légumes, de fruits et d’aliments pour les animaux respectant les règles fixées dans le cadre du label Agriculture Biologique. Afin de pouvoir mettre des semences biologiques sur le marché, les plus grands semenciers doivent répondre au strict cahier des charges de l’Agriculture Biologique. La production de semences bio ne cesse d’augmenter dans le pays mais également partout en Europe.

Quels sont les plus grands semenciers ?

Sur le marché, de nombreuses marques proposent des semences hybrides. Les plus grandes marques sont Bayer (avec la marque Dekalb), Corteva, Pioneer, Syngenta, KWS, BASF et Limagrain. Il faut également prendre en compte que de nombreuses marques plus petites sont présentes sur le marché.

Une large sélection de semences sur Agriconomie

Agriconomie vous propose une large sélection de semences et semences bio adaptées à vos besoins. Notre expert semence est en constante recherche des meilleures offres et des meilleurs produits afin de vous garantir un gain de temps et de rentabilité sur votre exploitation. Grâce à nos Outils d’Aide à la Décision vous pourrez rapidement trouver vos semences fourragères.

Nous vous proposons également un outil de comparaison des rendements par parcelles qui vous permet de comparer vos rendements pour une variété donnée, un apport d’azote donnée par rapport à la moyenne de votre département et de votre région. Avec cet outil gratuit, vous pourrez faire le meilleur choix de la variété à semer pour l’année prochaine et ainsi augmenter votre rendement.

En cas de questions sur l’achat de vos semences agricoles, n’hésitez pas à contacter notre équipe dédiée spécialement formée à répondre à vos besoins. Contactez-nous au 03 52 99 00 00

Agriconomie
Pour afficher les prix négociés dans votre ville Veuillez renseigner votre code postal

En cliquant sur « Voir les prix » vous acceptez nos Conditions générales d'utilisation. et la Politique de protection des données

Les informations demandées sont nécessaires au calcul des prix des engrais et aux échanges commerciaux. Les champs proposés sont obligatoires. Votre adresse email sera utilisées pour échanger avec vous et vous envoyer nos newsletters (contenu technique, lettre d’information marché, offres commerciales, etc.). Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement et d’opposition au traitement de vos données ainsi que du droit de définir des directives sur le sort de vos données après votre décès. Vous pouvez exercer ces droits dans les conditions prévues par la Politique de protection des données et en envoyant un email à privacy@agriconomie.com.
Les produits de cette catégorie étant dédiés à une utilisation professionnelle, vous confirmez que l’adresse email utilisée est dédiée à votre activité professionnelle.