Arthur
Arthur - Expert Semences
Trier par :
 
 
Produits par page :
Trier par :
 
 
Produits par page :

17 produits

Qu’est-ce que le colza ?

Le colza est une plante oléagineuse de la famille des crucifères qui permet de produire une grande quantité d’huile pour la compressions des graines permet une production de 40% à 42% d’huile. Le colza est une culture plutôt adaptée aux zones fraîches jusqu’à 800 mètres d’altitude. Le colza est une culture qui permet un bon couvert surtout en hiver. Le colza est une plante qui dispose de racines pivotantes ce qui permet à cette plante d’avoir une implantation profonde dans le sol. L’implantation du colza dans votre rotation permet un allégement de celle-ci surtout s’il est chargée en céréales. Enfin le colza permet un bon prélèvement de l’azote en automne et valorise parfaitement les engrais épandue.

Le type de sol dans lequel le colza est le plus à l’aise est un sol moyen à profond ayant un pH compris entre 6,5 et 7,0. Le colza s’implante correctement dans des sols lourds ou des sols léger mais profond. Enfin, le colza ne se plaît généralement pas dans de sols peu profond, qui se ressuye mal, dans les sols tourbeux, superficiel et très léger.

Quelle est la préparation du sol nécessaire pour la culture du colza ?

Pour la culture du colza, un travail du sol de fond est conseillé notamment par le biais d’un labour du sol ressuyé. Il est aussi conseillé d’incorporer le fumier lors de cette étape de travail du sol. Le lit de semence doit être parfaitement adapté avec un sol meuble et légèrement motteux pour les premiers 3 à 4cm de sol. Pensez à préparer votre lit de semence bien en amont afin de procéder à 1 ou 2 faux-semis. Évitez si possible le compactage du sol ou un affinement trop exagéré.

Quelles sont les rotations des cultures à privilégier ?

Le colza est bien adapté aux rotations riches en céréales et aux exploitations avec assez de bétail (fumure). Une croissance rapide du colza permet un recouvrement rapide du sol, ce qui rend le colza plus concurrentiel par rapport à la flore adventice et moins sensible aux limaces. Une rotation avec des céréales est notamment très intéressante. En effet, des études montrent que les gains de rendement sur du blé dur après colza peuvent monter à 10%. En précédent d’un blé dur, l’étude montre une augmentation de 27% du rendement en blé en moyenne sur quatre ans. La qualité de la récolte est également améliorée, avec un gain de poids spécifique de 1,1 et un maintien de la teneur en protéines malgré une fertilisation azotée constante. Sur ce type de rotation, la nécessité de travail du sol est moins importante car l’implantation se fait sur un sol plus meuble. La réduction de la nécessité de travail du sol permet de vous faire économiser du carburant. En France, le colza se retrouve également dans des rotations avec le tournesol et la betterave.

Comment semer mon colza ?

Lors du semis de votre colza il est important d’obtenir des plantes bien développées avant le début de l’hiver. Généralement le stade des rosettes avec 8-10 feuilles est à privilégier. Il est également important de savoir qu’un semis précoce favorise fortement les prélèvements en azote l’automne et le développement des plantes. Pour votre semis privilégier un interligne de 12cm à 16cm pour un désherbage à la herse étrille ou la houe rotative et un interligne de 24cm à 50 cm pour un désherbage à sarcleuse. Deux périodes de semis sont à privilégier : en altitude, votre semis de colza se fera entre le 25 et le 31 août. En plaine, votre semis de colza se fera entre le 25 août et le 10 septembre. Enfin, la profondeur de semis à privilégier est de 1cm à 2cm.

Pour la densité de semis de votre colza, l’objectif est généralement d’atteindre un peuplement de 50 à 60 colzas par m2. Lorsque vos conditions de semis sont idéale privilégier une densité de 50 à 75 grains/m2 pour un semoir monograine et une densité de 70 à 85 grains/m2 pour un semoir à céréales. Vos pertes seront potentiellement de l’ordre de 20% à 30%. Si vos conditions de semis sont moyennes, privilégier une densité plus forte : de 55 à 85 grains/m2 en semoir monograine et de 85 à 100 grains/m2 pour un semoir à céréales. Enfin, si vos conditions de semis du colza sont difficiles, votre densité de semis devra être encore plus forte. Dans ce cas, privilégier une densité à 65 à 100 grains/m2 en semoir monograine et 100 à 120 grains/m2 en semoir à céréales.

Quelle fertilisation privilégier pour mon colza ?

Le colza est une culture particulièrement exigeante en azote. Ces forts besoins en azote se manifestent surtout au début du printemps. Il est généralement conseillé d’apporter du fumier de l’ordre de 20-30 t/ha avant le labour de préférence. Un apport de lisier ou de purin peut également être envisagé au printemps avec des densités qui varient en fonction de l’état de la culture. Privilégier 30 à 50 m3 /ha à la reprise de la végétation et 20 à 30 m3 /ha à la montaison. Enfin, au printemps vous pouvez également faire un apport d’engrais azoté à minéralisation rapide si vous nécessitez un apport plus important et rapide.

La fertilisation phosphatée est trop souvent négligée lors de la culture du colza. Pourtant le colza est une culture qui nécessite des apports importants en phosphore. Le phosphore est essentiel à la multiplication cellulaire et au fonctionnement métabolique du colza. Au stade plantule, le phosphore favorise le développement racinaire. Une carence en phosphore du colza peut entraîner un retard de développement et s’avérer un facteur limitant pour la réalisation du potentiel, surtout si elle intervient au début du cycle. Le colza a notamment besoin d’absorber jusqu’à 50 à 60 kg/ha de phosphore pour un rendement souhaité de 35 q/ha. Les besoins du colza sont particulièrement importants pendant la phase de production de biomasse printanière, avec une sensibilité accrue à la carence au stade 5-7 feuilles.

Quelles sont les plantes compagnes du colza ?

Les plantes compagnes sont des plantes qui permettent de lutter contre les attaques d’insectes et s’installent au profit d’un insecticide. L’implantation de plantes compagnes permet notamment un contrôle plus important des bio-agresseurs. Ce type de plante permet également une implantation du sol plus important, ce qui fait concurrence aux adventices. Enfin, cette implantation permet une réduction de la fertilisation azotée et évite toute «faim d’azote» en fin de cycle. Pour cette stratégie, il est conseillé d’acheter des mélanges de semences notamment avec du fenugrec, de la gesse, de la lentille fourragère ou de la vesce commune de printemps. L’implantation de ces mélanges permet d’éviter une destruction du couvert par la chimie en privilégiant des espèces gélives entre –5° et –8°, une amélioration de la porosité du sol grâce à l’enracinement puissant de la gesse et au pivot du fenugrec et une facilité d’installation.

Quels sont les débouchés de la culture du colza ?

Absent du paysage agricole français il y a une trentaine d’années, le colza occupe aujourd'hui 12 % des surfaces de grandes cultures cultivées en France, avec plus de 1,5 millions d'hectares. En 30 ans, les surfaces ont été multipliées par 3 et la production de graines multipliée par 4 pour atteindre plus de 5 millions de tonnes en 2017 ! Des statistiques fortes qui place le colza comme la culture oléagineuse la plus cultivée en France.

L’huile alimentaire

Aujourd'hui, l'huile de colza est l’une des principales huiles alimentaires produites en Europe, avec l'huile de tournesol et l'huile d'olive. L'intérêt nutritionnel de l'huile de colza est de plus en plus reconnu par les experts. L’huile alimentaire issue du colza est la plus riche en acides gras essentiels, à la fois familles des omégas 3 et des omégas 6. Elle apporte donc les deux acides gras essentiels indispensables à la bonne santé des Hommes. Cette huile est consommée sous forme d’huiles d’assaisonnement, d’huiles de friture ou de margarines par exemple. Par ailleurs, l'extraction de l'huile procure simultanément un sous-produit riche en protéines, le tourteau.

Le tourteau

Co-produit issu de la trituration des graines, le tourteau de colza est employé en alimentation animale comme source de protéines. Le tourteau de colza est exploitable dans la majorité des rations animales, en compensation partielle du tourteau de soja importé, qui est aujourd'hui le premier tourteau consommé. Cependant, le tourteau de colza est moins riche en protéines et la digestibilité des acides aminés et de l'énergie s’avère plus difficile. Cela peut limiter son utilisation, notamment chez la volaille. Le colza permet de fabriquer 2 500 000 tonnes de tourteaux à destination de l’élevage.

Les biocarburants

L’emploi de l'huile de colza comme agrocarburant est assez récent et a connu une véritable montée en puissance. Le biodiesel est un biocarburant, biodégradable et non toxique, conçu à partir d'huiles végétales. Il porte généralement le nom de "Diester" qui est la contraction de diesel et ester. Le diester s'utilise en mélange en toutes proportions au gazole et ne nécessite aucune modification des véhicules jusqu'à 30 % d'incorporation (optimum technique et environnemental du produit). En effet, l'huile végétale brute ne développe pas les points requis pour être substituée au carburant issu du pétrole. Les industriels sont donc dans l’obligation de procéder à la transestérification. Aujourd'hui, un automobiliste sur 2 possédants une voiture diesel consomme du biodiesel jusqu'à 5 % d'incorporation dans le gazole.

Avec le biodiesel, le colza permet de consommer une énergie plus propre et plus durable. Ainsi, la filière française biodiesel permet d’économiser les émissions de CO2 de l’équivalent de 1 million de véhicules chaque année. Ce débouché du colza a permis de créer de nouveaux débouchés grâce au coproduit obtenu par la production de biodiesel : la glycérine végétale.

Les bioproduits

Bien que moins connus, d'autres débouchés existent pour le colza. Les huiles et les graisses végétales ont toujours été utiles à la lubrification, mais aussi à l'éclairage, à la peinture et à bien d'autres usages non alimentaires. Les huiles végétales ont l'avantage d'être biodégradables et d’êtres issus de matières premières renouvelables. De plus, elles offrent une grande diversité moléculaire recherchée par les industriels.

Peinture, cosmétique, biolubrifiants, tensioactifs, solvants, encres d’imprimerie … la glycérine végétale provenant de la transformation du biodiesel de colza se trouve dans de nombreux produits du quotidien. Par exemple, elle est utilisée, dans des produits cosmétiques et d’hygiène comme le shampoing, le savon, la crème, ... Utilisant initialement de la glycérine issue du pétrole, les industriels ont désormais à leur disposition une glycérine végétal et donc renouvelable.

Une large gamme de semences de colza sur Agriconomie

Notre expertise dans la vente de semences agricoles provient notamment de la vente de colza fourrager. Le colza fourrager offre une culture fourragère dérobée rapide (pérennité de 3 à 6 mois) avec une très bonne valorisation en pâturage et peut aussi être utilisé comme culture intermédiaire (CIPAN). De plus le colza fourrager est très peu onéreux. A contrario, il est très appètent pour les limaces. Comme les autres légumineuses, il est à proscrire avant des cultures protéagineuses, du lin, du tournesol ou des légumes industriels car il risque de hausser le risque de sclérotinia. Le colza fourrager est par contre parfaitement adapté entre deux blés afin de diminuer les risques de piétin échaudage. Dans le cadre d'un couvert, les colzas fourrager est peu gélif (-13°C) mais se détruit très bien par un labour. En tant que fourragère, le colza fourrager est idéal pou un pâturage rationné avec une très bonne digestibilité et uen bonne résistance au froid. Il est aussi riche en matière azotée et idéal pour compléter d'éventuels déficit en MAT. La densité de semis en pur à privilégier est de 6 à 10 kgs/ ha.

Agriconomie fait confiance à son partenaire DEKALB en tant que fournisseur de semence de colza. Fort de ses 25 ans d'expérience, Dekalb est le premier fournisseur de services portant sur des études de marché dans les filières agricoles. Dakalb fournit une large portion du marché en semence de colza de qualité avec des variétés très réputées sur le marché : Colza DK EXCEPTION, DK EXSTROM, DK EXPANSION. Agriconomie vous propose tout le catalogue de semence de colza Dekalb avec les variétés Euralis, KWS Umberto, Caussade Memori, Colza extenso hybride ainsi que le colza LG Architect.

Nous faisons tout notre possible pour vous faciliter l’achat de votre semence de colza Dekalb en vous proposant un outil dédié. Faites une sélection rapide de vos variétés de colza et profitez des meilleurs prix rendus sur votre exploitation.

Agriconomie
Pour afficher les prix négociés dans votre ville Veuillez renseigner votre code postal

En cliquant sur « Voir les prix » vous acceptez nos Conditions générales d'utilisation. et la Politique de protection des données

Les informations demandées sont nécessaires au calcul des prix des engrais et aux échanges commerciaux. Les champs proposés sont obligatoires. Votre adresse email sera utilisées pour échanger avec vous et vous envoyer nos newsletters (contenu technique, lettre d’information marché, offres commerciales, etc.). Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement et d’opposition au traitement de vos données ainsi que du droit de définir des directives sur le sort de vos données après votre décès. Vous pouvez exercer ces droits dans les conditions prévues par la Politique de protection des données et en envoyant un email à privacy@agriconomie.com.
Les produits de cette catégorie étant dédiés à une utilisation professionnelle, vous confirmez que l’adresse email utilisée est dédiée à votre activité professionnelle.